Catalogue > Liste par artiste
Parcourez la liste complète des artistes présentés dans le cadre des Rencontres Internationales depuis 2004. Utilisez le filtre alphabétique pour affiner vos recherches.  mise à jours en cours 
Erich berger, pure
Catalogue : 2005Free radio azimuth | Vidéo expérimentale | dv | noir et blanc | 2:0 | Autriche | 2005
Erich berger , pure
Free radio azimuth
Vidéo expérimentale | dv | noir et blanc | 2:0 | Autriche | 2005

La fascination de Bergers pour les structures mathématiques est flagrante dans son langage visuel, consistant en des modèles formels de carrés, lignes et rectangles. Il ne tente pas de créer une qualité organique, les formes sont des abstractions pures.


Erich Berger est un artiste et un chercheur indépendant, né en Autriche. Il vit et travaille actuellement à Oslo, Norvège. Avec l'artiste sonore PURE, il fonda le duo d'improisation audiovisuelle PURE.BERGER.

Hanna bergfÖrs
Catalogue : 2012Doska Frank | Fiction | 0 | couleur | 19:30 | Suède | Allemagne | 2012
Hanna bergfÖrs
Doska Frank
Fiction | 0 | couleur | 19:30 | Suède | Allemagne | 2012

Doska Frank depicts some days in the life and emotions of a young couple in Stockholm, Frida and Oskar. Parallel to the young couple is the real estate agent who provides guided tours to the people. Political ideas are manipulated and removed from their context and extreme make-up trends are taken for granted. Frida desires Black Metal, and she wants it loud. Oskar needs Frida, but Frida needs music as a symbol of something more.

Hanna Bergfors, grew up in Sweden. Lived in Spain and now in Germany where she studies narrative and experimental film at the University of the Arts in Berlin. She has directed a range of short films and installations before making Doska Frank.

Sandra bermudez
Catalogue : 2007The Hustle | Art vidéo | dv | couleur | 2:0 | USA | 2007
Sandra bermudez
The Hustle
Art vidéo | dv | couleur | 2:0 | USA | 2007

"The Hustle" est une animation Flash sur un DVD single channel, tirant son titre d'une danse linéaire célèbre de l'époque de l'enfance de l'artiste dans les années soixante-dix. La vidéo comprend l'interaction de différents personnages de sexes opposés de la même époque. Ils vont d'une Patty Hearst violente, Josie and the Pussycats, de la tête agressive et bavasse du Président Nixon, un astronaute perdu flottant sans but à travers l'écran. Ces personnages "dansent" dans des décors tels que la maison de Mr Roger en explorant l'espace entre l'autorisé et l'autorité. La présentation ludique de la vidéo tout comme l'affable bande son contre-balancent la complexe et souvent sombre exploration des politiques des genres(sexes) dans cette oeuvre. Comme l'interaction de ces personnages sexués devient plus compliquée, une tension fine entre l'humour et l'inconfort s'installe. Ce que la vidéo réussit est une vision honnête des relations entres les sexes vues à travers les yeux d'un enfant: les implications et sous entendus cachés derrière le voile joyeux de la culture pop de consommation.


L'artiste multimédia Sandra Bermudez vie et travaille à New-York. Ses travaux, basés sur l'autoportrait, creusent dans les questions de sexes avec un focus sur l'identité, la représentation et la construction du sexe féminin. Elle crée des oeuvre joueuses et séductrices faisant référence a la pornographie comme à l'art corporel contemporain. Bermudez a étudié à l'Instituto Marangoni, Milan et fut diplomée de l'université de Columbia et de New York. Elle fut choisie pour différentes résidences: Château la Napoule Art Fondation, Cannes; Vermont Studio Centre; Artists in the Marketplace, Bronx Museum of Arts; Blue Montain Centre, NY; Skopelos Art Foundation, Grèce. Ses travaux ont été exposé en solo comme en groupe: 20 Years In, International Center of Photography (2006); Arte Americas, Museo del Barrio, New York-Miami (2006); All that you can see, Art Basel-Design District, Miami (2005); Not Only Performance, Museo del Barrio, New York (2004); The Sublime Metaphor, Oxford Museum, Oxford (2003); Rencontres Internationales, Podewil Center for Contemporary Arts, Berlin (2003); Public Responsibility, Art Museum of the Americas, Washington (2003); Freewaves, Iturralde Gallery, Los Angeles (2002); et Socket Saliva, Videotage, Hong Kong, China (2002). Elle reçu en 2005 une mention honorable au Salon Colombien National et prit part à l'Optic Nerve au MOCA, Miami. En 2007 elle exposa dans We Are Your Future, Biennale de Moscou; MACO; la Triennial de Milan; et Wallflowers, Danziger Projects, New York entre autres. Ses expositions solo en 2007 inclurent Luxe, Spinello Gallery, Miami; et Heavyweight, Merry Karnowsky Gallery, Los Angeles.

Léandre bernard-brunel
Catalogue : 2012Ogres, les fauves de Farafangan | Fiction expérimentale | hdv | couleur | 22:19 | France | 2011
Léandre bernard-brunel
Ogres, les fauves de Farafangan
Fiction expérimentale | hdv | couleur | 22:19 | France | 2011

Dans un parc abritant autrefois une exposition coloniale, des gardiens invisibles s?inquiètent d?une odeur étrange. Des bruits courent dans cette fausse végétation tropicale. Des grognements, des soupirs, des voix résonnent dans les murs des anciens pavillons de foire. Une nourrice malgache, la Ramatou, et un chauffeur, « nègre-bohème » commentent le départ des maîtres, dans un colloque sentimental où se mêlent ironie et vraie-fausse mélancolie.


Historien de formation, né en 1985, étudiant en dernière année aux Beaux-Arts de Paris et ayant étudié en Inde à la Faculty of Fine de Vadodara, je développe un travail sur l?espace en vidéo à la lisière du cinéma. Les questions de la théâtralité, de la voix et de l`objet y tiennent une place centrale. Inspirés du langage scandé des lanternes magiques et du prècinéma, mes films mettent en jeu une circulation heurtée de signes. Une affaire de foire et de monstration. Je pars toujours d`un document que je distords avec une simplicité dans les moyens optiques et acoustiques que j`utilise. Je recherche des formes au seuil de l`hypnose et de la fantasmagorie, à l`agonie du sommeil. Mon travail a été montré au 57ème salon de Montrouge, à la Chapelle des Carmélites à Toulouse, à l?Alliance Française de Baroda en Inde, à la Biennale de Belleville ou encore au Passage de Retz pour l?exposition d?Emmanuel Saulnier. Mon dernier film, Colorature, sera présenté à la Galerie Jerôme Poggi sous le commissariat de Stéphanie Cottin. Depuis Juin 2011, mon travail est soutenu et diffusé par Arte Créative. Parallèlement à mon travail d?artiste, je collabore avec des maisons de productions de film comme consultant. Pendant plus de trois ans, j?ai été lecteur à Arte France Cinéma auprès de Michel Reilhac.

Catalogue : 2013Colorature | Fiction expérimentale | | couleur | 25:50 | France | Inde | 2012
Léandre bernard-brunel
Colorature
Fiction expérimentale | | couleur | 25:50 | France | Inde | 2012

Cachée derrière Maharaja Sayajirao University de Baroda, se tenait une jungle vallonnée accessible par un petit muret, comme une miniature Moghol. Muni d?une couronne, d?un portant à oiseaux et d?une lampe torche, j?ai demandé à des amis sculpteurs d?incarner dans ce décor les personnages de la Flûte enchantée, comme un prélude à l?Opéra, comme le temps suspendu d?une nuit à rebours, comme la coulisse d?un mélodrame absurde et grave.


Historien de formation ayant étudié à l?Université Paris I, puis diplômé des Beaux-Arts de Paris en 2013, Léandre Bernard-Brunel développe un travail en vidéo à la lisière du cinéma. Les questions de la théâtralité, de la voix et de l`objet y tiennent une place centrale. Ses formes brouillent journal filmé, théâtralisation, récits sonores et images hypnotiques. Léandre Bernard-Brunel part toujours d`un document, d`un réel qu?il distord avec une simplicité dans les moyens optiques et acoustiques utilisés. Il recherche des formes au seuil de l`hypnose et de la fantasmagorie, à l`agonie du sommeil. Ses films ont été montrés ces deux dernières années au Palais de Tokyo, à la Haus der Kulturen der Welt à Berlin, au Salon de Montrouge, à la chapelle des Carmélites à Toulouse, à la Kunsthalle de Mainz ou encore dans les galeries de Jerôme Poggi et de Virginie Louvet à Paris pour sa première exposition personnelle en 2012. Ses recherches plastiques et filmiques ont été soutenues, entre autres, par Jean-Max Colard des Inrok?s pour la Biennale de Belleville en 2012, par la ville de Paris pour son film « Colorature » en 2012, et par le prix Scribe 2013 pour le cinéma.

Patrick bernatchez
Catalogue : 2012- | Performance | | | 30:0 | Canada | 2012
Patrick bernatchez
-
Performance | | | 30:0 | Canada | 2012

.

.

Patrick bernatchez
Catalogue : 200913 | Fiction expérimentale | 16mm | couleur | 13:0 | Canada | 2009
Patrick bernatchez
13
Fiction expérimentale | 16mm | couleur | 13:0 | Canada | 2009

Patrick bernatchez
Catalogue : 2009i feel cold today | Fiction expérimentale | 16mm | | 14:0 | Canada | 2007
Patrick bernatchez
i feel cold today
Fiction expérimentale | 16mm | | 14:0 | Canada | 2007

À propos de "I Feel Cold Today" : Lente traversée de bureaux désertés où s?engouffre un blizzard. Papiers virevoltants et équipements de bureau d?un autre temps témoignent d`une présence humaine récente mais fantomatique, conférant à la scène une ambiance de féérie apocalyptique.


BIO/CV : - Patrick Bernatchez [www.patrickbernatchez.com] est né en 1972 à Montréal au Québec (Canada). - Depuis 2000, son travail a été présenté au QUébec, au Canada et depuis quelques années en Europe et aux États-Unis. - Après une résidence d`artiste [www.iaab.ch] à Bâle (Suisse) en 2008-2009, Patrick Bernatchez travaille actuellement (2009-2010) au KÜnstlerhaus Bethanien [www.bethanien.de] à Berlin (Allemagne) ; deux résidences soutenues par le Conseil des arts et des lettres du Québec [www.calq.gouv.qc.cq]. - Depuis 2008, l`artiste a fait partie des activités des Rencontres Internationales Paris/Berlin/Madrid/... [http://art-action.org]. - En 2009, Patrick Bernatchez a présenté des expositions solo à : PREFIX ? ICA ? Institute of Contemporary Art, Toronto [www.prefix.ca]; EXPRMNTL, Toulouse [www.exprmntl.fr]; Galerie Donald Browne, Montreal [www.galeriedonaldbrowne.com]; Stedelijk museum`s-Hertogenbosch ? SM?S, Hertogenbosch [www.sm-s.nl]; Galerie West, Den Haag [www.galeriewest.nl]; Galerie Bertrand Grimont, Paris [www.bertrandgrimont.com]. - À l`automne 2009, avec la Galerie Bertrand Grimont, il a fait partie de SLICK - Foire d`art contemporain [www.slick-paris.com] au Centre d`art le CENTQUATRE à Paris [www.104.fr]. - Les prochains solos seront présentés à : .e.space généric [http://espacegeneric.blogspot.com], Claye-Souilly (Seine-et-Marne, France) en déc. 2009-janv. 2010 ; .la Galerie Studio Bethanien, Künstlerhaus Bethanien, Berlin [www.bethanien.de] en avril-mai 2010. - Le vidéo "I Feel Cold Today" a été projet dans une scénographique intégrée au Frigidarium du Musée de Cluny - musée national du Moyen Âge à l`occasion de la NUIT BLANCHE, Paris [www.nuitblanche.paris.fr], 8e édition, le 3 oct. 2009. - "I Feel Cold Today" a été ou sera projeté ou exposé à : .Experimenta Utopia Now, Media Art Biennial [www.experimenta.org], Melbourne and then national tour in 2010-2011 ; ."CUE: Artists? Videos" (2010) - Cultural Olympic Games program, Vancouver Art Gallery [www.vanartgallery.bc.ca] ; ."The Boundary Layer" (2009), The Prairie Art Gallery, Grande Prairie, Canada [www.prairiegallery.com]; etc.

Catalogue : 2008Chrysalide-Empereur | Art vidéo | 35mm | couleur | 10:0 | Canada | 2008
Patrick bernatchez
Chrysalide-Empereur
Art vidéo | 35mm | couleur | 10:0 | Canada | 2008

CHRYSALIDE-EMPEREUR Pellicule 35mm tranférée sur support numérique. Durée : environ 10 min. (2007-2008) La scène se déroule dans l?obscurité du stationnement souterrain d?un immeuble manufacturier. Un personnage, seul dans sa voiture, termine son dernier repas et fume une cigarette d?un air taciturne. Pendant ce temps l?eau s?accumule à l?intérieur du véhicule seulement. La caméra scrute cet instant, dans un mouvement circulaire et inintérompu jusqu?au débordement. Une lente descente abyssale?


Patrick Bernatchez vit et travaille à Montréal (Québec, Canada). Il est représenté par la galerie Donald Browne. www.galeriedonaldbrowne.com Depuis quelques années, Patrick Bernatchez a développé une démarche multiforme caractérisée par une esthétique mariant le merveilleux et le monstrueux; il y explore la photographie, l?installation et la vidéo autant que le dessin et la peinture, ses médias de prédilection. Les thèmes du corps, de la mutation, du sexe, de la mort et de la renaissance y sont explorés dans une exubérance et un lyrisme conjuguant le fantasmatique et le cauchemardesque. Son intérêt se situe dans la ?chronique d?une mort annoncée? à travers le défilement immuable du temps: celle des êtres vivants, des individus, des sociétés. Il s?intéresse aux traits d?une certaine schizophrénie sociale entre figuration et abstraction. Ces traits sont traduits tant par des compositions picturales, photographiques, filmiques que sous formes d?installations sculpturales et sonores.

Catalogue : 2009Trilogie Chrysalides | Fiction expérimentale | 16mm | couleur | 38:0 | Canada | 2009
Patrick bernatchez
Trilogie Chrysalides
Fiction expérimentale | 16mm | couleur | 38:0 | Canada | 2009

Patrick Bernatchez puise son inspiration dans différentes sources - le cinéma, l?imagerie populaire, la musique ? et nous livre une sorte d?opéra postmoderne à la fois merveilleux, exubérant et angoissant.


Hans bernhard, lizvlx, -
Mareike bernien
Catalogue : 2007Testbild | Vidéo expérimentale | dv | couleur | 12:0 | Allemagne | 2007
Mareike bernien
Testbild
Vidéo expérimentale | dv | couleur | 12:0 | Allemagne | 2007

Une voix parle avec le tempo d'un audio-guide comme on en entend dans les visites de galeries, les salons professionnels ou bien les présentations internet. La locutrice décrit avec l'attitude d'une guide aveugle observatrice, répétant sans cesse qu'elle connaît l'endroit dont elle parle. Elle travaille consciemment avec des endroits et des choix que l'on ne peut voir, référant à un potentiel de l'image tout en la laissant fragmentée et incomplète. La bande vidéo jouée parallèlement est inspirée par une procédure de montage dans laquelle une séquence de film donnée est coupée puis agrandie avant d'être re filmée par une caméra simulée. Cette séquence narrative, aussi informative qu'elle soit, expérience un dégorgement de son contenu, dans lequel l'intrigue est fragmentée. Tout comme un écran de veille, le regard de la camera glisse apparemment inflexiblement au loin, au-dessus des scènes. Parfois ce mouvement peut sembler en relation avec le texte parlé tel une offre, une contradiction ou bien un substitut. A travers la répétition et la recombinaison de certaines scènes, des possibilités de liaison inter-textuelles sont offertes. Elles ressemblent cependant à une procédure de test dans laquelle le langage et l'image ne peuvent s'illustrer l'un dans l'autre, mais reçoit un procédé asymétrique.


Mareike Bernien vit et travaille a Hambourg et Berlin

Catalogue : 2009as found | Doc. expérimental | dv | couleur et n&b | 15:0 | Allemagne | 2009
Mareike bernien
as found
Doc. expérimental | dv | couleur et n&b | 15:0 | Allemagne | 2009

Die Videoarbeit ?As found? versucht die Bewegung von einer gesellschaftlichen Vorstellung, die sich auf etwas Fernes oder Zukünftiges bezieht, zu einer in der Gegenwart veorteten Inszenierung von Gesellschaft nachzuvollziehen. Die ?As-found-Ästhetik? brutalistischer Architektur in Israel steht dabei im Mittelpunkt des Filmes, wobei deren Prinzipien ? z.B. vorgefundene Markierungen eines Ortes in die Entwurfsplanung miteinzubeziehen ? im Film als Technik der Zitation selbst aufgegriffen werden. Dazu werden insbesondere zwei Filme herangezogen: ?Ortsbesichtigung in Palästina? von Pasolini und ?Ici et ailleurs? von Godard/Miéville, die beide auf der Suche nach Übersetzungen zwischen einem Hier und Anderswo, Projektion und Reflexion sind, um zu einem Ort Beziehungen herstellen zu können und darin Widersprüche formulieren zu können. Zudem werden die in der Architektur vorgegeben / angelegten Blickverhältnisse untersucht. Kamera und Architektur testen sich gegenseitig in ihren Abbildungs- und Repräsentationsstrategien. Die Videoarbeit ist eine essayistische Collage aus akustischem und visuellem Film.

Mareike Bernien,Hamburg, Berlin Kerstin Schroedinger,Hamburg,London

Mareike bernien, kerstin schroedinger
Catalogue : 2007Testbild | Vidéo expérimentale | dv | couleur | 12:0 | Allemagne | 2007
Mareike bernien , kerstin schroedinger
Testbild
Vidéo expérimentale | dv | couleur | 12:0 | Allemagne | 2007

Une voix parle avec le tempo d'un audio-guide comme on en entend dans les visites de galeries, les salons professionnels ou bien les présentations internet. La locutrice décrit avec l'attitude d'une guide aveugle observatrice, répétant sans cesse qu'elle connaît l'endroit dont elle parle. Elle travaille consciemment avec des endroits et des choix que l'on ne peut voir, référant à un potentiel de l'image tout en la laissant fragmentée et incomplète. La bande vidéo jouée parallèlement est inspirée par une procédure de montage dans laquelle une séquence de film donnée est coupée puis agrandie avant d'être re filmée par une caméra simulée. Cette séquence narrative, aussi informative qu'elle soit, expérience un dégorgement de son contenu, dans lequel l'intrigue est fragmentée. Tout comme un écran de veille, le regard de la camera glisse apparemment inflexiblement au loin, au-dessus des scènes. Parfois ce mouvement peut sembler en relation avec le texte parlé tel une offre, une contradiction ou bien un substitut. A travers la répétition et la recombinaison de certaines scènes, des possibilités de liaison inter-textuelles sont offertes. Elles ressemblent cependant à une procédure de test dans laquelle le langage et l'image ne peuvent s'illustrer l'un dans l'autre, mais reçoit un procédé asymétrique.


Mareike Bernien vit et travaille a Hambourg et Berlin

Catalogue : 2009as found | Doc. expérimental | dv | couleur et n&b | 15:0 | Allemagne | 2009
Mareike bernien , kerstin schroedinger
as found
Doc. expérimental | dv | couleur et n&b | 15:0 | Allemagne | 2009

Die Videoarbeit ?As found? versucht die Bewegung von einer gesellschaftlichen Vorstellung, die sich auf etwas Fernes oder Zukünftiges bezieht, zu einer in der Gegenwart veorteten Inszenierung von Gesellschaft nachzuvollziehen. Die ?As-found-Ästhetik? brutalistischer Architektur in Israel steht dabei im Mittelpunkt des Filmes, wobei deren Prinzipien ? z.B. vorgefundene Markierungen eines Ortes in die Entwurfsplanung miteinzubeziehen ? im Film als Technik der Zitation selbst aufgegriffen werden. Dazu werden insbesondere zwei Filme herangezogen: ?Ortsbesichtigung in Palästina? von Pasolini und ?Ici et ailleurs? von Godard/Miéville, die beide auf der Suche nach Übersetzungen zwischen einem Hier und Anderswo, Projektion und Reflexion sind, um zu einem Ort Beziehungen herstellen zu können und darin Widersprüche formulieren zu können. Zudem werden die in der Architektur vorgegeben / angelegten Blickverhältnisse untersucht. Kamera und Architektur testen sich gegenseitig in ihren Abbildungs- und Repräsentationsstrategien. Die Videoarbeit ist eine essayistische Collage aus akustischem und visuellem Film.

Mareike Bernien,Hamburg, Berlin Kerstin Schroedinger,Hamburg,London

Valerie bert, valérie bert
Catalogue : 2012avant le changement d'équipe | Fiction expérimentale | hdv | couleur | 24:0 | France | 2012
Valerie bert , valérie bert
avant le changement d'équipe
Fiction expérimentale | hdv | couleur | 24:0 | France | 2012

Avant le changement d`équipe. Au travers d?une circulation d?argent, du produit de larcins et de présents entre trois personnages, « Avant le changement d?équipe » est un regard porté sur la notion de valeur, d?économie, d?asservissement et de désir. Dans un appartement, trois personnages (Véra, Alex, Sylvain) vont interagir sous la forme d`un huis clos. Dans ce trio, chacun est interdépendant des autres. Le trio évolue autour de l`échange, et de la valeur attribuée à ce qui est échangé. Véra, vit dans un appartement avec Alex, qui lui tient lieu d?amie/domestique. Les deux femmes se livrent à un commerce étrange avec un homme, Sylvain, qui chaque jour vient leur donner une enveloppe contenant l?argent d?un méfait. Alex doit raconter chacun des larcins en détail à Véra qui rémunère Sylvain deux fois le montant de ce qu?il a volé. Dans ce trio, chacun est lié à l`autre, les individus ne sont là que pour servir le système, prisonniers de leur avidité ou de leur désir. Mais Sylvain en sortant de cette organisation, produit un intervalle, une légère interruption mettant en difficulté le système.


Valérie Bert a d`abord été présente dans le champ de l`art contemporain sous la forme de performances, de pratique multimédia, ou de vidéos. Depuis quelques années, elle travaille plus particulièrement autour de projets de films de format courts et longs. Son travail questionne les notions d`économie, de politique et d`utopie.

Catalogue : 2013/ l'autre / | Fiction expérimentale | hdv | couleur | 0:0 | France | 2013
Valerie bert , valérie bert
/ l'autre /
Fiction expérimentale | hdv | couleur | 0:0 | France | 2013

Lors d`un pique nique, deux femmes sont réunies. L`une d`elle partage avec l`autre des notions sur les questions de l`argent et de l`amour.


Valérie Bert a d`abord été présente dans le champ de l`art contemporain sous la forme de performances, de pratique multimédia, ou de vidéos. Depuis quelques années, elle travaille plus particulièrement autour de projets de films de format courts et longs. Son travail questionne les notions d`économie, de politique et d`utopie.

Valerie bert
Catalogue : 2012avant le changement d'équipe | Fiction expérimentale | hdv | couleur | 24:0 | France | 2012
Valerie bert
avant le changement d'équipe
Fiction expérimentale | hdv | couleur | 24:0 | France | 2012

Avant le changement d`équipe. Au travers d?une circulation d?argent, du produit de larcins et de présents entre trois personnages, « Avant le changement d?équipe » est un regard porté sur la notion de valeur, d?économie, d?asservissement et de désir. Dans un appartement, trois personnages (Véra, Alex, Sylvain) vont interagir sous la forme d`un huis clos. Dans ce trio, chacun est interdépendant des autres. Le trio évolue autour de l`échange, et de la valeur attribuée à ce qui est échangé. Véra, vit dans un appartement avec Alex, qui lui tient lieu d?amie/domestique. Les deux femmes se livrent à un commerce étrange avec un homme, Sylvain, qui chaque jour vient leur donner une enveloppe contenant l?argent d?un méfait. Alex doit raconter chacun des larcins en détail à Véra qui rémunère Sylvain deux fois le montant de ce qu?il a volé. Dans ce trio, chacun est lié à l`autre, les individus ne sont là que pour servir le système, prisonniers de leur avidité ou de leur désir. Mais Sylvain en sortant de cette organisation, produit un intervalle, une légère interruption mettant en difficulté le système.


Valérie Bert a d`abord été présente dans le champ de l`art contemporain sous la forme de performances, de pratique multimédia, ou de vidéos. Depuis quelques années, elle travaille plus particulièrement autour de projets de films de format courts et longs. Son travail questionne les notions d`économie, de politique et d`utopie.

Catalogue : 2013/ l'autre / | Fiction expérimentale | hdv | couleur | 0:0 | France | 2013
Valerie bert
/ l'autre /
Fiction expérimentale | hdv | couleur | 0:0 | France | 2013

Lors d`un pique nique, deux femmes sont réunies. L`une d`elle partage avec l`autre des notions sur les questions de l`argent et de l`amour.


Valérie Bert a d`abord été présente dans le champ de l`art contemporain sous la forme de performances, de pratique multimédia, ou de vidéos. Depuis quelques années, elle travaille plus particulièrement autour de projets de films de format courts et longs. Son travail questionne les notions d`économie, de politique et d`utopie.

Thomas bertay, pacôme thiellement
Catalogue : 2011Le Manège cosmique du dieu-peur | Fiction expérimentale | dv | couleur et n&b | 71:0 | France | 2011
Thomas bertay , pacôme thiellement
Le Manège cosmique du dieu-peur
Fiction expérimentale | dv | couleur et n&b | 71:0 | France | 2011

Un Semblant de Monde est un sous-programme inédit d?une durée de 1 heure et 11 minutes, regroupant 4 épisodes parmi les derniers réalisés à ce jour de la série Le Dispositif. Le Dispositif est un programme vidéo d?orientation, d?explicitation et de conditionnement qui sera composé d?un corpus de 52 films à son achèvement en 2012 formant une totalité d?une durée de plus 8 heures (50 épisodes sont réalisés à ce jour). Le projet d?un « homme reconstitué » a maintes fois été évoqué dans l?Histoire : il serait le fait de la voix divine bicamérale ? représentée tour à tour par le visage du Renard, du Papillon et de l?Hippocampe ? et celle-ci s?épiphaniserait sous la forme des Hommes-Oiseaux, lointains représentants d?une humanité de souche aux origines mal établies (Fravartis mazdéens, Anges, Petite Reines?). Tout récemment, les concepteurs des Villes Nouvelles, ignorant la Connaissance, confondirent le monde en suspend des Hommes-Oiseaux avec leur réalité d?ici-bas et en expérimentèrent les sinistres conséquences. Dans le monde contemporain, un homme n?apparaît jamais que par morceaux. Le Dispositif produit un courant électrique et une fréquence vibratoire qui se propose de réagencer la multitude éparpillée de morceaux d?hommes pour faire jaillir en vous, La Seconde Mémoire.


Thomas Bertay fonde, anime et dirige la maison de production Sycomore films depuis sa création en 1999. À la fois auteur, réalisateur et artiste vidéo, il se spécialise en post-production et travail sur de nombreux projets depuis lors (fictions, documentaires, art vidéo). Il co-produit et signe le montage du dernier film de Nico Papatakis, Gloria Mundi qui sort en salles en 2005. Il collabore avec les réalisateurs et artistes Jean-Jacques Beineix, Mickael Raeburn, François Lunel, Manuel Pradal, Valérie Pavia, ZEVS, Philippe Meste, Anne Jaffrenou, Marie Cuisset, Aude Py, Nicolas Nakamoto, Frédéric Nicolas? Il est le co-auteur avec Pacôme Thiellement de la collection Le Dispositif, une série de vidéos expérimentales ayant fait l?objet de nombreuses monstrations (Centre Pompidou, Espace Ricard, Le Denfert-Rochereau, Beaux-Arts de Toulouse, La Gaîté Lyrique?) et de deux rétrospectives, l?une au Palais de Tokyo en hiver 2009, et l?autre, au PCF dans le cadre du festival Politiques 0 en octobre 2010. Parallèlement à ces activités, il est en charge de la rubrique Médias dans la revue Musica Falsa dirigée par Bastien Gallet entre 1998 et 2002, et auteur de plusieurs courts essais dans la revue d?Art et Littérature Spectre entre 1999 et 2002. --------------------------- Pacôme Thiellement s?est d?abord illustré dans le milieu de la bande dessinée, en dirigeant, de 1987 à 1991, le fanzine Réciproquement, Alph?art Fanzine à Angoulême en 1990. Il fonde et dirige la revue littéraire Spectre de 1998 à 2003. Trois films ont été co-réalisé avec Thomas Bertay dans le cadre de cette revue expérimentale (DVD édité chez Sycomore films J?apporte la Guerre en 2005). Il est l?auteur de sept livres d?inspiration exégétique, herméneutique, théophanique et burlesque : Poppermost ? Considérations sur la mort de Paul McCartney (MF, 2002), Economie Eskimo ? Le Rêve de Zappa (MF, 2005), Mattt Konture (L?Associaton, 2006), L?Homme électrique ? Nerval et la vie (MF, 2008), Cabala ? Led Zeppelin occulte (Hoëbeke, 2009), La Main gauche de David Lynch (P.U.F., 2010) et Les Mêmes yeux que Lost (Léo Scheer, 2011). Il a publié des textes dans de nombreuses revues (R de Réel, Vertige, L?Eprouvette, Le Tigre), magazines (Rock & Folk, Chronic?art, Standard, Les Cahiers du Cinéma), ouvrages collectifs (Fresh Théorie, Ecrivains en série, Le Ciel vu de la Terre), donné des conférences ou participé à des débats au Palais de Tokyo, au Centre Pompidou, au Grand Palais, aux Beaux Arts de Lyon, à l?Espace Ricard? Ses livres ont été salué par la critique (Fluctuat.net, Les Inrockuptibles, Les Cahiers du Cinéma, Positif, France Culture, France Inter, France 3, Le Magazine des Livres, Artpress?). Chronic?art lui a consacré la couverture d?un de leurs numéros et son avant-dernier essai, La Main gauche de David Lynch a été considéré par le magazine Technikart comme le meilleur livre non-romanesque publié en 2010. Il est le co-auteur avec Thomas Bertay de la collection Le Dispositif, une cinquantaine de vidéos expérimentales ayant fait l?objet de nombreuses projections (Centre Pompidou, Espace Ricard, Le Denfert-Rochereau, Beaux-Arts de Toulouse, La Gaîté Lyrique?) et de deux rétrospectives, l?une au Palais de Tokyo en hiver 2009, et l?autre, au PCF dans le cadre du festival Politiques 0 en octobre 2010.

Markus bertuch, bertuch
Catalogue : 2007Walperloh | Installation vidéo | dv | couleur | 7:30 | Allemagne | 2006
Markus bertuch , bertuch
Walperloh
Installation vidéo | dv | couleur | 7:30 | Allemagne | 2006

?Walperloh? shows three young men situated in Estern Germany amongst a pre-fabricated housing development. The historical inscriptions of the landscape connect with the characters.The situation and the relationship between the men refer to a semantic field that refuses concrete attributions. Quiet, sparce takes creat personal closeness without any real determination: a non-space full of undefined melancholy and tenderness. The density of the description creates an open space of association that doesn?t terminate into narration and allows for distance despite ist closeness.

Markus Bertuch, born 1974 in Arnstadt, lives and works in Berlin; 1999 ? 2001 studied design at Werkakademie Kassel, studied Fine Arts and Visual Communications at School of Art Kassel. Since 2003 several participations in international exhibitions and festivals (selection): Kunstfilmbiennale - Köln 2007, Lucas-Cranach-Preis für Video Kunst - Kunstverein Kronach 2007, 60° Festival del film Locarna - Locarna 2007, ?To be continued - Was macht Video Anders?? Galerie Anita Beckers - Frankfurt/Main 2007

Vicky betsou
Catalogue : 2010field | Art vidéo | dv | couleur | 3:45 | Grèce | 2009
Vicky betsou
field
Art vidéo | dv | couleur | 3:45 | Grèce | 2009

A man spreads lime on a field in August, to prepare the earth for the autumn sowing. His action recorded and extracted from the surroundings and realistic conditions, becomes a ritual of a human caressing the land at dusk, reminding us of our relation and dependence to earth. The image obscured and slowed down confronts the viewer with an enigmatic time fragment of a ritual dance.

Vicky Betsou is a visual artist, working mainly with video installations. She lives and works in Athens. She studied Biology at Athens University, painting at Athens School of Fine Arts (ASFA) and completed her MA in Digital Arts at ASFA (2000). She has been a teaching assistant in Multimedia and Video-art courses at ASFA since 2001 and in 2006 she was elected a Lecturer and is teaching Video Art in the graduate and postgraduate program at the same Institute. She has participated in research programs concerning Art and new Media and collaborated in E-Learning projects on Art education. Her work mainly addresses the complicated notion of time and memory, blurring the boundaries between objective and subjective time, emphasizing on the construction of temporal structures or the composition of time loops, engaged in the construction of multiple, multilevel narrations. Her work has been presented in solo and group exhibitions and festivals in Greece and abroad.

Vicky betsou
Catalogue : 20056:31 | Vidéo expérimentale | dv | noir et blanc | 6:31 | Grèce | 2003
Vicky betsou
6:31
Vidéo expérimentale | dv | noir et blanc | 6:31 | Grèce | 2003

Vicky Betsou a utilisé de la pellicule d?archives d?actualités du XXe siècle dans la vidéo ?6.31 ?, de manière à construire une narration et une interprétation personnelle de l?histoire et de la mémoire. Caractérisée par la fragmentation (qui représente aussi l?origine du matériau) cette vidéo se finit avec un collage de fragments de temps, de parties de la mémoire collective s?élevant en un ordre subjectif et inattendu et que le spectateur est libre d?investir de signification à sa manière.


Vicky Bestou est une artiste visuel qui travaille principalement avec des vidéos (installations vidéos et canal seul).Elle est née à Preveza en 1971 et vit à Athènes, en Grèce. En 1991, elle arrête ses études de biologie (à l?université d?Athènes) et étudie la peinture ainsi que la scénographie à l?École des Beaux-Arts d?Athènes (ASFA). En 1994, elle étudie pendant un semestre à l?École Nationale Supérieure des beaux-arts (Bourse Érasmus) et commence à utiliser la vidéo et l?ordinateur comme médium dans son travail artistique. En 2000, elle est diplômée avec mention du MA Program of Digital Arts de l?ASFA dans le département d?Informatique et Ingénierie du NTUA à Athènes. Depuis 2001, elle enseignante assistante au MA Program In Digital Arts - ASFA, en cours de multimédia et d?art vidéo et ont participé à des programmes de recherche concernant l?art et les nouveaux médias.Elle a présenté son travail (vidéo et installations) lors de plusieurs festivals et expositions en Grèce et à l?étranger. Elle a aussi créé des designs de scènes pour le théâtre et la télévision, a été professeur en animation et vidéo expérimentale pour des enfants et des adolescents.

David bex
Catalogue : 2005Inspecteur Rredick | Fiction expérimentale | dv | couleur | 30:22 | France | 2005
David bex
Inspecteur Rredick
Fiction expérimentale | dv | couleur | 30:22 | France | 2005

Une nouvelle enquête de l?inspecteur Rredick. Rien n?est dit, mais tout se sait. Alors il n?y a plus qu?à se regarder, s?écouter en silence et attendre, la vie allant. Quand les paroles ont disparu, on lit sur les visages. Des hommes vivent ensemble côte à côte et c?est tout. Ils rêvent parfois. Un homme meurt, le premier mot est dit. La langue des morts est née.


Né le 13 août 1972 dans le Lot. Après des études universitaires de cinéma, il intègre l?école nationale supérieurs Louis Lumière. Son travail de fin d?étude achevé en 2003 : « Temps atomique » fut projeté lors de la dernière édition du festival Paris Berlin. Il travaille depuis essentiellement sur la manipulation des images extraites de séries télévisées dont « Inspecteur Rredick » est le premier opus.

Luis bezeta
Catalogue : 2011Morma Jeane es Marilyn | Vidéo | hdv | couleur | 2:45 | Espagne | 2011
Luis bezeta
Morma Jeane es Marilyn
Vidéo | hdv | couleur | 2:45 | Espagne | 2011

Grégory bÉtend
Catalogue : 2018La nuit des rois | Doc. expérimental | mov | couleur | 16:30 | France | Brésil | 2018
Grégory bÉtend
La nuit des rois
Doc. expérimental | mov | couleur | 16:30 | France | Brésil | 2018

José Costa exerce la profession de « nègre ». Il écrit les histoires de ses commanditaires. Un soir à Recife, il traverse une fête populaire et spirituelle dont l’origine remonte à l’histoire coloniale du Brésil. Lui, l’écrivain fantôme, est l’homme de l’ombre, la plume anonyme et silencieuse. À la faveur des croyances populaires et de leur magie, s’ouvre cette nuit la possibilité d’une histoire réécrite.


Né en France, Grégory Bétend est diplômé de l’Ecole des Beaux-Arts de Lyon (ENSBA), et de l’école documentaire de Lussas. Il a réalisé "Checkpoint Charlie" et "Nu", qui ont été présentés dans plusieurs festivals comme le FID Marseille, les Etats généraux du documentaire (film d`ouverture), le Festival International du Court-Métrage de Clermont-Ferrand, entre autres. Son travail a également été présenté au Centre Pompidou Paris, au centre d`art Kunstverein Tiergarten de Berlin, entre autres. Il est l’auteur des livres « En 1799 l’entrée était déjà là » et « Ora », et publie aussi en revues (Vacarme, Le nouveau recueil).

Monica bhasin
Catalogue : 2005Temporary loss of consciousness | Doc. expérimental | dv | couleur et n&b | 35:0 | Inde | 2005
Monica bhasin
Temporary loss of consciousness
Doc. expérimental | dv | couleur et n&b | 35:0 | Inde | 2005

"Temporary loss of consciousness" fait référence au déplacement de populations dans le sous-continent indien du temps de la Partition(1947) au présent. Le film explore les notions des frontières, des barrières, des limites et des espaces interdits qui entraînent de vastes étendues de déserts d'émotion et action humaines. Traité comme un essai poétique, le film retrace ces idées à travers les voix de ceux qui vivent en exil dans le sous-continent indien. Il a été tourné à New Delhi loin des frontières de l'Inde ? Pakistan, Inde et Bangladesh. Tombant dans le genre du Documentaire Expérimental, le film construit du sens à travers la juxtaposition de plusieurs éléments comme les scènes de "Independence/Partition", des récits construits énoncés dans les langues respectives des populations touchées et des abstractions des espaces abandonnés ou espaces de refuge. Les personnages de "Toba Tek Singh", une nouvelle de Saadat Hasan Manto s'entrelacent avec la structure, et les récits énoncés sont de nature poétique, parlant de la nostalgie et de l'appartenance, du foyer et de l'honneur, de la perte et de la trahison, des frontières et des passages. Ce film est issu d'un désir, non seulement d'exprimer le traumatisme et la disjonction de personnes subissant les effets des frontières politiques, mais également de les exprimer de la manière avec laquelle j'ai visuellement ressenti que c'était là le plus résonnant des paysages émotionnels.


Monica Bhashin est une réalisatrice/monteuse diplômée du Département de Film Vidéo et Nouveaux Médias à la School of the Art Institute of Chicago, Chicago, USA, en 2004. Elle était déjà diplômée du Mass Communication Research Center, Jamia Millia Islamia University (1992) à New Delhi, Inde. Durant ces douze dernières années, elle a principalement travaillé comme monteuse pour plusieurs documentaires à Delhi, comme "Present Imperfect Future Tense", "Born at Home", "In the Eye of the Fish", "Some Roots Grow Upwards", "Autumn?s Final Country", etc. Monica a commencé à faire ses propres vidéos à la School of the Art Institute of Chicago en 2001. Etudiante, ses deux premières pièces ont été "Room" et "Seams Elsewhere". Elle vient d'achever son premier film non fictionnel intitulé "temporary loss of consciousness". Le film explore le déplacement et la futilité des frontières dans les conditions générées par la Partition du continent Indien pendant et après 1947. Monica vit actuellement à New York.

Nilanjan bhattacharya
Catalogue : 2008Jodi Bristi Ashey | Documentaire | dv | couleur et n&b | 26:0 | Inde | 2007
Nilanjan bhattacharya
Jodi Bristi Ashey
Documentaire | dv | couleur et n&b | 26:0 | Inde | 2007

« If It Rains » est l'histoire de trois générations d'hommes de la famille Bhutia, un fabricant de masques-faiseur de pluie, un fabricant de masque accro à la loto, et un jeune garçon, qui vivent entre la petite ville de Gantgtok et le hameau de montagne Tinjim, dans l'État du Sikkim en Inde, à la frontière du Tibet dans l'est de l'Himalaya. Étalé sur plus de neuf ans (1999-2007), le film tente d'explorer les conflits de la vie contemporaine au Sikkim en imbriquant les récits de ses personnages principaux : Sonam Bhutia, le jeune garçon ; le père du garçon, Duduk Bhutia, un fabricant de masques et joueur compulsif de loto, pris entre une vie équilibrée et une vie ratée ; Sonams le grand-père, le père de Duduk, Dorji Bhutia, un homme réputé pour ses pouvoirs surnaturels.


Nilanjan Bhattacharya est un cinéaste basé à Calcutta qui, depuis quinze ans, s?est engagé dans la réalisation de films et la création au moyen d?autres médias. Nombre de ses films ont été présentés dans des festivals nationaux ou internationaux tels que le Delhi Ethnographic Film Festival en 2008, le MIFF en 2006 et 2008, le British Council Digital Film Festival en 2006, le Himal Film Festival de Katmandou (Népal) en 2001. Il a reçu le National Film Award of India en 2005 pour son documentaire « Under This Sun ». Son dernier documentaire, « Jodi Bristi Ashey », a été réalisé pour NHK, au Japon. Nilanjan s?intéresse également à d?autres types de médias. Il est l'un des principaux initiateurs de l?organisme Khetro, qui s?occupe de la création d'un espace d?interaction ouvert dans le domaine de la culture, des anciens et des nouveaux médias et des modes de vie écologiques. Il est également l?éditeur principal du journal « Khetro Broadsheet ». Il a été artiste en résidence au Bangalore Art Residency Program, où il a réalisé l??uvre vidéo « It?s Open ». Nilanjan est maintenant en train de créer la Interpretative Interactive Archive à Calcutta (Inde).