A video clip at random
Browse the Rencontres Internationales catalogue, or search the archives of the works presented since 2004. New video clips are routinely posted and the images and text are regularly updated.
Giulio squillacciotti
What Has Left Since We Left
Fiction expérimentale | 4k, Video File | couleur | 21'15'' | Italie / Pays-Bas | 2020
Le 7 février 1992, le traité sur l'Union européenne a été signé dans la ville néerlandaise de Maastricht. Des décennies plus tard, les représentants des trois derniers pays restants dans l’Europe se réunissent à nouveau dans la salle même où le traité fut signé, mais cette fois pour délibérer sur la dissolution définitive de leur Union. Dans ce qui ressemble à une séance de thérapie en boucle, les trois personnages - aidés par une interprète britannique qui s'improvise psychanalyste - tentent de gérer leur sentiment de perte. La conversation permet d’entrelacer métaphoriquement leurs liens politiques et personnels, les obligeant à faire face à leur crise d'identité et à reconnaître ce qui reste de leur Union, ce qu’elle n'est plus, et ce qu’elle pourrait encore devenir.
Giulio Squillacciotti (né à Rome, Italie, 1982) est artiste et réalisateur. Il vit et travaille entre Milan (Italie) et Maastricht (Pays-Bas). Il a étudié l'Histoire de l'art médiéval à Barcelone (Espagne) et à Rome (Italie), où il a obtenu une licence en sciences humaines à l'université Sapienza. Il a également obtenu un Master en arts visuels à l'université IUAV de Venise. Son travail s’oriente principalement sur la narration, les apogées culturelles et la façon dont les traditions se remodèlent dans de nouveaux contextes. Ses recherches mêlent fiction et faits historiques. À l’aide du film, du documentaire, du son et de la scénographie, il produit des enquêtes basées sur la recherche qui revisitent l'Histoire, créant de nouveaux récits à partir de perspectives subjectives, de la religion et de la culture populaire. Son travail a été exposé et projeté à l'international, notamment à la Biennale d'architecture de Venise – Pavillon néerlandais (Italie); aux Rencontres internationales Paris/Berlin (France/Allemagne); au Palais de Tokyo, Paris (France); à La Fémis – École nationale supérieure des métiers de l’image et du son, Paris (France); à Gaîté Lyrique, Paris (France); au Centre d'Art Contemporain de Brest (France); à la Haus der Kulturen der Welt, Berlin (Allemagne); au Neues Museum Weimar (Allemagne); au Screen Space, Melbourne (Australie); à la Manifesta 8, Murcia (Espagne); au Magasin CNAC – Centre d’Art Contemporain et de Culture, Grenoble (France); à la AKV, Den Bosch (Pays-Bas); à Istanbul 2010 European Capital of Culture (Turquie); au Beirut Art Centre (Liban), au New York Photo Festival (USA); à Video_Dumbo, New York (USA); à la Columbia University, New York (USA); au Art Institute of Boston (USA); au Now Instant Image Hall, Los Angeles (USA); au OCAT Shanghai (Chine); au PAC – Padiglione d’Arte Contemporanea, Milan (Italie); à la Triennale de Milan (Italie); au MACRO – Musée d’art contemporain de Rome (Italie); au musée MAXXI, Rome (Italie); à la 16e Quadriennale de Rome (Italie); au MAMbo – Museo d’Arte Moderna di Bologna, Bologne (Italie); à la Fondation Sandretto Re Rebaudengo, Turin (Italie) et dans la compétition officielle des 33e, 35e et 36e éditions du Torino Film Festival, Turin (Italie).