Catalogue 2021
Below, browse the 2021 Rencontres Internationales catalogue, or search the archives of the works presented since 2004. New video clips are routinely posted and the images and text are regularly updated.
Chia-yun WU
Darkness Within Darkness
chia-yun wu
Darkness Within Darkness
Vidéo expérimentale | mov | couleur et n&b | 6:30 | Taiwan | 2020

The work is a paper made video composed of digital image and physical material that delves into the essence of moving image. I divided the digital video into the film ratio of 24-frame-per-second. Through the process of digital transforming in printing and scanning, the re-composed video is in between movement and stillness, virtual and concrete, digital and material. The contrasts have thus been thus related to the Oriental philosophy of Taoism, "one body with two sides". With the video, I was trying to visualize the abstract natural law which denies description. Tao is empty yet inexhaustible, hidden but always present, a way of life yet not a locatable truth. darkness within darkness seeks, in the same way, to be comprises of the very contrast between the established (material) and the abstract (digital) through revealing the invisible time in image.

Wu Chia-Yun (b.1988, Taiwan) received an MA degree in Visual Communication from the Royal College of Art (London) and an MFA degree in Motion Picture from the National Taiwan University of Arts (Taipei). She is an artist and filmmaker based in Taipei, her work is a mixture of image, video, mixed media and installation, focusing on the topics of “human condition” and “the time of image”. Wu has been awarded as Emerging Artist Made in Taiwan by the Ministry of Culture (2017), First Prize of Kaohsiung Awards by the Kaohsiung Museum of Fine Arts (2019), and has had a solo exhibition at the National Taiwan Museum of Fine Arts (2019). Her works have also been internationally selected to the European Media Art Festival (2020), The European Independent Film Channel (2015), Shanghai international Film Festival (2014).

Myriam YATES
Filmer à  Dakar, présences singulières entre le sable, la ville et le delta
myriam yates
Filmer à  Dakar, présences singulières entre le sable, la ville et le delta
Installation vidéo | hdv | couleur | 12:33 | Canada | 2019

"Filmer à Dakar, présences singulières entre le sable, la ville et le delta" est un diptyque vidéo mettant en relation des espaces naturels, des espaces construits et leurs occupants. Les séquences formées par le diptyque tissent une trame dont l’agencement se renouvelle au gré des projections en boucle. D’une part un défilement de lieux tels que la ville en construction de Diamniadio ou des espaces en transition comme les espaces en démontage de la Biennale de Dakar dans l’ancien palais de justice. D’autre part, l’activité dense au cœur de la Corniche en bord de mer, où la caméra avance dans le mouvement fluide des séances d’entraînements. Un jeune garçon à l’écart tente un "selfie". Circulant d’une projection à l’autre on se rend compte de la complémentarité de celles-ci: l’énergie déployée sur la Corniche magnétise les espaces vides, en transition, présentés dans l’autre écran. Ces deux projections dans lesquelles se déploient espaces intérieurs et extérieurs, et leurs occupants, interpellent l’écologie du vivre ensemble, dont les paramètres sont en perpétuelle mouvance.

Les œuvres de Myriam Yates se déploient sous forme de grandes projections vidéographiques ou de séries photographiques. Elle privilégie une approche hybride de l’image entre une certaine forme de document et l’essai vidéo. Elle s’intéresse à la construction de l’espace public, aux jonctions entre l’aménagement et la nature ainsi qu’à la notion de territoire. Ses œuvres ont été présentées lors d’événements tels que le Kasseler Dokfest, Kassel (Allemagne); le Images Festival, Toronto (Canada), les Rencontres Internationales Paris/Berlin (France/Allemagne), le Mois de la Photo à Montréal (Canada) et Nuit Blanche, Toronto (Canada). Elles ont fait l’objet d’expositions individuelles et collectives, notamment à la Galerie d’art Foreman de l’Université Bishop’s, Sherbrooke (Canada), au Hessel Museum of Art — CCS Bard, New York (USA), au Musée d’art contemporain de Montréal (Canada), au centre d’art contemporain OPTICA, Montréal (Canada), à Dazibao, Montréal (Canada). Un essai dans la revue Prefix Photo sur les architectures improbables a été consacré à ses œuvres vidéographiques accompagnant une exposition au Prefix ICA – Institute of Contemporary Art, Toronto (Canada). Elle remporte en 2015 le Prix Victor-Martyn-Lynch-Staunton (arts médiatiques) du Conseil des arts du Canada. Originaire de Montréal, elle vit présentement à Sherbrooke. Ses projets sont régulièrement financés par les Conseils des arts et des lettres du Québec et du Canada.

Hana YOO
Splendor in the grass
hana yoo
Splendor in the grass
Fiction expérimentale | 4k | couleur | 17:17 | Coree du Sud | Allemagne | 2020

Cow takes experimental psychotherapy with Mary, assumably the psychiatrist, who gave a prescription to cow the virtual reality treatment. During the session, the cow goes through her memory trip and illusive experience, which at the end, blur the identity of the cow herself, whether she is an animal or human, subject or object in the treatment.

Hana Yoo works with experimental video and film that investigates the nature of artificiality and its political entanglement, along with the altered mental states derived from technical apparatus. She engages with the allegory of nature and interrelation of bodies, which she then weaves through storytelling.

Youssef YOUSSEF
Queens
youssef youssef
Queens
Fiction | mov | couleur | 29:50 | Suisse | 2019

Les Queens Amber la Garce et Moon se préparent pour une autre grande soirée. Elles se maquillent et s'habillent tout en bavardant. Sur le chemin du club, elles se disputent et manquent de se battre avec une bande de garçons ivres qui les insultent.

Né en 1989 au Caire. Nationalité suisse. Grandit à Genève et passe son adolescence en Egypte. Il a obtenu une licence en HEC et un master en socio- économie à l'Université de Genève. Puis fait un un deuxième Master en communication de la mode à la Central Saint Martins à Londres, où il a passé 3 ans et travaille dans l'industrie de la mode. Depuis 2018, il étudie le cinéma à la HEAD-Genève (Haute École d'Art et Design). Il aime aborder les dans ses films, les thème de l'identité, du genre et de la sexualité.

Andrius ZEMAITIS
Tavo Kraujas Kitu Gyvybe
andrius zemaitis
Tavo Kraujas Kitu Gyvybe
Fiction expérimentale | mov | couleur | 9:34 | Lituanie | 2019

Le protagoniste, Faust, - un garçon ascétique, déconnecté de la société - vit près d'un lac sur le point de s’assécher. Il mange une variété spéciale de crevettes qui a un effet hallucinogène sur lui et l’entraîne dans le monde bizarre de son imagination.

À partir de 2007, j'ai étudié le design graphique et industriel à la Vilnius Academy of Arts (Lituanie), d'abord à l’Université de Kaunas (diplômé en 2011), puis, pour un Master en design produit, à l’Université de Vilnius (diplômé en 2013). Depuis mes premières années d'école, je me suis toujours impliqué activement dans les arts audiovisuels. En 2010, un collègue et moi avons créé le duo audiovisuel "BrainMonk". En dix ans, nous avons enregistré et publié 24 albums d'improvisation musicale, très expérimentale et éclectique. Travailler le son m’a également conduit à une compréhension plus profonde des expériences visuelles. Ainsi, les improvisations sonores se sont transformées en créations audiovisuelles, qui ont ensuite ouvert la voie à des projets de films plus complexes et abstraits.

Mikhail ZHELEZNIKOV
Revizia
mikhail zheleznikov
Revizia
Doc. expérimental | mp4 | couleur et n&b | 4:2 | Russie | 2020

Courte étude d'une vieille photo trouvée chez un antiquaire.

Mikhail Zheleznikov est né à Leningrad en 1972. Il a réalisé des films pour ARTE et YLE, Corona Films et le Studio de films documentaires de Saint-Pétersbourg. Il a été participant et membre du jury de plusieurs festivals internationaux de cinéma. Ses œuvres vidéo ont été exposées au Museum of Contemporary Art Kiasma, Helsinki (Finlande); au Museum of the Moving Image, New York (États-Unis); au National Art Center, Tokyo (Japon); au Kunst Museum Bonn (Allemagne); au Erarta Museum of Contemporary Art, Saint-Pétersbourg (Russie). Depuis 2011, il est le commissaire du concours de films courts expérimentaux In Silico au festival Message To Man, Saint-Pétersbourg (Russie). En 2012, il co-organise le festival de films expérimentaux Kinodot, Saint-Pétersbourg (Russie). Il enseigne depuis 2015 au Saint Petersburg State Institute of Culture, et depuis 2016, à la Saint Petersburg School of New Cinema. En 2019, il a été l'un des commissaires du projet expérimental "Per Forma 2 Stage" au Big Drama Theater.