Catalogue > Liste par artiste
Parcourez la liste complète des artistes présentés dans le cadre des Rencontres Internationales depuis 2004. Utilisez le filtre alphabétique pour affiner vos recherches.  mise à jours en cours 
Bart van dijck
Catalogue : 2007The Foil | Documentaire | dv | couleur | 6:0 | Belgique | Russie | 2007
Bart van dijck
The Foil
Documentaire | dv | couleur | 6:0 | Belgique | Russie | 2007

Quand j'était dans le sud de Tuva, près de la frontière mongolienne, un shaman me dit que je devrais chercher un arbre shamanique chez moi et faire un rituel là-bas. Cet arbre me donnerait de la force, bonne santé et du pouvoir.


Il y a une interaction mutuelle entre les sculptures et les installations de Bart Van Dijck d'un coté et ses vidéos et ses documentaires de l'autre. Le contenu, comme la forme, de ses travaux ont été influencé par ses nombreux voyages, la plupart dans des pays arabes ou bien indiens. Des sujets comme les chocs culturels, la globalisation, l'aliénation et l'identité culturelle sont des thèmes récurrents à travers son oeuvre. Le détachement de la réalité, les voyages intérieurs, la transe et le shamanisme sont une source d'inspiration. Des formes animales et humaines font partie d'un large rituel. Aliénation et plasticité sont les mots clefs de l'univers particulièrement personnel et éclectique de Van Dijck. www.axe-entertainment.tk

Ludivine van gaver
Catalogue : 2006La ritournelle | Vidéo expérimentale | dv | couleur | 8:40 | France | 2005
Ludivine van gaver
La ritournelle
Vidéo expérimentale | dv | couleur | 8:40 | France | 2005

Je me dis : Quand est-ce que je chantonne ? Je dis : Je chantonne en trois occasions. Je chantonne quand je fais le tour de mon territoire et que j?essuie mes meubles. C?est-à-dire quand je suis chez moi. Je chantonne quand je ne suis pas chez moi et que j?essaie de regagner le chez-moi, quand la nuit tombe, l?heure de l?angoisse. Je cherche mon chemin et je me donne du courage en chantant tralala. Je vais vers mon chez-moi. Et puis je chantonne lorsque je dis : Adieu, je pars et dans mon c?ur j?emporterai?


Ludivine van Gaver a étudié le montage à la Fémis après des études à l?École du Louvre et à l?Université de Paris 8 en Arts Plastiques. Elle est monteuse, vidéaste et photographe. Elle vit et travaille à Paris et Berlin.

Bas van koolwijk
Catalogue : 2006FBCK/AV - Red flag | Vidéo expérimentale | dv | couleur | 2:59 | Pays-Bas | 2005
Bas van koolwijk
FBCK/AV - Red flag
Vidéo expérimentale | dv | couleur | 2:59 | Pays-Bas | 2005

FBCK/AV - Red Flag provoque le spectateur avec un son pénétrant et une image rouge instable dans laquelle on ne peut déterminer de forme reconnaissable. Pour pouvoir créer cette image, Bas van Koolwijk a développé un logiciel qui transforme incessamment les données de signaux sonores et vidéos en des abstractions uniques. Des petites doses de ces signaux peuvent empiéter sur le territoire de l?autre, et vice-versa, de sorte que l?ordinateur transforme une information sonore en image et une image en son ? une question de retour des données. L?interférence qui en résulte ressemble un peu au ?flagging?, un terme et un phénomène qui remonte à l?époque des cassettes vidéo. Il y a ?flagging? lorsque la bande d?une cassette ne passe pas tout à fait correctement dans le magnétoscope et le phénomène est généralement visible en haut de l?image. Grâce à cette référence à l?époque analogique, on ramène les pensées des spectateurs en arrière, vers la nature capricieuse et chaotique des drapeaux qui flottent dans le vent. Mais cela fait également référence à la confusion, comparable à celle de Babel, qui domine l?ère digitale puisque (à cause de tous les codex et les formats) la plupart des logiciels disponibles ne permettent de lire et d?échanger des données que de manière limitée.


Bas van koolwijk
Catalogue : 2006FBCK/AV Red Flag | Vidéo expérimentale | dv | couleur | 6:8 | Pays-Bas | 2005
Bas van koolwijk
FBCK/AV Red Flag
Vidéo expérimentale | dv | couleur | 6:8 | Pays-Bas | 2005

"FBCK/AV - Red Flag" provokes the observer with a penetrating sound and a flickering red image that refuses to take on a recognizable form. In order to generate this image, Bas van Koolwijk developed software which, again and again, transforms the input of audio and video signals into unique abstractions. Small doses of these signals can poach on each other's preserves, so that the computer converts sound information into image and image into sound ? a matter of data feedback. The resulting interference looks a bit like flagging, a term and phenomenon from the times of video tapes. Flagging occurs when a video tape does not run smoothly through the recorder, and the phenomenon is usually visible in the upper part of the image. With this reference to the analogue era, the viewer's thoughts are taken even further 'back', towards the capricious and chaotic nature of flags fluttering in the wind. But is also refers to the Babel-like confusion that governs this digital era due to the fact that (with all the codecs and formats) much of the software available only provides for limited readability and exchangeability of data.

Jan van nuenen
Catalogue : 2007Evolizer | Vidéo expérimentale | dv | couleur | 15:0 | Pays-Bas | Allemagne | 2007
Jan van nuenen
Evolizer
Vidéo expérimentale | dv | couleur | 15:0 | Pays-Bas | Allemagne | 2007

Evolizer NL, 2007, 10`37? In a space that looks like a town or a factory, but could just as well be the inside of a computer, a robot-like figure is moving along. The camera zooms in on a kind of small cabinet that seems to suck the viewer in. Some elements are being added to this technological, geometric environment, which bring about rearrangements and transformations here and there. Spontaneous modulations create a proliferation of colourful, organic forms. With their tentacles grasping around them, these organisms gradually and increasingly take possession of the space. An aquarium-like underworld, in which an aggressive struggle for life is taking place, then replaces the orderly universe where the viewer?s trip began. This (r)evolution, unfolding within a well-defined space, breaks out of the cabinet before the eyes of the little figure, and continues outside it.

Catalogue : 2006Warning Petroleum Pipeline | Animation | dv | noir et blanc | 4:45 | Pays-Bas | 2004
Jan van nuenen
Warning Petroleum Pipeline
Animation | dv | noir et blanc | 4:45 | Pays-Bas | 2004

Le déplacement de l?information sur Internet est invisible. Bouts d'information et bytes glissent sans bruit à l?intérieur de câbles très fins et arrivent, en moins d?une fraction de seconde, sur l?ordinateur auquel ils étaient destinés où ils peuvent être réutilisés en un clic de souris. Le mouvement du pétrole, au contraire, est une affaire salissante et pesante qui a des conséquences de taille sur le paysage et les agglomérations urbaines. Des tuyaux encombrants et rouillés traversent les champs alors que des camions-citernes et des pétroliers circulent péniblement sur les routes et les océans, avec leur menaces de pollution et d?explosion. Chacun de ces processus a radicalement changé le monde et garde les relations économiques et politiques sur le qui-vive. Avec ses images en noir et blanc à la manière de collages, ?Warning Petroleum Pipleine? rappelle l?art destiné à dépeindre la force destructrice de l?industrie lourde émergeante au début du vingtième siècle. Des machines mystérieuses tournent et martèlent à un rythme strict et semblent se propager, créant ainsi une forêt de composants en mouvement, de plaques aux rebords affûtés et de câbles imposants. Cette animation numérique très fluide est une vision sombre qui ne montre pas seulement la destruction mais aussi, paradoxalement, une force créatrice incontrôlable grâce à laquelle une industrie se construit.


Jan van nuenen
Catalogue : 2005Warning, petroleum pipeline | Vidéo expérimentale | dv | couleur | 4:50 | Pays-bas | 2004
Jan van nuenen
Warning, petroleum pipeline
Vidéo expérimentale | dv | couleur | 4:50 | Pays-bas | 2004

"Un paysage désolé et désertique se transforme peu à peu en un monde industrialisé futuriste. Des machines indéfinissables sont reliées à des mécanismes plus complexes qui produisent en rythme une musique industrielle."


"Après des études en création audiovisuelle à l`académie St. Joost à Breda aux Pays-Bas, de 1997 à 2002, Jan Van Nuenen travaille essentiellement sur des courts métrages animés expérimentaux et des installations vidéo jusqu`en 2005. Ses outils de prédilection sont les logiciels de montage numérique comme After Effects, Photoshop, Premiere, Reactor et FL Studio. Ses films sont surtout réalisés à partir de collages de séquences vidéo récupérées et de photos ensuite découpées, mixées et montées sur ordinateur. Son ?uvre est caractérisée par une action combinée et complexe de boucles, répétitions et rythmes, où le son joue un rôle important. Jan van Nuenen réalise également de courtes animations pour la série de la chaîne néerlandaise VPRO, "Wonderland" (2004), et ses films sont montrés lors de différents festivals internationaux de cinéma, de vidéo et d`art."

Wendelien van oldenborgh
Catalogue : 2010Instruction | Doc. expérimental | dv | couleur | 30:0 | Pays-Bas | 2009
Wendelien van oldenborgh
Instruction
Doc. expérimental | dv | couleur | 30:0 | Pays-Bas | 2009

The work of Wendelien van Oldenborgh often questions the position of the individual in a larger political framework and in a punitive social environment, challenging notions of personal and collective responsibility. Her film Instruction (2009) begins with William Faulkner`s famous quote from his book Requiem for a Nun: `The past is never dead. It`s not even past`. It addresses the unresolved traumatic events of the Dutch military intervention in Indonesia following World War II, euphemistically called a `police action`. The film casts a group of young cadets from the Royal Netherlands Military Academy who perform a script consisting of excerpts and quotes from different sources: personal diaries, historical broadcast transcripts related to the topic and essays, that all in a more or less direct way tackle collective responsibility and the heritage of the colonial past. The installation includes two photographs taken by the artist`s father during a trip to Indonesia in 1981. This was the first visit to the country by the artist`s mother since she spent four years in an Indonesian concentration camp after wwii. Instruction is located in the space between real people and the imaginary protagonists they represent; the artist leaves in a moment of dislocation in which young cadets stop to obediently follow the instructions of the script whilst spontaneous reactions of laughter or awkwardness are activated by their reading of the dialogue.

Lives and works in Rotterdam She studied at Goldsmiths College and Beaux Arts Paris, and now lives and works in Rotterdam, where she develops complex structures of collaborative work using the cinematic as methodology to focus on small actions and gestures in the public sphere that are taken as displayers of lager social conditions.

Lea van steen
Catalogue : 2005bmg 8970 | Art vidéo | dv | couleur | 4:0 | Brésil | 2005
Lea van steen
bmg 8970
Art vidéo | dv | couleur | 4:0 | Brésil | 2005

Un vieux camion de transport de maison, transportant diverses choses, voyage dans la ville. Entre les matelas, les chauffages et sofas, un miroir qui reflète les images laissées dérrières; des morceaux de temps, de vitesse, contrastent avec l'espace urbain, vu sous une coupe inattendue.


Lea Van Steen. Après plusieurs années travaillant à la direction artistique sur des long métrages, dirigeant l'équipe de PTV Promo (1990), elle est directrice de publicité et de clip vidéo récompensée, gagnante d'un prix avec le court métrage ?Brincadeira de criança" et la danse video ?Paisagens?.
Raquel Kogan a été diplômée en architecture et sa première exposition individuelle fut en 1996 à la Monica Figueiras Gallery. Elle a gangé le Rumos Transmidia Itau Cultural en 2002 et a produit la Reflection installation, une grande cascade interactive de nombres récupérés par une piscine réflective, présenté aussi au Ciber@rt de Bilbao et Reflection#3 a @rtoutsider 2005 à Paris. La recherche sur les interactions, agencement de l'espace, dans les projets de pocédés des médias numériques, projection à Paço das Artes, objet interactif Fotoarte iàBrazilia et l'intervention de Lord Palace Hotel à São Paulo, le tout en 2004. Il a exposé début 2005 l'oeuvre Self-Portait 1. l'installation Occupation#1, Reflection #2 à Kinetic_Digital.

Catalogue : 2011Favela | Vidéo | hdv | | 1:13 | Brésil | 2010
Lea van steen
Favela
Vidéo | hdv | | 1:13 | Brésil | 2010

FAVELA [slum] superposes paths of seeing. Two sequences shots choreographed like coincident movements, shows the same itinerary but in different times. A city in a fast transformation, throwing away the past time. The images side by side in the screen, approaches the two moments at the same time that moves away the place to itself.

Lea van Steen researches new languages, using video, and video-installations as support. She spent many years collaborating with Brazilian cinema. When MTV Brazil was about to be launched, she got invited to take over as the new networks? Promo manager. She shaped MTV Brazil?s identity and then followed with many years working in advertising at many important production houses. As she matured her carrer as an adivertising director, she?s been more dedicated to her personal projects with short films, documentaries and art videos.

Lea van steen, raquel kogan
Catalogue : 2005bmg 8970 | Art vidéo | dv | couleur | 4:0 | Brésil | 2005
Lea van steen , raquel kogan
bmg 8970
Art vidéo | dv | couleur | 4:0 | Brésil | 2005

Un vieux camion de transport de maison, transportant diverses choses, voyage dans la ville. Entre les matelas, les chauffages et sofas, un miroir qui reflète les images laissées dérrières; des morceaux de temps, de vitesse, contrastent avec l'espace urbain, vu sous une coupe inattendue.


Lea Van Steen. Après plusieurs années travaillant à la direction artistique sur des long métrages, dirigeant l'équipe de PTV Promo (1990), elle est directrice de publicité et de clip vidéo récompensée, gagnante d'un prix avec le court métrage ?Brincadeira de criança" et la danse video ?Paisagens?.
Raquel Kogan a été diplômée en architecture et sa première exposition individuelle fut en 1996 à la Monica Figueiras Gallery. Elle a gangé le Rumos Transmidia Itau Cultural en 2002 et a produit la Reflection installation, une grande cascade interactive de nombres récupérés par une piscine réflective, présenté aussi au Ciber@rt de Bilbao et Reflection#3 a @rtoutsider 2005 à Paris. La recherche sur les interactions, agencement de l'espace, dans les projets de pocédés des médias numériques, projection à Paço das Artes, objet interactif Fotoarte iàBrazilia et l'intervention de Lord Palace Hotel à São Paulo, le tout en 2004. Il a exposé début 2005 l'oeuvre Self-Portait 1. l'installation Occupation#1, Reflection #2 à Kinetic_Digital.

Catalogue : 2011Favela | Vidéo | hdv | | 1:13 | Brésil | 2010
Lea van steen , raquel kogan
Favela
Vidéo | hdv | | 1:13 | Brésil | 2010

FAVELA [slum] superposes paths of seeing. Two sequences shots choreographed like coincident movements, shows the same itinerary but in different times. A city in a fast transformation, throwing away the past time. The images side by side in the screen, approaches the two moments at the same time that moves away the place to itself.

Lea van Steen researches new languages, using video, and video-installations as support. She spent many years collaborating with Brazilian cinema. When MTV Brazil was about to be launched, she got invited to take over as the new networks? Promo manager. She shaped MTV Brazil?s identity and then followed with many years working in advertising at many important production houses. As she matured her carrer as an adivertising director, she?s been more dedicated to her personal projects with short films, documentaries and art videos.

Renée van trier
Catalogue : 2010Untitled, Los Angeles, 2009 | Vidéo | dv | couleur | 3:21 | Pays-Bas | USA | 2009
Renée van trier
Untitled, Los Angeles, 2009
Vidéo | dv | couleur | 3:21 | Pays-Bas | USA | 2009

Criticism of the beauty industry, wrapped in an awkward chat between two women. There needs to be much improved on the young body, because this can`t go longer. The creator / performer Renée van Trier not save herself.

Renée van Trier (1983, Netherlands) studied at the St.Joost in Breda and just graduated at the Sandberg Institute in Amsterdam. She works with different media like; video, photography, performance and music. In recognition of her work plays a role in changing identities and the conflict between the person and the adopted artificial identity. "An inner dalliance with the outside world that would otherwise flow," as she puts it. A game with a goal to look awake at the world around us.

Sarah vanagt
Catalogue : 2011The Corridor | Documentaire | hdcam | couleur | 6:45 | Belgique | 2010
Sarah vanagt
The Corridor
Documentaire | hdcam | couleur | 6:45 | Belgique | 2010

For five days Sarah Vanagt and cinematographer Annemarie Lean-Vercoe followed a donkey during its weekly visits to old people in nursing homes in England. From home to home, from room to room. Time and again the donkey was welcomed with open arms, with songs, gentle strokes, childhood stories, poems, and laughter. It was only when the donkey entered the room of Norbert, a man who had lost his ability to speak, that an altogether different encounter took place. Even though Vanagt initially followed the donkey?s steps in search of reminiscences brought about by the animal?s mute presence, she came home with an altogether different film. While editing, the film became shorter and shorter, as if the words that had accompanied the donkey?s visits became a distraction. What is left is perhaps a bas-relief disguised as a painting, disguised as a film. The donkey visits to residential homes are an initiative of The Donkey Sanctuary in Sidmouth, England.

Sarah Vanagt (1976) studied history at the universities of Antwerp, Sussex and Groningen, and film at the National Film and Television School (UK). She makes documentaries, video installations and photos. Her graduation film AFTER YEARS OF WALKING (2003) looks at the rewriting of Rwandan history after the genocide of 1994. In LITTLE FIGURES (2003), a short experimental documentary film, three immigrant children in Brussels play the role of three historical statues. The documentary film BEGIN BEGAN BEGUN (2005) and the video-installation LES MOUCHOIRS DE KABILA (2005) both focus on the play-world of children growing up in the war-torn border zone between Rwanda and the Democratic Republic of Congo, and look at the way in which children deal with death, the recent wars and elections. The short film FIRST ELECTIONS (2006) is a single-screen version of LES MOUCHOIRS DE KABILA. In 2007 Vanagt first presented POWER CUT at the Kunstenfestivaldesarts in Brussels. The installation consists of short videos and photos made by three Congolese street children, and of voice-recordings by two young soldiers who took part in the recent wars in Congo and Rwanda. The single-channel version of this installation is called SILENT ELECTIONS (2009). In HEAD (2007), the installation Vanagt made for the Young Belgian Painters Award, she combined super 8 footage of the ancient city of Pompei with images of newborn babies. The video installation ASH TREE (2007) is based on Mary Shelly`s childhood. A 5-year old girl wanders on a graveyard in London while she spells the letters on the graves. The child`s first contact with the alphabet is at once her first contact with death. Since 2006 Vanagt works on a series of photos of special graveyards and monuments in Europe. The photo series SOLAR CEMETERY (2009), about solar panels on a Spanish cemetery, was made with a camera obscura, and presented on solar-powered light boxes. BOULEVARD D`YPRES / IEPERLAAN (2010) is an experimental documentary shot in the street where Vanagt lives. She turned an empty storehouses into a film studio, and invited her neighbours ? a mix of refugees, shopkeepers, newcomers ? to come and tell a story, a fairy tale. Vanagt`s most recent film, the short piece THE CORRIDOR (2010) focuses on the mute encounter between a donkey and an old man in an English nursing home. Currently Vanagt is working on a film based on pencil rubbings made in the International Criminal Tribunal for the Former Yugoslavia.

Sarah vanagt
Catalogue : 2006Little Figures | Fiction expérimentale | dv | couleur et n&b | 15:47 | Belgique | 2003
Sarah vanagt
Little Figures
Fiction expérimentale | dv | couleur et n&b | 15:47 | Belgique | 2003

Dans ?Little Figures?, Sarah Vanagt s?amuse encore une fois avec sa passion pour l?histoire, la perspective et l?engagement social. A partir d?un lieu, le ?Kunstberg?, et plus spécialement les trois statues qui s?y trouvent, Vanagt élabore une histoire dans laquelle des enfants immigrés inventent une conversation entre les statues, souvent avec un ton surprenant et plein d?esprit, étant (in)capable de déterminer de quelle époque elles datent. Ce n?est pas une coïncidence s?il est fait référence au colonialisme et aux croisades. On a l?impression que l?action de la scène ralentit de plus en plus, s?arrête, ce qui renforce le sentiment de souvenir et fait avancer les associations d?idées qui surviennent.


Sarah Vanagt est née en 1967 et a étudié l?histoire dans les universités d?Anvers, de Groningen et de Brighton. En plus de sa passion pour l?histoire elle a également une passion pour le cinéma. Sarah Vanagt a cherché un moyen de combiner les deux et elle y est parvenue en effectuant des recherches historiques à partir de films. Afin de développer son propre langage cinématographique, elle a commencé une formation à la London National Film and Television School dans le département de réalisation documentaire. Pendant cette période, elle a travaillé principalement avec des enfants réfugiés du Rwanda

Catalogue : 2015In Waking Hours | Doc. expérimental | hdv | couleur | 18:13 | Belgique | 2015
Sarah vanagt
In Waking Hours
Doc. expérimental | hdv | couleur | 18:13 | Belgique | 2015

With the publication of the Ophthalmographia in 1632, the Amsterdam physician Vopiscus Fortunatus Plempius sheds new light on the age-old question of how seeing works. His answer is an invitation to experiment: Enter with me into a darkened room and prepare the eye of a freshly slaughtered cow. He emphasizes that anyone may carry out this experiment, at home, "demanding little effort and expense." “And you, standing in the darkened room, behind the eye, shall see a painting that perfectly represents all objects from the outside world,” promises Plempius. In the short film In Waking Hours we see historian Katrien Vanagt - who studied the Latin writings of this Plempius - cloaked in the skin of a 21st-century disciple of Plempius. Her cousin, filmmaker Sarah Vanagt, is there and captures how this modern "Plempia" meticulously follows her teacher`s instructions. Thus, in a dark kitchen in Brussels, they become witnesses at the birth of images upon the eye.

Sarah Vanagt (1976) makes documentaries, video installations and photos, in which she combines her interest for history with her interest for (the origins of) cinema. Her work includes films such as After Years of Walking (2003), Little Figures (2003), Begin Began Begun (2005), Boulevard d`Ypres (2010), The Corridor (2010), Dust Breeding (2013); and video installations such as Les Mouchoirs de Kabila (2005), Power Cut (2007), Ash Tree (2007). Her work is shown at film festivals (FidMarseille, Viennale, Doclisboa, Idfa Amsterdam, Rencontres Internationales Paris/Madrid/Berlin, Hors Pistes Centre Pompidou), and in museums (Frankfurter Kunstverein, Fact Liverpool, NGBK Berlin, Shedhalle Zürich). The silent short film Girl with a fly (2013) was first shown at the 5th Biennale of Moscow. The film In Waking Hours (2015) premiered at the International Film Festival Rotterdam. Vanagt`s most recent film Still holding still (2015) was first shown at Idfa Amsterdam, after its Belgian première on 22 October 2015 (Beursschouwburg, Brussels).

Sarah vanagt
Catalogue : 2012The Wave | Doc. expérimental | hdv | couleur | 20:0 | Belgique | France | 2012
Sarah vanagt
The Wave
Doc. expérimental | hdv | couleur | 20:0 | Belgique | France | 2012

In "The Wave" the archaeological gaze of the viewer is set in motion: a mass grave from the Spanish Civil War (1936?39) opens and closes itself. In 2011 we placed a camera above the spot where nine victims were buried after their execution by Franco?s supporters in June 1939. On day one of the excavation, a digging crane gently loosened the top layer of soil, until the archaeologists came across a skull with a bullet hole. Then the archaeologists continued their work by hand. The skeletons appeared, then disappeared, as if a strong wind blew that removed the sand and uncovered death, a primal truth.

Katrien Vermeire (°1979 - Ostend, Belgium) Lives and works in Brussels, Belgium The Flemish Community awards her grants since 2003 Exhibitions - Projects - Collections - Awards Exhibitions UNSEEN AMSTERDAM, Kahmann Gallery, 2012 ALL OUR RELATIONS, 18th Biennale of Sydney (AU), 2012 ART BRUSSELS, Crown Gallery, 2012 EMPHATIC IMAGES - PART I, GROUPSHOW with Jose Maria Mellado , Katrien Vermeire and Wim De Schamphelaere, Crown Gallery, 2012 FLIP COLLECTION II, Side programme of the International Film Festival Rotterdam, PrintRoom, Rotterdam (NL), 2012 TALENT 2011, Exhibition presented by Foam Magazine, Amsterdam, 2011 GODSPEED (solo), Crown Gallery, Brussels, 2011 SCOPE BASEL, Crown Gallery, 2011 ART AMSTERDAM, Crown Gallery, 2011 MADRID FOTO International Photography Fair, Crown Gallery, 2011 ART BRUSSELS, Crown Gallery, 2011 KATRIEN VERMEIRE (solo), Museum M, Leuven, 2010-2011 DISTURBED SILENCE, Campus Psychiatrisch Centrum, Duffel, 2010 WATERLAND, Alexandre Cadain Gallery, Paris, 2009 POINT ZERO, Marijke Schreurs Gallery, Brussels, 2008 FOTOFOTO: Contemporary photography from the Province of East Flanders Collection, Voormalige Bank van de Arbeid, Ghent, 2007 FREESTATE, Militair Hospitaal, Ostend, 2006 BREUGEL REVISITED: with Hans Op De Beeck, Herman Asselberghs, Angelo Vermeulen, Arno Roncada, Anne Daems, Vincent Meesen, Dirk Zoete, Building Transmissions & Douglas Park, National Botanic Garden of Belgium, Meise, 2006 PRIX MEDIATINE, Centre culturel Wolu-Culture La Médiatine, Brussels, 2006 ERFGOED IN BEELD, Stedelijk Museum voor Volkskunde, Bruges, 2005 CONTOUR II 2005: Mechelen, City in Female Hands, 2005 Andre Simoens Gallery (solo), Knokke-Zoute, 2005 Annemie Augustijns ? Katrien Vermeire, Vlaamse Opera Foyer Ghent & Antwerp, 2005 CC de doos ? de Cirk (solo), Hasselt, 2005 ENTR`ACTE: with Fien Muller, Annemie Augustijns, Jan Lauwers, Muse & Charlus, Hanne Lamon, Maarten Vanden Abeele..., De Zaal, Ghent, 2004 OORD: duo-exhibition Katrien Vermeire & Hans Op de Beeck, CC Strombeek, Brussels, 2004 DOUBLE EXPOSURE: with Vanessa Beecroft, Rineke Dijkstra, Nan Goldin, Justine Kurland, Orlan, Cindy Sherman, Hellen Van Meene & Sarah Jones, ING, Kortrijk, 2004 Huis van Winckel (solo), CC Belgica, Dendermonde, 2004 CONTEMPORARY FLEMISCH PHOTOGRAPHY: with Geert Goiris & Mekhitar Garabadian, Caravasla Art Gallery, Tbilisi, Georgia, 2003 PINK PERFECTION: with Virginie Bailly & Ria Verhaeghe, CC Belgica, Dendermonde, 2003 JOE DUGGAN, JEM SOUTHAM, KATRIEN VERMEIRE, GREET VLEGELS, Koraalberg Art Gallery, Antwerp, 2003 2002 Fine Arts Award of the Province of West-Flanders, CC Sharpoord, Knokke Heist, 2003 2002 Fine Arts Award of the Province of West-Flanders, Groeningekapel, Kortrijk, 2003 COLLECZIE, Museum van Deinze en de Leiestreek, Deinze, 2002 BLEND: Contemporary photography in Belgium, Caermersklooster, Ghent, 2002 Group Exhibition Graduates KASK, Eskimo, Ghent, 2001 Projects The Wave, a film and a photo wall by Sarah Vanagt & Katrien Vermeire, 2012 Godspeed, commissioned by Ter Bleeke (Malle) & The Flemish Government Architect`s Team, 2010 BOULEVARD D`YPRES/IEPERLAAN, a documentary film by Sarah Vanagt, camera by Katrien Vermeire, 2010 Something to Tell You, commissioned by Ten Kerselaere (Hallaar) & The Flemish Government Architect`s Team, 2009 North Sea project commissioned by The Flemish Government, Shipping Assistance Division, Ostend, 2009 ERFGOED IN BEELD, Pictures inspired by West-Flemish folk-tales, Stedelijk Museum voor Volkskunde, Bruges, 2005 SONGBOOKS - JOHN CAGE: in cooperation with Heleen Van Haegenborgh (prepared piano), 2005 Lightbox for music club 4AD, Diksmuide Commissioned by 4AD & The Flemish Government Architect`s Team, 2005 THE FLEMISH OPERA, commissioned by "The Flemish Opera", Illustrations full poster campaign & libretto, 7 Posters, Season 2003-2004 IN OPDRACHT: ANTWERP 1993-2003, Portraits, commissioned by the PhotoMuseum, Publication in the PhotoMuseum magazine, september 2003 THE SCHELDT FROM SOURCE TO ESTUARY, Illustrations for the annual of "The Port of Antwerp", The Scheldt from source to estuary, 21 Landscapes, commissioned by Catapult & Antwerp Port Authority, 2002 Collections Private collections in Belgium, France, Luxembourg & Switserland Province of East Flanders Collection Flemish government Arts & Heritage Collection National Bank of Belgium Contemporary Art Collection Awards 2011: FOAM MAGAZINE #28 `TALENT` 2006: Selection Prix Médiatine, Brussels 2003: Finalist Photo Festival Arles (Fr), Prix du Festival Off 2002: Fine Arts Award of the Province of West-Flanders

Catalogue : 2018Alle de tranen / Toute larme / Every Tear | Doc. expérimental | hdv | couleur | 30:0 | Belgique | 2017
Sarah vanagt
Alle de tranen / Toute larme / Every Tear
Doc. expérimental | hdv | couleur | 30:0 | Belgique | 2017

In the 17th century, Antoni Van Leeuwenhoek, a draper from Delft, begins to make glass lenses, in order to better study the quality of his textile. He melts, drips and grinds small beads of glass. His tiny lenses are so bright and have such magnifying power that the draper seems to have entered a new dimension. Is he the first to see little moving “animals” in a drop of water? How to describe something that nobody ever saw before? In the film `Every Tear`, Sarah Vanagt starts a journey into her home city of Brussels, with Leeuwenhoek’s microscope in hand. She picks up bits and pieces on her road, and tries to find out what the first microscopic images may have looked like. She replaces the lens of her camera by the 17th-century lens. As she is filming, she wonders why we always look for shapes that we already know, whenever we are in the eye of the unknown.

Home News Work & Screenings Online Films About Contact Balthasar produces and presents the work of filmmaker Sarah Vanagt. Sarah Vanagt (1976) makes documentaries, video installations and photos, in which she combines her interest for history with her interest for (the origins of) cinema. Her work includes films such as After Years of Walking (2003), Little Figures (2003), Begin Began Begun (2005), Boulevard d`Ypres (2010), The Corridor (2010), Dust Breeding (2013); and video installations such as Les Mouchoirs de Kabila (2005), Power Cut (2007), Ash Tree (2007). Her work is shown at film festivals (FidMarseille, Viennale, Doclisboa, Idfa Amsterdam, Rencontres Internationales Paris/Madrid/Berlin, Hors Pistes Centre Pompidou), and in museums (Frankfurter Kunstverein, Fact Liverpool, NGBK Berlin, Shedhalle Zürich). The silent short film Girl with a fly (2013) was first shown at the 5th Biennale of Moscow. The films In Waking Hours (2015) and Still Holding Still (2015) premiered at the International Film Festival Rotterdam. The installation Showfish was presented in M HKA, the Museum for Contemporary Art of Antwerp in October 2016. Vanagt`s new film DIVINATIONS (2019) has it`s Belgian avant-premiere during the festival Courtisane in Ghent (3 April 2019)

Sarah vanagt
Catalogue : 2013Elevage de poussière | Documentaire | hdv | couleur | 47:0 | Belgique | 2013
Sarah vanagt
Elevage de poussière
Documentaire | hdv | couleur | 47:0 | Belgique | 2013

Quelle est la valeur des images en tant que témoignages objectifs d`un conflit? En inscrivant son nouveau film au sein du Tribunal pénal international pour l`ex-Yougoslavie de la Haye, Sarah Vanagt se penche sur un chapitre important de l`histoire européenne récente. Élevage de poussière / Dust breeding puise sa matière dans les témoignages de spécialistes comme dans la multitude des documents (photos et images vidéo) issus du procès, toujours en cours, de Radovan Karadzic. Parallèlement, la réalisatrice adapte à la salle du tribunal le processus « révélateur » du frottage: le mouvement de sa main et les empreintes révélées par le crayon sur du papier nous dévoilent un paysage de détails jusque-là imperceptible. Cette exploration interroge les faits, les preuves matérielles de ces faits, les images qui les représentent, tout comme l`interprétation de celles-ci.


Née en 1976, Sarah Vanagt vit et travaille à Bruxelles. De 1994 à 1998, elle a étudié l?histoire à l?Université d?Anvers, du Sussex et de Groningen. Elle s?est ensuite inscrite au département documentaire de la National Film and Television School (UK).

Sarah vanagt, katrien vanagt
Catalogue : 2006Little Figures | Fiction expérimentale | dv | couleur et n&b | 15:47 | Belgique | 2003
Sarah vanagt , katrien vanagt
Little Figures
Fiction expérimentale | dv | couleur et n&b | 15:47 | Belgique | 2003

Dans ?Little Figures?, Sarah Vanagt s?amuse encore une fois avec sa passion pour l?histoire, la perspective et l?engagement social. A partir d?un lieu, le ?Kunstberg?, et plus spécialement les trois statues qui s?y trouvent, Vanagt élabore une histoire dans laquelle des enfants immigrés inventent une conversation entre les statues, souvent avec un ton surprenant et plein d?esprit, étant (in)capable de déterminer de quelle époque elles datent. Ce n?est pas une coïncidence s?il est fait référence au colonialisme et aux croisades. On a l?impression que l?action de la scène ralentit de plus en plus, s?arrête, ce qui renforce le sentiment de souvenir et fait avancer les associations d?idées qui surviennent.


Sarah Vanagt est née en 1967 et a étudié l?histoire dans les universités d?Anvers, de Groningen et de Brighton. En plus de sa passion pour l?histoire elle a également une passion pour le cinéma. Sarah Vanagt a cherché un moyen de combiner les deux et elle y est parvenue en effectuant des recherches historiques à partir de films. Afin de développer son propre langage cinématographique, elle a commencé une formation à la London National Film and Television School dans le département de réalisation documentaire. Pendant cette période, elle a travaillé principalement avec des enfants réfugiés du Rwanda

Catalogue : 2015In Waking Hours | Doc. expérimental | hdv | couleur | 18:13 | Belgique | 2015
Sarah vanagt , katrien vanagt
In Waking Hours
Doc. expérimental | hdv | couleur | 18:13 | Belgique | 2015

With the publication of the Ophthalmographia in 1632, the Amsterdam physician Vopiscus Fortunatus Plempius sheds new light on the age-old question of how seeing works. His answer is an invitation to experiment: Enter with me into a darkened room and prepare the eye of a freshly slaughtered cow. He emphasizes that anyone may carry out this experiment, at home, "demanding little effort and expense." “And you, standing in the darkened room, behind the eye, shall see a painting that perfectly represents all objects from the outside world,” promises Plempius. In the short film In Waking Hours we see historian Katrien Vanagt - who studied the Latin writings of this Plempius - cloaked in the skin of a 21st-century disciple of Plempius. Her cousin, filmmaker Sarah Vanagt, is there and captures how this modern "Plempia" meticulously follows her teacher`s instructions. Thus, in a dark kitchen in Brussels, they become witnesses at the birth of images upon the eye.

Sarah Vanagt (1976) makes documentaries, video installations and photos, in which she combines her interest for history with her interest for (the origins of) cinema. Her work includes films such as After Years of Walking (2003), Little Figures (2003), Begin Began Begun (2005), Boulevard d`Ypres (2010), The Corridor (2010), Dust Breeding (2013); and video installations such as Les Mouchoirs de Kabila (2005), Power Cut (2007), Ash Tree (2007). Her work is shown at film festivals (FidMarseille, Viennale, Doclisboa, Idfa Amsterdam, Rencontres Internationales Paris/Madrid/Berlin, Hors Pistes Centre Pompidou), and in museums (Frankfurter Kunstverein, Fact Liverpool, NGBK Berlin, Shedhalle Zürich). The silent short film Girl with a fly (2013) was first shown at the 5th Biennale of Moscow. The film In Waking Hours (2015) premiered at the International Film Festival Rotterdam. Vanagt`s most recent film Still holding still (2015) was first shown at Idfa Amsterdam, after its Belgian première on 22 October 2015 (Beursschouwburg, Brussels).

Sarah vanagt, vermeire katrien
Catalogue : 2012The Wave | Doc. expérimental | hdv | couleur | 20:0 | Belgique | France | 2012
Sarah vanagt , vermeire katrien
The Wave
Doc. expérimental | hdv | couleur | 20:0 | Belgique | France | 2012

In "The Wave" the archaeological gaze of the viewer is set in motion: a mass grave from the Spanish Civil War (1936?39) opens and closes itself. In 2011 we placed a camera above the spot where nine victims were buried after their execution by Franco?s supporters in June 1939. On day one of the excavation, a digging crane gently loosened the top layer of soil, until the archaeologists came across a skull with a bullet hole. Then the archaeologists continued their work by hand. The skeletons appeared, then disappeared, as if a strong wind blew that removed the sand and uncovered death, a primal truth.

Katrien Vermeire (°1979 - Ostend, Belgium) Lives and works in Brussels, Belgium The Flemish Community awards her grants since 2003 Exhibitions - Projects - Collections - Awards Exhibitions UNSEEN AMSTERDAM, Kahmann Gallery, 2012 ALL OUR RELATIONS, 18th Biennale of Sydney (AU), 2012 ART BRUSSELS, Crown Gallery, 2012 EMPHATIC IMAGES - PART I, GROUPSHOW with Jose Maria Mellado , Katrien Vermeire and Wim De Schamphelaere, Crown Gallery, 2012 FLIP COLLECTION II, Side programme of the International Film Festival Rotterdam, PrintRoom, Rotterdam (NL), 2012 TALENT 2011, Exhibition presented by Foam Magazine, Amsterdam, 2011 GODSPEED (solo), Crown Gallery, Brussels, 2011 SCOPE BASEL, Crown Gallery, 2011 ART AMSTERDAM, Crown Gallery, 2011 MADRID FOTO International Photography Fair, Crown Gallery, 2011 ART BRUSSELS, Crown Gallery, 2011 KATRIEN VERMEIRE (solo), Museum M, Leuven, 2010-2011 DISTURBED SILENCE, Campus Psychiatrisch Centrum, Duffel, 2010 WATERLAND, Alexandre Cadain Gallery, Paris, 2009 POINT ZERO, Marijke Schreurs Gallery, Brussels, 2008 FOTOFOTO: Contemporary photography from the Province of East Flanders Collection, Voormalige Bank van de Arbeid, Ghent, 2007 FREESTATE, Militair Hospitaal, Ostend, 2006 BREUGEL REVISITED: with Hans Op De Beeck, Herman Asselberghs, Angelo Vermeulen, Arno Roncada, Anne Daems, Vincent Meesen, Dirk Zoete, Building Transmissions & Douglas Park, National Botanic Garden of Belgium, Meise, 2006 PRIX MEDIATINE, Centre culturel Wolu-Culture La Médiatine, Brussels, 2006 ERFGOED IN BEELD, Stedelijk Museum voor Volkskunde, Bruges, 2005 CONTOUR II 2005: Mechelen, City in Female Hands, 2005 Andre Simoens Gallery (solo), Knokke-Zoute, 2005 Annemie Augustijns ? Katrien Vermeire, Vlaamse Opera Foyer Ghent & Antwerp, 2005 CC de doos ? de Cirk (solo), Hasselt, 2005 ENTR`ACTE: with Fien Muller, Annemie Augustijns, Jan Lauwers, Muse & Charlus, Hanne Lamon, Maarten Vanden Abeele..., De Zaal, Ghent, 2004 OORD: duo-exhibition Katrien Vermeire & Hans Op de Beeck, CC Strombeek, Brussels, 2004 DOUBLE EXPOSURE: with Vanessa Beecroft, Rineke Dijkstra, Nan Goldin, Justine Kurland, Orlan, Cindy Sherman, Hellen Van Meene & Sarah Jones, ING, Kortrijk, 2004 Huis van Winckel (solo), CC Belgica, Dendermonde, 2004 CONTEMPORARY FLEMISCH PHOTOGRAPHY: with Geert Goiris & Mekhitar Garabadian, Caravasla Art Gallery, Tbilisi, Georgia, 2003 PINK PERFECTION: with Virginie Bailly & Ria Verhaeghe, CC Belgica, Dendermonde, 2003 JOE DUGGAN, JEM SOUTHAM, KATRIEN VERMEIRE, GREET VLEGELS, Koraalberg Art Gallery, Antwerp, 2003 2002 Fine Arts Award of the Province of West-Flanders, CC Sharpoord, Knokke Heist, 2003 2002 Fine Arts Award of the Province of West-Flanders, Groeningekapel, Kortrijk, 2003 COLLECZIE, Museum van Deinze en de Leiestreek, Deinze, 2002 BLEND: Contemporary photography in Belgium, Caermersklooster, Ghent, 2002 Group Exhibition Graduates KASK, Eskimo, Ghent, 2001 Projects The Wave, a film and a photo wall by Sarah Vanagt & Katrien Vermeire, 2012 Godspeed, commissioned by Ter Bleeke (Malle) & The Flemish Government Architect`s Team, 2010 BOULEVARD D`YPRES/IEPERLAAN, a documentary film by Sarah Vanagt, camera by Katrien Vermeire, 2010 Something to Tell You, commissioned by Ten Kerselaere (Hallaar) & The Flemish Government Architect`s Team, 2009 North Sea project commissioned by The Flemish Government, Shipping Assistance Division, Ostend, 2009 ERFGOED IN BEELD, Pictures inspired by West-Flemish folk-tales, Stedelijk Museum voor Volkskunde, Bruges, 2005 SONGBOOKS - JOHN CAGE: in cooperation with Heleen Van Haegenborgh (prepared piano), 2005 Lightbox for music club 4AD, Diksmuide Commissioned by 4AD & The Flemish Government Architect`s Team, 2005 THE FLEMISH OPERA, commissioned by "The Flemish Opera", Illustrations full poster campaign & libretto, 7 Posters, Season 2003-2004 IN OPDRACHT: ANTWERP 1993-2003, Portraits, commissioned by the PhotoMuseum, Publication in the PhotoMuseum magazine, september 2003 THE SCHELDT FROM SOURCE TO ESTUARY, Illustrations for the annual of "The Port of Antwerp", The Scheldt from source to estuary, 21 Landscapes, commissioned by Catapult & Antwerp Port Authority, 2002 Collections Private collections in Belgium, France, Luxembourg & Switserland Province of East Flanders Collection Flemish government Arts & Heritage Collection National Bank of Belgium Contemporary Art Collection Awards 2011: FOAM MAGAZINE #28 `TALENT` 2006: Selection Prix Médiatine, Brussels 2003: Finalist Photo Festival Arles (Fr), Prix du Festival Off 2002: Fine Arts Award of the Province of West-Flanders

Catalogue : 2018Alle de tranen / Toute larme / Every Tear | Doc. expérimental | hdv | couleur | 30:0 | Belgique | 2017
Sarah vanagt , vermeire katrien
Alle de tranen / Toute larme / Every Tear
Doc. expérimental | hdv | couleur | 30:0 | Belgique | 2017

In the 17th century, Antoni Van Leeuwenhoek, a draper from Delft, begins to make glass lenses, in order to better study the quality of his textile. He melts, drips and grinds small beads of glass. His tiny lenses are so bright and have such magnifying power that the draper seems to have entered a new dimension. Is he the first to see little moving “animals” in a drop of water? How to describe something that nobody ever saw before? In the film `Every Tear`, Sarah Vanagt starts a journey into her home city of Brussels, with Leeuwenhoek’s microscope in hand. She picks up bits and pieces on her road, and tries to find out what the first microscopic images may have looked like. She replaces the lens of her camera by the 17th-century lens. As she is filming, she wonders why we always look for shapes that we already know, whenever we are in the eye of the unknown.

Home News Work & Screenings Online Films About Contact Balthasar produces and presents the work of filmmaker Sarah Vanagt. Sarah Vanagt (1976) makes documentaries, video installations and photos, in which she combines her interest for history with her interest for (the origins of) cinema. Her work includes films such as After Years of Walking (2003), Little Figures (2003), Begin Began Begun (2005), Boulevard d`Ypres (2010), The Corridor (2010), Dust Breeding (2013); and video installations such as Les Mouchoirs de Kabila (2005), Power Cut (2007), Ash Tree (2007). Her work is shown at film festivals (FidMarseille, Viennale, Doclisboa, Idfa Amsterdam, Rencontres Internationales Paris/Madrid/Berlin, Hors Pistes Centre Pompidou), and in museums (Frankfurter Kunstverein, Fact Liverpool, NGBK Berlin, Shedhalle Zürich). The silent short film Girl with a fly (2013) was first shown at the 5th Biennale of Moscow. The films In Waking Hours (2015) and Still Holding Still (2015) premiered at the International Film Festival Rotterdam. The installation Showfish was presented in M HKA, the Museum for Contemporary Art of Antwerp in October 2016. Vanagt`s new film DIVINATIONS (2019) has it`s Belgian avant-premiere during the festival Courtisane in Ghent (3 April 2019)

Loic vanderstichelen, jean-paul jacquet
Catalogue : 2007La Ricarda | Film expérimental | 0 | couleur | 20:0 | Belgique | Espagne | 2006
Loic vanderstichelen , jean-paul jacquet
La Ricarda
Film expérimental | 0 | couleur | 20:0 | Belgique | Espagne | 2006

En juillet 2006, à l?initiative de Michel François, 13 artistes sont invités à vivre à la Casa Gomis, et à y filmer, chacun librement, avec ou sans acteurs, les séquences d?images que le lieu leur inspire. 0euvre architecturale majeure des années 50, bâtie par l?architecte Antoni Bonet, au milieu d?une fôret de pins,sur le domaine de la Ricarda, ce haut lieu de rencontres (Tapiès, John Cage, Miro?) s?est retrouvé progressivement enclavé entre la mer, la banlieue grandissante de Barcelone et son aéroport qui ne cesse de s?étendre. Impossible aujourd?hui d?y vivre encore. Un enjeu réunit les artistes : expérimenter la possibilité d?une ?uvre commune au-delà des styles ou des disciplines propres à chacun des intervenants (plasticiens, chorégraphes, vidéastes, scénographes) ; explorer une autre manière de faire un film dont la trame s?écrirait dans la dynamique d?un montage ingérant toutes les images. Sans autre cadre directif, les tournages se succèdent de manière à nourrir à flux tendu un montage intra-muros qui se poursuit, plus tard, à Bruxelles. Et à mesure que s?essaye, se fait, se défait, se refait la fusion des séquences singulières de chacun des artistes invités, des échappées fictionnelles se dessinent, un film se construit, « La Ricarda », au cours duquel le récit se cherche dans la résistance même que lui oppose la diversité du matériel composite dont il procède. Petit à petit, des personnages naissent et, dans un chassé-croisé de destins fantômes, s?approprient la villa, lui réinsufflent la vie, l?animent d?une fiction sans récit, d?une fluidité hypnotique, qui s?offre comme autant de possibles histoires, de narrations incertaines, d?éclats visuels et sonores.


Loïc Vanderstichelen est un artiste, né en 1973 à Ypres (Belgique), qui vit et travaille à Bruxelles. Son travail est principalement axé autour du cinéma et de la vidéo. Il a réalisé de nombreux films dont une série de films de fictions à très faible budget destinés à être montrés sur téléviseur (téléfilms) coréalisée avec Simon Backès sous les pseudonymes de Ruud Verlaert et Stepan Novak (entre 2002 et 2005)

Catalogue : 2010L'ILE MYSTÉRIEUSE | Fiction expérimentale | | couleur | 19:0 | Belgique | France | 2009
Loic vanderstichelen , jean-paul jacquet
L'ILE MYSTÉRIEUSE
Fiction expérimentale | | couleur | 19:0 | Belgique | France | 2009

"Des amis nous ont dit qu`ils les auraient vu sur le continent`


Loïc Vanderstichelen Né en 1973 Vit et travaille à Bruxelles Réalise seul ou en collaboration des films sur support vidéo depuis 1994 Travaille parallelement comme monteur dans les institutions européennes ------------------- Michel François Né en 1956 Vit et travaille à Bruxelles

Catalogue : 2011Singulier Pluriel | Fiction expérimentale | 0 | couleur | 22:0 | Belgique | France | 2011
Loic vanderstichelen , jean-paul jacquet
Singulier Pluriel
Fiction expérimentale | 0 | couleur | 22:0 | Belgique | France | 2011

"Singulier Pluriel" est le nom d`un foyer pour personnes en situation de handicap situé à Roubaix dans le nord de la France. Un personnage anachronique erre au milieu des habitants dans les espaces colorés de l`institution. C`est un film de fiction composé de séquences de huis-clos.


Azilys Romane,née à Dourdan le 13 mars 1978, vit et travaille à Bruxelles. Azilys Romane étudie la photographie à La Cambre à Bruxelles et s`oriente vers la vidéo, qui lui permet d`associer l`image et l`écriture. Son travail intimiste et contemplatif est essentiellement constitué de portraits. Le temps y est suspendu et une grande attention est accordée aux détails (dans l`attente d`une révélation, d`un échange entre celui qui filme et celui qui est filmé.
Loïc Vanderstichelen, né à Ieper le 1er août 1973, vit et travaille à Bruxelles. Loïc Vanderstichelen réalise des films seul ou en collaboration (avec Simon Backès, Michel François,...) depuis 1994. Ses films sont généralement auto-produits. Loïc Vanderstichelen enseigne à La Cambre et à l`Ecole d`Art D`Uccle. Il travaille parallèlement comme monteur dans les institutions européennes.

Catalogue : 2014Every woman should have the tools to take control of her life | Fiction | hdv | couleur | 20:5 | Belgique | 2014
Loic vanderstichelen , jean-paul jacquet
Every woman should have the tools to take control of her life
Fiction | hdv | couleur | 20:5 | Belgique | 2014

Son accent est la seule chose que l'on sait d'elle, sa réputation s'est faite en transformant des situations complexes en objets simples. Elle gravite dans les consortiums, hubs et autre méga-structures fluctuantes . On lui doit quelques orientations primordiales prisent par notre société ces dernières années. Un quotidien qui justement signifie que la chose doit être réglée dans la journée.


Loïc Vanderstichelen est un cinéaste indépendant né à Ypres en 1973. Il vit et travaille à Bruxelles et réalise et produit des films seul ou en collaboration depuis 1995. Jean-Paul Jacquet est commissaire d'expositions et historien de l'art. Il vit et travaille à Bruxelles.

Catalogue : 2015La cascade | Fiction expérimentale | 4k | couleur | 17:40 | Belgique | 2015
Loic vanderstichelen , jean-paul jacquet
La cascade
Fiction expérimentale | 4k | couleur | 17:40 | Belgique | 2015

Norbert Piron, chercheur à l`IRPA (Institut Royal du Patrimoine Artistique), est mandaté par le musée des Beaux-Arts de Verviers afin de répertorier la collection destinée au nouveau Musée en construction et de préparer l`exposition inaugurale. Proche de la retraite, il fait de cette commande le point d`orgue de sa carrière. Épaulé par son assistant, l`universitaire Randy Paniandy, il analyse minutieusement les œuvres et tire des conclusions. Face au pragmatisme de Géraldine Leroy, responsable de la communication des Musées de Verviers, son point de vue scientifique se heurte à des sentiments émotionnels exacerbés qui le conduiront à une confusion mentale. Alors qu`il se trouve dans le creux de la vague, déstabilisé face à La Cascade de Gustave Courbet, une nymphe, vient lui apporter la solution à tous ses problèmes : une technologie révolutionnaire qui offre au regardeur l`ubiquité, la possibilité d`une hyper vision réaliste.


Loïc Vanderstichelen est un cinéaste indépendant qui vit et travaille à Bruxelles. Jean-Paul Jacquet un historien de l`art qui vit et travaille à Bruxelles.

Loïc vanderstichelen, simon backes
Catalogue : 2006Gregoire House | Fiction expérimentale | dv | couleur | 31:30 | Belgique | 2005
Loïc vanderstichelen , simon backes
Gregoire House
Fiction expérimentale | dv | couleur | 31:30 | Belgique | 2005

GREGOIRE HOUSE est un téléfilm proposant des variations hypothétiques sur la vie du Docteur Charles Grégoire, praticien bruxellois. Basé à l`origine sur quelques documents biographiques, le film propose en réalité une reconstitution purement fictionelle, dans l`authentique maison individuelle, de style moderniste, que le docteur s`était fait construire à Uccle, aux environs de Bruxelles, dans le courant des années trente, et qui est l`?uvre du célèbre architecte Henry Van De Velde.


Loïc Vanderstichelen est né en Belgique en 1973. Il est diplômé de l`Ecole de Recherche Graphique (ISLAP-ERG, Bruxelles) en 1998. Il a ensuite effectué un post-graduat à la "Jan van Eyck Akademie" (Maastricht, Pays-Bas). Il a réalisé de nombreux films et vidéos, seul ou en collaboration. Il a récemment contribué au film collectif "La Ricarda - A flux tendu", coréalisé avec Michel François, Ann Veronica Janssens, François Curlet, Harald Thys & Jos De Gruyter, Jordi Colomer,... Simon Backès est né en France en 1972. Il est sorti diplômé de la section Réalisation de l`Institut National Supérieur des Arts du Spectacle (INSAS, Bruxelles) en 1999. Il a réalisé de nombreux films et vidéos, seul ou en collaboration. Il tourne actuellement "Stolen Art, une collection particulière", un long métrage documentaire.

Loic vanderstichelen, joerg bader, joël benzakin, lucia bru, jordi colomer, françois curlet, jos de gruyter & harald thys, pierre droulers, michel françois, ann veronica janssens, simon siegmann, loïc vanderstichelen, richard venlet, angel vergara
Catalogue : 2007La Ricarda | Film expérimental | 0 | couleur | 20:0 | Belgique | Espagne | 2006
Loic vanderstichelen , joerg bader, joël benzakin, lucia bru, jordi colomer, françois curlet, jos de gruyter & harald thys, pierre droulers, michel françois, ann veronica janssens, simon siegmann, loïc vanderstichelen, richard venlet, angel vergara
La Ricarda
Film expérimental | 0 | couleur | 20:0 | Belgique | Espagne | 2006

En juillet 2006, à l?initiative de Michel François, 13 artistes sont invités à vivre à la Casa Gomis, et à y filmer, chacun librement, avec ou sans acteurs, les séquences d?images que le lieu leur inspire. 0euvre architecturale majeure des années 50, bâtie par l?architecte Antoni Bonet, au milieu d?une fôret de pins,sur le domaine de la Ricarda, ce haut lieu de rencontres (Tapiès, John Cage, Miro?) s?est retrouvé progressivement enclavé entre la mer, la banlieue grandissante de Barcelone et son aéroport qui ne cesse de s?étendre. Impossible aujourd?hui d?y vivre encore. Un enjeu réunit les artistes : expérimenter la possibilité d?une ?uvre commune au-delà des styles ou des disciplines propres à chacun des intervenants (plasticiens, chorégraphes, vidéastes, scénographes) ; explorer une autre manière de faire un film dont la trame s?écrirait dans la dynamique d?un montage ingérant toutes les images. Sans autre cadre directif, les tournages se succèdent de manière à nourrir à flux tendu un montage intra-muros qui se poursuit, plus tard, à Bruxelles. Et à mesure que s?essaye, se fait, se défait, se refait la fusion des séquences singulières de chacun des artistes invités, des échappées fictionnelles se dessinent, un film se construit, « La Ricarda », au cours duquel le récit se cherche dans la résistance même que lui oppose la diversité du matériel composite dont il procède. Petit à petit, des personnages naissent et, dans un chassé-croisé de destins fantômes, s?approprient la villa, lui réinsufflent la vie, l?animent d?une fiction sans récit, d?une fluidité hypnotique, qui s?offre comme autant de possibles histoires, de narrations incertaines, d?éclats visuels et sonores.


Loïc Vanderstichelen est un artiste, né en 1973 à Ypres (Belgique), qui vit et travaille à Bruxelles. Son travail est principalement axé autour du cinéma et de la vidéo. Il a réalisé de nombreux films dont une série de films de fictions à très faible budget destinés à être montrés sur téléviseur (téléfilms) coréalisée avec Simon Backès sous les pseudonymes de Ruud Verlaert et Stepan Novak (entre 2002 et 2005)

Catalogue : 2010L'ILE MYSTÉRIEUSE | Fiction expérimentale | | couleur | 19:0 | Belgique | France | 2009
Loic vanderstichelen , joerg bader, joël benzakin, lucia bru, jordi colomer, françois curlet, jos de gruyter & harald thys, pierre droulers, michel françois, ann veronica janssens, simon siegmann, loïc vanderstichelen, richard venlet, angel vergara
L'ILE MYSTÉRIEUSE
Fiction expérimentale | | couleur | 19:0 | Belgique | France | 2009

"Des amis nous ont dit qu`ils les auraient vu sur le continent`


Loïc Vanderstichelen Né en 1973 Vit et travaille à Bruxelles Réalise seul ou en collaboration des films sur support vidéo depuis 1994 Travaille parallelement comme monteur dans les institutions européennes ------------------- Michel François Né en 1956 Vit et travaille à Bruxelles

Catalogue : 2011Singulier Pluriel | Fiction expérimentale | 0 | couleur | 22:0 | Belgique | France | 2011
Loic vanderstichelen , joerg bader, joël benzakin, lucia bru, jordi colomer, françois curlet, jos de gruyter & harald thys, pierre droulers, michel françois, ann veronica janssens, simon siegmann, loïc vanderstichelen, richard venlet, angel vergara
Singulier Pluriel
Fiction expérimentale | 0 | couleur | 22:0 | Belgique | France | 2011

"Singulier Pluriel" est le nom d`un foyer pour personnes en situation de handicap situé à Roubaix dans le nord de la France. Un personnage anachronique erre au milieu des habitants dans les espaces colorés de l`institution. C`est un film de fiction composé de séquences de huis-clos.


Azilys Romane,née à Dourdan le 13 mars 1978, vit et travaille à Bruxelles. Azilys Romane étudie la photographie à La Cambre à Bruxelles et s`oriente vers la vidéo, qui lui permet d`associer l`image et l`écriture. Son travail intimiste et contemplatif est essentiellement constitué de portraits. Le temps y est suspendu et une grande attention est accordée aux détails (dans l`attente d`une révélation, d`un échange entre celui qui filme et celui qui est filmé.
Loïc Vanderstichelen, né à Ieper le 1er août 1973, vit et travaille à Bruxelles. Loïc Vanderstichelen réalise des films seul ou en collaboration (avec Simon Backès, Michel François,...) depuis 1994. Ses films sont généralement auto-produits. Loïc Vanderstichelen enseigne à La Cambre et à l`Ecole d`Art D`Uccle. Il travaille parallèlement comme monteur dans les institutions européennes.

Catalogue : 2014Every woman should have the tools to take control of her life | Fiction | hdv | couleur | 20:5 | Belgique | 2014
Loic vanderstichelen , joerg bader, joël benzakin, lucia bru, jordi colomer, françois curlet, jos de gruyter & harald thys, pierre droulers, michel françois, ann veronica janssens, simon siegmann, loïc vanderstichelen, richard venlet, angel vergara
Every woman should have the tools to take control of her life
Fiction | hdv | couleur | 20:5 | Belgique | 2014

Son accent est la seule chose que l'on sait d'elle, sa réputation s'est faite en transformant des situations complexes en objets simples. Elle gravite dans les consortiums, hubs et autre méga-structures fluctuantes . On lui doit quelques orientations primordiales prisent par notre société ces dernières années. Un quotidien qui justement signifie que la chose doit être réglée dans la journée.


Loïc Vanderstichelen est un cinéaste indépendant né à Ypres en 1973. Il vit et travaille à Bruxelles et réalise et produit des films seul ou en collaboration depuis 1995. Jean-Paul Jacquet est commissaire d'expositions et historien de l'art. Il vit et travaille à Bruxelles.

Catalogue : 2015La cascade | Fiction expérimentale | 4k | couleur | 17:40 | Belgique | 2015
Loic vanderstichelen , joerg bader, joël benzakin, lucia bru, jordi colomer, françois curlet, jos de gruyter & harald thys, pierre droulers, michel françois, ann veronica janssens, simon siegmann, loïc vanderstichelen, richard venlet, angel vergara
La cascade
Fiction expérimentale | 4k | couleur | 17:40 | Belgique | 2015

Norbert Piron, chercheur à l`IRPA (Institut Royal du Patrimoine Artistique), est mandaté par le musée des Beaux-Arts de Verviers afin de répertorier la collection destinée au nouveau Musée en construction et de préparer l`exposition inaugurale. Proche de la retraite, il fait de cette commande le point d`orgue de sa carrière. Épaulé par son assistant, l`universitaire Randy Paniandy, il analyse minutieusement les œuvres et tire des conclusions. Face au pragmatisme de Géraldine Leroy, responsable de la communication des Musées de Verviers, son point de vue scientifique se heurte à des sentiments émotionnels exacerbés qui le conduiront à une confusion mentale. Alors qu`il se trouve dans le creux de la vague, déstabilisé face à La Cascade de Gustave Courbet, une nymphe, vient lui apporter la solution à tous ses problèmes : une technologie révolutionnaire qui offre au regardeur l`ubiquité, la possibilité d`une hyper vision réaliste.


Loïc Vanderstichelen est un cinéaste indépendant qui vit et travaille à Bruxelles. Jean-Paul Jacquet un historien de l`art qui vit et travaille à Bruxelles.

Loic vanderstichelen, azilys romane
Catalogue : 2007La Ricarda | Film expérimental | 0 | couleur | 20:0 | Belgique | Espagne | 2006
Loic vanderstichelen , azilys romane
La Ricarda
Film expérimental | 0 | couleur | 20:0 | Belgique | Espagne | 2006

En juillet 2006, à l?initiative de Michel François, 13 artistes sont invités à vivre à la Casa Gomis, et à y filmer, chacun librement, avec ou sans acteurs, les séquences d?images que le lieu leur inspire. 0euvre architecturale majeure des années 50, bâtie par l?architecte Antoni Bonet, au milieu d?une fôret de pins,sur le domaine de la Ricarda, ce haut lieu de rencontres (Tapiès, John Cage, Miro?) s?est retrouvé progressivement enclavé entre la mer, la banlieue grandissante de Barcelone et son aéroport qui ne cesse de s?étendre. Impossible aujourd?hui d?y vivre encore. Un enjeu réunit les artistes : expérimenter la possibilité d?une ?uvre commune au-delà des styles ou des disciplines propres à chacun des intervenants (plasticiens, chorégraphes, vidéastes, scénographes) ; explorer une autre manière de faire un film dont la trame s?écrirait dans la dynamique d?un montage ingérant toutes les images. Sans autre cadre directif, les tournages se succèdent de manière à nourrir à flux tendu un montage intra-muros qui se poursuit, plus tard, à Bruxelles. Et à mesure que s?essaye, se fait, se défait, se refait la fusion des séquences singulières de chacun des artistes invités, des échappées fictionnelles se dessinent, un film se construit, « La Ricarda », au cours duquel le récit se cherche dans la résistance même que lui oppose la diversité du matériel composite dont il procède. Petit à petit, des personnages naissent et, dans un chassé-croisé de destins fantômes, s?approprient la villa, lui réinsufflent la vie, l?animent d?une fiction sans récit, d?une fluidité hypnotique, qui s?offre comme autant de possibles histoires, de narrations incertaines, d?éclats visuels et sonores.


Loïc Vanderstichelen est un artiste, né en 1973 à Ypres (Belgique), qui vit et travaille à Bruxelles. Son travail est principalement axé autour du cinéma et de la vidéo. Il a réalisé de nombreux films dont une série de films de fictions à très faible budget destinés à être montrés sur téléviseur (téléfilms) coréalisée avec Simon Backès sous les pseudonymes de Ruud Verlaert et Stepan Novak (entre 2002 et 2005)

Catalogue : 2010L'ILE MYSTÉRIEUSE | Fiction expérimentale | | couleur | 19:0 | Belgique | France | 2009
Loic vanderstichelen , azilys romane
L'ILE MYSTÉRIEUSE
Fiction expérimentale | | couleur | 19:0 | Belgique | France | 2009

"Des amis nous ont dit qu`ils les auraient vu sur le continent`


Loïc Vanderstichelen Né en 1973 Vit et travaille à Bruxelles Réalise seul ou en collaboration des films sur support vidéo depuis 1994 Travaille parallelement comme monteur dans les institutions européennes ------------------- Michel François Né en 1956 Vit et travaille à Bruxelles

Catalogue : 2011Singulier Pluriel | Fiction expérimentale | 0 | couleur | 22:0 | Belgique | France | 2011
Loic vanderstichelen , azilys romane
Singulier Pluriel
Fiction expérimentale | 0 | couleur | 22:0 | Belgique | France | 2011

"Singulier Pluriel" est le nom d`un foyer pour personnes en situation de handicap situé à Roubaix dans le nord de la France. Un personnage anachronique erre au milieu des habitants dans les espaces colorés de l`institution. C`est un film de fiction composé de séquences de huis-clos.


Azilys Romane,née à Dourdan le 13 mars 1978, vit et travaille à Bruxelles. Azilys Romane étudie la photographie à La Cambre à Bruxelles et s`oriente vers la vidéo, qui lui permet d`associer l`image et l`écriture. Son travail intimiste et contemplatif est essentiellement constitué de portraits. Le temps y est suspendu et une grande attention est accordée aux détails (dans l`attente d`une révélation, d`un échange entre celui qui filme et celui qui est filmé.
Loïc Vanderstichelen, né à Ieper le 1er août 1973, vit et travaille à Bruxelles. Loïc Vanderstichelen réalise des films seul ou en collaboration (avec Simon Backès, Michel François,...) depuis 1994. Ses films sont généralement auto-produits. Loïc Vanderstichelen enseigne à La Cambre et à l`Ecole d`Art D`Uccle. Il travaille parallèlement comme monteur dans les institutions européennes.

Catalogue : 2014Every woman should have the tools to take control of her life | Fiction | hdv | couleur | 20:5 | Belgique | 2014
Loic vanderstichelen , azilys romane
Every woman should have the tools to take control of her life
Fiction | hdv | couleur | 20:5 | Belgique | 2014

Son accent est la seule chose que l'on sait d'elle, sa réputation s'est faite en transformant des situations complexes en objets simples. Elle gravite dans les consortiums, hubs et autre méga-structures fluctuantes . On lui doit quelques orientations primordiales prisent par notre société ces dernières années. Un quotidien qui justement signifie que la chose doit être réglée dans la journée.


Loïc Vanderstichelen est un cinéaste indépendant né à Ypres en 1973. Il vit et travaille à Bruxelles et réalise et produit des films seul ou en collaboration depuis 1995. Jean-Paul Jacquet est commissaire d'expositions et historien de l'art. Il vit et travaille à Bruxelles.

Catalogue : 2015La cascade | Fiction expérimentale | 4k | couleur | 17:40 | Belgique | 2015
Loic vanderstichelen , azilys romane
La cascade
Fiction expérimentale | 4k | couleur | 17:40 | Belgique | 2015

Norbert Piron, chercheur à l`IRPA (Institut Royal du Patrimoine Artistique), est mandaté par le musée des Beaux-Arts de Verviers afin de répertorier la collection destinée au nouveau Musée en construction et de préparer l`exposition inaugurale. Proche de la retraite, il fait de cette commande le point d`orgue de sa carrière. Épaulé par son assistant, l`universitaire Randy Paniandy, il analyse minutieusement les œuvres et tire des conclusions. Face au pragmatisme de Géraldine Leroy, responsable de la communication des Musées de Verviers, son point de vue scientifique se heurte à des sentiments émotionnels exacerbés qui le conduiront à une confusion mentale. Alors qu`il se trouve dans le creux de la vague, déstabilisé face à La Cascade de Gustave Courbet, une nymphe, vient lui apporter la solution à tous ses problèmes : une technologie révolutionnaire qui offre au regardeur l`ubiquité, la possibilité d`une hyper vision réaliste.


Loïc Vanderstichelen est un cinéaste indépendant qui vit et travaille à Bruxelles. Jean-Paul Jacquet un historien de l`art qui vit et travaille à Bruxelles.

Loic vanderstichelen, michel francois
Catalogue : 2007La Ricarda | Film expérimental | 0 | couleur | 20:0 | Belgique | Espagne | 2006
Loic vanderstichelen , michel francois
La Ricarda
Film expérimental | 0 | couleur | 20:0 | Belgique | Espagne | 2006

En juillet 2006, à l?initiative de Michel François, 13 artistes sont invités à vivre à la Casa Gomis, et à y filmer, chacun librement, avec ou sans acteurs, les séquences d?images que le lieu leur inspire. 0euvre architecturale majeure des années 50, bâtie par l?architecte Antoni Bonet, au milieu d?une fôret de pins,sur le domaine de la Ricarda, ce haut lieu de rencontres (Tapiès, John Cage, Miro?) s?est retrouvé progressivement enclavé entre la mer, la banlieue grandissante de Barcelone et son aéroport qui ne cesse de s?étendre. Impossible aujourd?hui d?y vivre encore. Un enjeu réunit les artistes : expérimenter la possibilité d?une ?uvre commune au-delà des styles ou des disciplines propres à chacun des intervenants (plasticiens, chorégraphes, vidéastes, scénographes) ; explorer une autre manière de faire un film dont la trame s?écrirait dans la dynamique d?un montage ingérant toutes les images. Sans autre cadre directif, les tournages se succèdent de manière à nourrir à flux tendu un montage intra-muros qui se poursuit, plus tard, à Bruxelles. Et à mesure que s?essaye, se fait, se défait, se refait la fusion des séquences singulières de chacun des artistes invités, des échappées fictionnelles se dessinent, un film se construit, « La Ricarda », au cours duquel le récit se cherche dans la résistance même que lui oppose la diversité du matériel composite dont il procède. Petit à petit, des personnages naissent et, dans un chassé-croisé de destins fantômes, s?approprient la villa, lui réinsufflent la vie, l?animent d?une fiction sans récit, d?une fluidité hypnotique, qui s?offre comme autant de possibles histoires, de narrations incertaines, d?éclats visuels et sonores.


Loïc Vanderstichelen est un artiste, né en 1973 à Ypres (Belgique), qui vit et travaille à Bruxelles. Son travail est principalement axé autour du cinéma et de la vidéo. Il a réalisé de nombreux films dont une série de films de fictions à très faible budget destinés à être montrés sur téléviseur (téléfilms) coréalisée avec Simon Backès sous les pseudonymes de Ruud Verlaert et Stepan Novak (entre 2002 et 2005)

Catalogue : 2010L'ILE MYSTÉRIEUSE | Fiction expérimentale | | couleur | 19:0 | Belgique | France | 2009
Loic vanderstichelen , michel francois
L'ILE MYSTÉRIEUSE
Fiction expérimentale | | couleur | 19:0 | Belgique | France | 2009

"Des amis nous ont dit qu`ils les auraient vu sur le continent`


Loïc Vanderstichelen Né en 1973 Vit et travaille à Bruxelles Réalise seul ou en collaboration des films sur support vidéo depuis 1994 Travaille parallelement comme monteur dans les institutions européennes ------------------- Michel François Né en 1956 Vit et travaille à Bruxelles

Catalogue : 2011Singulier Pluriel | Fiction expérimentale | 0 | couleur | 22:0 | Belgique | France | 2011
Loic vanderstichelen , michel francois
Singulier Pluriel
Fiction expérimentale | 0 | couleur | 22:0 | Belgique | France | 2011

"Singulier Pluriel" est le nom d`un foyer pour personnes en situation de handicap situé à Roubaix dans le nord de la France. Un personnage anachronique erre au milieu des habitants dans les espaces colorés de l`institution. C`est un film de fiction composé de séquences de huis-clos.


Azilys Romane,née à Dourdan le 13 mars 1978, vit et travaille à Bruxelles. Azilys Romane étudie la photographie à La Cambre à Bruxelles et s`oriente vers la vidéo, qui lui permet d`associer l`image et l`écriture. Son travail intimiste et contemplatif est essentiellement constitué de portraits. Le temps y est suspendu et une grande attention est accordée aux détails (dans l`attente d`une révélation, d`un échange entre celui qui filme et celui qui est filmé.
Loïc Vanderstichelen, né à Ieper le 1er août 1973, vit et travaille à Bruxelles. Loïc Vanderstichelen réalise des films seul ou en collaboration (avec Simon Backès, Michel François,...) depuis 1994. Ses films sont généralement auto-produits. Loïc Vanderstichelen enseigne à La Cambre et à l`Ecole d`Art D`Uccle. Il travaille parallèlement comme monteur dans les institutions européennes.

Catalogue : 2014Every woman should have the tools to take control of her life | Fiction | hdv | couleur | 20:5 | Belgique | 2014
Loic vanderstichelen , michel francois
Every woman should have the tools to take control of her life
Fiction | hdv | couleur | 20:5 | Belgique | 2014

Son accent est la seule chose que l'on sait d'elle, sa réputation s'est faite en transformant des situations complexes en objets simples. Elle gravite dans les consortiums, hubs et autre méga-structures fluctuantes . On lui doit quelques orientations primordiales prisent par notre société ces dernières années. Un quotidien qui justement signifie que la chose doit être réglée dans la journée.


Loïc Vanderstichelen est un cinéaste indépendant né à Ypres en 1973. Il vit et travaille à Bruxelles et réalise et produit des films seul ou en collaboration depuis 1995. Jean-Paul Jacquet est commissaire d'expositions et historien de l'art. Il vit et travaille à Bruxelles.

Catalogue : 2015La cascade | Fiction expérimentale | 4k | couleur | 17:40 | Belgique | 2015
Loic vanderstichelen , michel francois
La cascade
Fiction expérimentale | 4k | couleur | 17:40 | Belgique | 2015

Norbert Piron, chercheur à l`IRPA (Institut Royal du Patrimoine Artistique), est mandaté par le musée des Beaux-Arts de Verviers afin de répertorier la collection destinée au nouveau Musée en construction et de préparer l`exposition inaugurale. Proche de la retraite, il fait de cette commande le point d`orgue de sa carrière. Épaulé par son assistant, l`universitaire Randy Paniandy, il analyse minutieusement les œuvres et tire des conclusions. Face au pragmatisme de Géraldine Leroy, responsable de la communication des Musées de Verviers, son point de vue scientifique se heurte à des sentiments émotionnels exacerbés qui le conduiront à une confusion mentale. Alors qu`il se trouve dans le creux de la vague, déstabilisé face à La Cascade de Gustave Courbet, une nymphe, vient lui apporter la solution à tous ses problèmes : une technologie révolutionnaire qui offre au regardeur l`ubiquité, la possibilité d`une hyper vision réaliste.


Loïc Vanderstichelen est un cinéaste indépendant qui vit et travaille à Bruxelles. Jean-Paul Jacquet un historien de l`art qui vit et travaille à Bruxelles.