Un extrait vidéo au hasard
Parcourez le catalogue des Rencontres Internationales, effectuez une recherche dans les archives des oeuvres présentées depuis 2004. De nouveaux extraits vidéos sont régulièrement mis en ligne, les images et les textes sont progressivement mis à jour.
Lesia vasylchenko
Zaraz
Fiction expérimentale | mov | couleur et n&b | 15'46'' | Ukraine / Norvège | 2020
"ZaraZ" est un essai vidéo de science-fiction, expérimental, de la chronopolitique et de la philosophie. À l'ère post-communiste, après la chute du mur de Berlin et l'effondrement de l'Union soviétique, des discours à propos de la fin de l'Histoire ont émergé. Au lieu de la structure passé-présent-avenir, nous assistons à un glissement temporel vers le Maintenant, qui se coule continuellement dans le présent du futur. "ZaraZ" réfléchit aux conséquences de l'accélération et de l'aliénation dans les sociétés modernes. Y sont dépeints des sites d'architecture brutaliste, construits pour concrétiser dans les espaces publics la "promesse" d'un avenir meilleur, et des paysages urbains endommagés par l'industrialisation et la croissance économique. La nostalgie de l'avenir s'exprime dans la désintégration des formes architecturales des espaces publics et privés, et dans la possibilité que de multiples présents émergent de passés multiples. "ZaraZ" interroge les temporalités spéculatives de la ville et explore les relations entre le temps et l'architecture; entre le virtuel, le réel et le véritable; entre les modes actuels d'instrumentalisation de l'histoire et la mémoire. Dans un monde où il n’y a qu’une seule synchronicité temporelle urbaine, la question demeure: quels sont les Temps responsables de la création de futurs imaginés?
Lesia Vasylchenko est artiste. Née à Kiev (Ukraine), elle vit à Oslo (Norvège). Sa pratique s’étend de l'installation à l'image en mouvement et à la photographie. Elle est co-curatrice de la galerie d'art autogérée Podium, Oslo (Norvège) et fondatrice de STRUKTURA.Time, une initiative transdisciplinaire de recherche et de pratique en arts visuels, archéologie des médias, littérature et philosophie. Elle est diplômée en journalisme à la Taras Shevchenko National University de Kiev (Ukraine) et en arts plastiques à la Oslo National Academy of the Arts (Norvège). Ses œuvres ont été présentées, entre autres, au Haugar Art Museum, Tonsberg (Norvège); à la Tenthaus, Oslo (Norvège); au Transnational Queer Underground, Berlin (Allemagne); à la Wrong New Digital Art Biennale, São Paulo (Brésil) et au Korea Queer Film Festival, Séoul (Corée du Sud).