Catalogue > Liste par artiste
Parcourez la liste complète des artistes présentés dans le cadre des Rencontres Internationales depuis 2004. Utilisez le filtre alphabétique pour affiner vos recherches.  mise à jours en cours 
Chia-wei hsu
Catalogue : 2009March 14, 2009, Hong Kong Coliseum | Installation vidéo | dv | couleur | 7:43 | Taiwan | 2009
Chia-wei hsu
March 14, 2009, Hong Kong Coliseum
Installation vidéo | dv | couleur | 7:43 | Taiwan | 2009

Che-yu hsu
Catalogue : 2017Re-rupture | Vidéo | hdv | couleur | 15:19 | Taiwan | 2017
Che-yu hsu
Re-rupture
Vidéo | hdv | couleur | 15:19 | Taiwan | 2017

In 1995, there was a human-shape balloon on the top of Chongxing Bridge in Taipei, and there was also the attempt of suspending all kinds of items in the air, such as washing machine, boiling hot pot, the statue of Chiang Kai-shek, and sex doll, trying to crash them to the ground. But the plan failed eventually; nothing was destroyed. Before everything started, it ended because of the self-explosion of the human-shape balloon. The same year under Chongxing Bridge, there was also a large scale fight. The people present there that day slashing each other with iron rod or sashimi knife. When we found the people invovled, however, they told us it was actually a fight between political factions. Re-rupture assembles two seemingly unrelated historical fragments: "People`s Taxi riot" and "Taipei Breaking Sky." I invited five drivers who participated in the fight at the time to return to the event site, while hanging a guitarist Li Na-shao on the top of Chongxing Bridge to play music.

Hsu Che-Yu was born in Taipei in 1985.Earning his master’s degree from the Graduate Institute of Plastic Arts, Tainan National University of the Arts. Hsu Che-Yu works as an artist who primarily creates animations, videos and installations that feature the relations between media and memories. What matters to the artist is not simply the history of events traceable through media, but also the construction and visualization of memories, be they private or collective.

Catalogue : 2018Lacuna | Vidéo | mov | couleur et n&b | 40:45 | Taiwan | 2018
Che-yu hsu
Lacuna
Vidéo | mov | couleur et n&b | 40:45 | Taiwan | 2018

This video is about my brother’s family memories in the form of animation, and extend from these memories to two criminal cases that took place in the surrounding area: one teenager was murdered, which happened at an Internet café where my brother often used to go to in his adolescent years, and this event was made into an illustration on the news. Another event also happened in my hometown; someone witnessed a dog wandering on the street, with a female’s head too rotten to be identified in its mouth. Police imagined and portrayed the female’s face before her death according to the shape of the skull. - The two events were separately made into portraitures on public media:a manga illustration made with 3D software by news media, and the portrait of the victim drawn with pencil by the police. I visited the police who produced the head profile of the female, as well as the storyboard director who made the news animation. By exploring their graphic techniques, I attempt to construct the images of my brother’s memories in my work.

Hsu Che-Yu was born in Taipei in 1985.Earning his master’s degree from the Graduate Institute of Plastic Arts, Tainan National University of the Arts. Now participate in post-academic research programme HISK (Higher Insititute for Fine Art) 2019-2020. Hsu Che-Yu works as an artist who primarily creates animations, videos and installations that feature the relations between media and memories. What matters to the artist is not simply the history of events traceable through media, but also the construction and visualization of memories, be they private or collective.

Chia-wei hsu
Catalogue : 2009March 14, 2009, Hong Kong Coliseum | Vidéo expérimentale | dv | couleur | 7:43 | Taiwan | 2009
Chia-wei hsu
March 14, 2009, Hong Kong Coliseum
Vidéo expérimentale | dv | couleur | 7:43 | Taiwan | 2009

Narrated by Chinese Malaysian singer Fish Leong, the project ?March 14, Hong Kong Coliseum? follows her tour through different cities in Asia, including Shanghai, Hong Kong, Taipei, Singapore, Malaysia, Beijing, Guangzhou, Kunming, and Chengdu. In Chinese world, almost everyone knows Fish Leong and her voice. Here was a huge entertainment industry with a pan-Asian approach. The tour moved from city to city, and wherever it went, the stage, lighting, and songs at each event were similar, and each concert scene was also a confrontation between globalization and local cultures. In this exhibition, I present a single-channel version and make two images juxtaposed. The video shows an empty concert scene with neither the singer nor audiences. The real event becomes an enormous and fictional scene. Here, the concerts represent globalization, but the video work makes this connection drift apart.

I live and work in Taipei, Taiwan. I am now a full-time artist. My method is a specific kind of ?Narrative? -- a way of documenting that interferes with the reality of the text, by focusing on a site?s specific and peculiar characteristics, such as memory, imagination, or identification. With these characteristics in mind, I develop a narrative, and between the reality of the text and the fictional narrative, I construct a myth or a legend. I am also one of the members from Open-Contemporary Art Center in Taipei, Taiwan. This art space consists of numerous young artist and runs over 8 years. Through practicing organizing exhibitions and writing, I try to expand art influences to the society.

Catalogue : 2010Huatung Village | Art vidéo | dv | couleur | 7:45 | Taiwan | 2010
Chia-wei hsu
Huatung Village
Art vidéo | dv | couleur | 7:45 | Taiwan | 2010

Huatung Village was located in Sijhih City in Taiwan and populated by the Amis people. In 1985, there were three Amis families farming vegetables by the Dakeng River Bridge along Provincial Highway No. 5. The next year, about ten Amis families built cabins and stayed there. That is how Huatung Village started. By 1996, it became a village of 215 families. It was a huge block of illegal buildings. The villagers used abandoned iron sheets and wood to build their houses. They also used those materials to build the traditional tribal lookouts, community meeting rooms, and churches. In 1997, the government evicted the whole village and moved them to subsidized government housing. Now, the site is covered by grass, and one can only find a few ruins left behind. My work was videotaping the actual site. Juxtaposing separate audio and video tracks, the chieftain?s voiceover talks about the village?s history, while the video track shows what the village looks like nowadays. Gradually, as day turns into night, the video?s structure changes from documentation to another approach: I wanted to constantly blend the layers between the location (documentation) and the scene (narrative).

1983 Born in Taichung, Taiwan, live and work in Taipei, Taiwan. 2005 graduated from Department of Fine Arts, National Taiwan University of Arts 2010 graduated from Graduate School of Plastic Art, National Taiwan University of Arts My method is a specific kind of ?Narrative? -- a way of documenting that interferes with the reality of the text, by focusing on a site?s specific and peculiar characteristics, such as memory, imagination, or identification. With these characteristics in mind, I develop a narrative, and between the reality of the text and the fictional narrative, I construct a myth or a legend. I am also one of the members from Open-Contemporary Art Center in Taipei, Taiwan. This art space consists of numerous young artist and runs over 9 years. Through practicing organizing exhibitions and writing, I try to expand art influences to the society.

Catalogue : 2011The Story of Hoping Island | Installation vidéo | hdv | couleur | 12:40 | Taiwan | 2008
Chia-wei hsu
The Story of Hoping Island
Installation vidéo | hdv | couleur | 12:40 | Taiwan | 2008

?The Story of Hoping Island? was shot in a shipyard on Hoping Island in Keelung, which has 88 years of history. During the Japanese occupation of Taiwan, it was the Japanese government?s southernmost shipyard, and as such, it supported Imperial Japanese, southward expansion. After the retrocession of Taiwan, the shipyard played a key role in Taiwan?s economic takeoff. This shipyard represents a highly compressed, symbolic timeframe, from WWII to now. The shipyard reflects how the locals identify themselves based on their specific, local histories, and at the same time, how the national government encodes and directs history. To support this history, complicated traditions and myths are continually developed and developing. So Hsu, Chia-Wei shot this shipyard, a real space, and responded to the shipyard?s other historical side: the legend. The whole scene of ?The Story of Hoping Island? was shot in the shipyard in Hoping Island. Artist invited his grandmother to describe the situation in Japanese (She had received Japanese education). Through the process of narratives, this place seems remote and deserted caused of no people appeared in the video. (Actually, there are usually numerous of workers) In this work, artist regarded this shipyard as a memory crystal to develop the narratives. Through the complexity of place and memory, this place becomes an effective instrument to reproduce memory. In this video, an artist-created creature?Ni-Ku is the only element to connect to the narrative. It has weightless science-fictional characteristic: both the military detector and the luminary. Artist also put electronic music with shattered rhythms in the background. Through this tiny creature, this work responds to the grand era and so do the fictional narratives respond to the politics statement. It also permeates through history, memory and dream. Or we could say that history itself seems like memory and dream to some extent. There is many usage of ?light? in this work, including the luminous Ni-Ku in the narratives, sparkling gem-like light in the shipyard, the lighting in the end of the video, and also the physics light from projector in the space. In the illusory dimension, with its light-like non-material characteristic, this work transits the immense and heavy history to a legend. ?The Story of Hoping Island? lies in constantly-overlapped process of history and dream, image space and physical space, reality and fiction. While national governments continuously constructed its own identification, this work becomes a weightless, fictional space, and provides a breathing break.

My method is a specific kind of ?Narrative? -- a way of documenting that interferes with the reality of the text, by focusing on a site?s specific and peculiar characteristics, such as memory, imagination, or identification. With these characteristics in mind, I develop a narrative, and between the reality of the text and the fictional narrative, I construct a myth or a legend. I am also one of the members from Open-Contemporary Art Center in Taipei, Taiwan. This art space consists of numerous young artist and runs over 11 years. Through practicing organizing exhibitions and writing, I try to expand art influences to the society.

Wei hu
Catalogue : 2013la lampe au beurre de yak | Fiction | hdv | couleur | 15:0 | Chine | Tibet | 2013
Wei hu
la lampe au beurre de yak
Fiction | hdv | couleur | 15:0 | Chine | Tibet | 2013

Un jeune photographe ambulant et son assistant proposent à des nomades tibétains de les prendre en photo devant différents fonds.


Hu wei, né à Pékin en 1983, est un cinéaste et un artiste chinois. Il vit et travaille entre Pékin et Paris. Cinéaste et artiste plasticien, il a suivie diverses formations dans ces arts, successivement en Chine puis en France, notamment à l`Ecole Supérieure National des Beaux Arts de Paris (ENSBA) puis au Fresnoy-Studio national des arts contemporains.

Di hu
Catalogue : 2017Ecstasy | Vidéo | mov | couleur et n&b | 12:42 | Chine | 2015
Di hu
Ecstasy
Vidéo | mov | couleur et n&b | 12:42 | Chine | 2015

This video is an analytical montage of shots extracted from more than 60 films from the Chinese Cultural Revolution period. It exclusively studies the moments of the interpellation of the Ideology (Louis Althusser) which are represented physically by music, words, gazes, gestures and situations found in these films. Strictly speaking, Ecstasy does not lend itself to a specific synopsis, but this does not mean that there is nothing to look at in it. The multiple symbols and meanings extracted from a wide range of shots make up the narratives found in this video: The resemblance of the music in different films, the dramatic gazes with catchlights (like they are absorbed by an overwhelming feeling of great excitement, where the title Ecstasy comes from), the repetition of the words (like “ Mao Zhuxi ”, Chairman Mao), the robotic gestures (raising one’s head, turning around), the faces with tears, the symbolic objects which reincarnate the transmission of ecstasy (like needle, spanner and apple) and the exaggerated film techniques (close-up, zoom in). This video is one of a series of videos and they are not only reexaminations of the cinema of that period but also reflections of history as told through cinema.

Di HU Born in Zhejiang, China. He studied Chinese Literature at Zhejiang University before going on to study cinema at several universities in Paris (Paris 1, Paris 7 and Paris 3). He became a film critic and scholar afterwards and started making video works in 2014. Since then, his works have been screened and exhibited in Stuttgarter Filmwinter, Cairo Video Festival, Dallas Medianale, Athens Digital Arts Festival, Images Contre Nature, Magmart International Videoart Festival, EXiS, Channels Festival, Korean Film Archive and the Australian Center for the Moving Images and Cinémathèque de Toulouse, among others. www.hudi-art.com

Zhenqian huang
Catalogue : 2012Stand along zone | Doc. expérimental | dv | couleur | 8:5 | Chine | 2012
Zhenqian huang
Stand along zone
Doc. expérimental | dv | couleur | 8:5 | Chine | 2012

Suite à la démolition du quartier Yanji, situé au centre-ville de Canton (Chine) qui devient une zone de chantier entre construction et destruction. Une seule maison reste aujourd`hui visible dans cette vaste zone désaffectée. Celle-ci est désormais source de nombreux récits, merveilleuse, elle détiendrait le secret du monde. Un jeune homme jette des pierres face à cette étendue et tente, de déclencher une vibration du monde, jusqu`à l`épuisement, et une femme observe le lointain avec des jumelles. Un geste ancré dans un rapport de lutte intime, incarné entre le corps et l`architecture, la modernité et la ruine, un geste pour réactiver un lien sensible avec ce qu`il reste du réel.


Photographe et vidéaste indépendant, né en 1980 à Canton (Chine). Zhenqian Huang vit depuis 2004 en France. Après un diplôme à l`Ecole Supérieure d`Art Lorraine d`Epinal et de Metz en 2011, Ensuite, il est passé au post-diplôme à l`Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Lyon. Son projet art vidéo " Village in the city " (2010) a obtenu le premier prix vidéo Grand Est et vidéo "Déshabitation`` (2011) pour le prix mention spéciale du jury au Festival d`Art Vidéo D`Konschtkëscht au Luxembourg. Il a exposé son travail au plusieurs pays, notamment au Centre Pompidou de Metz et Européen média art festival en Allemagne. Il est actuellement en promotion au Fresnoy, Studio national des arts contemporains.

Séverine hubard
Catalogue : 2007Un jour, | Film expérimental | dv | couleur | 6:0 | France | 2007
Séverine hubard
Un jour,
Film expérimental | dv | couleur | 6:0 | France | 2007

Une maison s'envole et se balade à pieds dans le paysage. Description: une maison implantée à Fontaine-les-Dijon, à la frontière nord entre la ville et la campagne, est soudainement soulevée dans les airs. Transportée par une douzaine de porteurs, dont on peut voir dépasser les pieds, la maison décampe en ligne droite, traverse le lotissement et finit sa course dans la campagne, en disparaissant au-dessus de la ligne d'horizon.


Séverine Hubard (née en 1977) a étudié les Beaux Arts à l'Ecole des Beaux Arts à Dunkerque et à Nantes. Elle détennait déjà des bourses d'études de l'Aomori Art Center au Japon, de Saint-Jean-Port-Joli, au Québec (Canada), du FRAC du grand EST, à Dijon, et du programme AFAA, à Montréal (Canada). Ses oeuvres ont été présentés au cours d'expositions individuelles au Canada, en France, en Allemagne et aux Pays-Bas et lors de présentations collectives comme à la Biennale Izmir, FRAC Nord-Pas-de-Calais, à Lille, à la Kunst Ambassade, à Rotterdam (Pays-Bas), à l'Aomori Art Center, au Japon, et au Sirus Art Center à Cobh co Cork, en Irlande.

Veronique hubert
Catalogue : 20054 positions (de la fée) | Vidéo expérimentale | dv | couleur | 8:15 | France | 2005
Veronique hubert
4 positions (de la fée)
Vidéo expérimentale | dv | couleur | 8:15 | France | 2005

La fée Utopia en 4 temps : ses colères chantées, ses spontanéités et galipettes magiques ponctuées de bruits de manifestation sociales et de musiques mystérieuses. Le fond de l?histoire : « Nous sommes complexes et les apparences sont trompeuses /que savez vous de moi en me regardant ? je pourrais être terroriste, infirmière, astronome ? je te souris, mais tu me dégoûtes? La colère d?être petite et pleine d?espoir face à la fatalité médiocre. Même les fées bleues qui font des bulles peuvent être bourrées, et demain ça ira mieux?.


v.hubert, née en 1970, vit et travaille à Alfortville/Paris représentée par la Galerie Quang Paris "Depuis une dizaine d`années, Véronique Hubert élabore une ?uvre complexe qu`il ne faut pas réduire à l`humour agité qui la traverse. Travaillant dans la multiplication des compétences, sa dispersion contraste avec la rigueur et la constance de son propos. Son ?uvre se dessine dans la superposition de ses expressions ; vidéos, tracts, dessins, photographies et écrits, réalisés depuis 1995. Une connaissance aiguisée de l`histoire de l`art, du cinéma, du milieu médical, de la musique électronique ainsi qu`une curiosité sans limites fournissent à l`artiste un matériau très riche qu`elle déploie dans des constructions fictionnelles, des petites histoires ou saynètes interprétées par des personnages "prétextes" faussement enfantins, aux dérives paranoïaques. " extrait de "la bonne position", France Valliccioni, 2004

Jean-charles hue
Catalogue : 2010La BM du Seigneur | Fiction | dv | couleur | 1:24 | France | 2010
Jean-charles hue
La BM du Seigneur
Fiction | dv | couleur | 1:24 | France | 2010

Chez les Yéniches, communauté de gens du voyage, le respect des aînés et la ferveur religieuse côtoient indifféremment le vandalisme. Fred Dorkel est l'un d'entre eux : craint et estimé par les siens, il vit du vol de voitures. Une nuit, sa vie bascule : un ange lui apparait. Pour Fred, c'est le signe d'une seconde chance qu'il doit saisir. Il décide de se ranger, mais ce choix va l'opposer à sa famille...


Jean-Charles Hue (né en France en 1968) vit et travaille à Paris. Après des etudes à l'École Nationale d'Arts de Cergy-Pontoise, l'artiste est sélectionné pour la résidence "Villa Medicis Hors-les-murs" à Monterrey au Mexique, où il tourne plusieurs films, dont Carnaval Pitbull qui reçoit le premier prix au festival Loop Barcelona en 2006. En 2009, il retourne au Mexique pour tourner une serie de films. Il a été récompensé par le "Golden award" du festival de film Impakt à Utrecht, le prix Mulhouse 002, et nominé pour le prix Gilles Dusein. Ses films sont souvent projetés dans des programmations et festivals du monde entier (Festival Hors pistes - Centre Pompidou-Paris, Rencontres Internationales Paris/Berlin/Madrid, Art Forum - Berlin, festival Courtisane - Gent, Impakt Film Festival - Utrecht...). Jean-Charles Hue a déjà réalisé huit expositions personnelles en France, en Hollande et au Mexique (Ricard Foundation, Galerie Michel Rein, Alliance Française in Mexico, Villa Steinbach of Mulhouse...) et ses travaux ont étés présentés dans de nombreuses expositions collectives.

Jean-charles hue
Catalogue : 2006Un Ange (sans st) | Doc. expérimental | dv | couleur | 40:0 | France | 2006
Jean-charles hue
Un Ange (sans st)
Doc. expérimental | dv | couleur | 40:0 | France | 2006

Sur le terrain des Dorkel (Une famille de gitan-voyageur), le temps s`écoule comme toujours entre chourav (vol) et braconnage. Rien n`aurait dû changer pour Fred, l`aîné des fils, s`il n`avait rencontré un ange, son ange.


Jean-Charles Hue, né le 22/06/68 à Eaubonne. Je vis et travaille à Paris. Diplômé de l`école d`art de Cergy-Pontoise. C`est à travers divers médium ; objets, écrits et films, que je tente de créer un parcours de vie. C`est principalement celui du monde gitan (Voyageur) qui m`a adopté depuis une dizaine d`années. Mais c`est aussi la tentative de se construire une mémoire qui comme un kaléidoscope renverrait une multitude d`images vécues ou bien désirées. Les images atteignent les bons jours une certaine féerie qui trahit bien un désir naïf de voir s`envoler le morceau de bidoche que nous sommes vers un ailleurs. En cela, mon cousin Fred le gitan m`a donné l`une des plus belles occasions de ma vie de retranscrire dans un film (Un Ange) non pas l`ailleurs, mais la tentative quasi désespérée de l`envol.

Laura huertas millan
Catalogue : 2011Voyage En La Terre Autrement Dite | Doc. exp�rimental | | couleur | 23:0 | Colombie | France | 2011
Laura huertas millan
Voyage En La Terre Autrement Dite
Doc. exp�rimental | | couleur | 23:0 | Colombie | France | 2011

Voyage En La Terre Autrement Dite s`inspire des premiers récits d`exploration naturelle et ethnographique produits en Amérique par des Conquistadors, des missionnaires ou des scientifiques. Le film est tourné entièrement dans la Serre Equatoriale de Lille, bâtiment construit en 1970 par Jean-Pierre Secq, sorte de Crystal Palace botanique version béton armé. L`architecture et les plantes de ce lieu fermé sont utilisées comme supports narratifs pour un voyage initiatique, accueillant la parole d`un "explorateur" et ses visions. Le film évoque ainsi la naissance du « Nouveau Monde » et les images qu`il a engendrées.


Laura Huertas Millán est née à Bogota en 1983. Elle est lauréate en 2001 de la bourse « d?Excellence » de l?A.E.F.E et en 2003 de la bourse « Major » pour des études universitaires en France. Diplômée en 2009 de l?Ecole des Beaux-Arts de Paris (ENSBA) avec les félicitations du jury, elle intègre le Fresnoy en 2010. Ses vidéos ont été programmés dans divers festivals et expositions en France (FID 2010, Biennale Mulhouse 010, Traverse Vidéo 2010, Saison Vidéo 2011, entre autres) et en Amérique Latine (Musée d?Art Contemporain au Chili, Université de la Plata en Argentine, Musée d?Art Moderne de Bogota, Colombie...). Depuis 2009 elle réalise une série de monobandes (art vidéo) autour de la notion d`"exotisme", dont "Sin Dejar Huella" (2009), "Orénoque" (bourse d`Aide à la Création de la ville de Paris, 2010) et "Voyage En La Terre Autrement Dite" (production le Fresnoy, 2011). Elle prépare le dernier volet de cette série, "Los Elegidos", qui sera tourné en Amazonie colombienne en 2012.

Catalogue : 2012Aequador | Fiction | 0 | couleur | 19:47 | Colombie | France | 2012
Laura huertas millan
Aequador
Fiction | 0 | couleur | 19:47 | Colombie | France | 2012

Aequador est une relation de voyage sans parole: une dystopie équatoriale évoquant les dérives d`un rêve progressiste et moderniste en Amérique latine pendant le XXe siècle. Nous avons imaginé un temps révolu où une idéologie extrémiste se serait lancée à la conquête du territoire amazonien. Le film décrit, sous une forme composite et volontairement fragmentaire, ce présent parallèle où les fausses ruines et reliques d`architectures utopiques en 3D côtoient les constructions vernaculaires et la vie quotidienne d`êtres humains.


Les films de Laura Huertas Millan se situent à la lisière des arts plastiques et du cinéma et mélangent des registres différents, le documentaire, la science fiction ou le fantastique, le détournement d`archives. La question de l`image structure ce travail, souvent à travers des thématiques liées à la violence politique ou sociale. Depuis 2009 elle réalise ainsi une série autour de la notion d?"exotisme", dont « Sin Dejar Huella » (2009), « Voyage En La Terre Autrement Dite » (2011) et « Aequador » (2012). Née en 1983 à Bogota (Colombie), Laura Huertas Millan réside principalement en France depuis 2001. Elle est diplômée avec les félicitations du jury de l`Ecole des Beaux-Arts de Paris et du Fresnoy, Studio national des arts contemporains. Son travail circule dans des festivals internationaux de cinéma (FID Marseille, 25 FPS, Rencontres Internationales Paris/Berlin/Madrid) ainsi que dans des évènements d`art contemporain, galeries ou musées, en France (Printemps de Septembre à Toulouse, Biennale Mulhouse 010, Galerie Edouard Manet Gennevilliers, LAM Villeneuve d`Asq...) et en Amérique Latine (Ciclo Nuevas Propuestas Alianza Francesa, MAMBO, MAC Santiago de Chile, Université de la Plata Argentine...). En 2012 elle intègre le programme doctoral de PSL (ENSBA, ENS Ulm) où elle développera une enquête filmique sur des "fictions ethnologiques".

Allan hughes
Catalogue : 2010Point of Audition | Doc. expérimental | 0 | couleur | 13:42 | Irlande | Royaume-Uni | 2009
Allan hughes
Point of Audition
Doc. expérimental | 0 | couleur | 13:42 | Irlande | Royaume-Uni | 2009

Allan Hughes lives and works in Belfast, Northern Ireland. He studied at the University of Ulster, Belfast (BA Hons Fine Art, 1996-99 and Master in Fine Art, 2003-05) and has exhibited widely including Spain, Germany, Finland, the US, Taiwan, Russia and Japan. He has received a number of awards and residencies, most recently the Irish Museum of Modern Art Artists Residency Programme in 2009. His work is held in the collection of the University of Ulster.

Catalogue : 2012Enemy Blue | Vidéo | dv | couleur | 22:23 | Irlande | Royaume-Uni | 2012
Allan hughes
Enemy Blue
Vidéo | dv | couleur | 22:23 | Irlande | Royaume-Uni | 2012

Enemy Blue explores the precarious nature of the video through a narrative on propaganda and ?friendly fire?. The work conflates material from a number of sources, namely, a Committee report made to the United States House of representatives by Edward Hunter, a U.S. governmental investigation ?Misleading Information from the Battlefield: the Tillman and Lynch episodes? and Gerhard Richter?s published notes on political ideology. The work is an attempt to explore the failure of video to articulate politicized historical narratives. Despite the proliferation of digital high definition technologies our access and experience to the wider world is largely mediated through ?poor? images. Hand held camera-phones, telecined archive material, surveillance footage and low-res streams proliferate the political landscape. In an aesthetic anomaly our relationship to these images define a kind of authenticity or participation in the construction of political realities; that despite their lack of information or detail they become imbued with a semblance of truth. In turn the work identifies the use and control of such ?poor? forms as an aspect of political propaganda. While each dialogue offers it?s position in contrast or opposition to a polarized political position, by implication of its subject, it?s meaning is by turns, entirely reversible.

Allan Hughes is an artist from Belfast based in Newcastle Upon Tyne. His video installation work explores the production of remediated histories through the deconstruction of post-production processes. Hughes? works usually proceeds from research into the sites, documents and apparatus of recorded and remediated histories His works examine the precarious position of subjectivity within the constructed narratives of history and the processes of their representation and reception. Hughes unpacks the processes of remediation and establishes a place that privileges listening and the rediscovery of subjective and heterogeneous positions within these narratives. The last year has seen exhibitions of his work at the Belltable Art Centre, Limerick, where he had a solo exhibition and as a part of Temple Bar Gallery?s ?Lights, Camera, Action!?. His work was included in the 2011 Tulca Arts Festival and Rencontres Internationales. In 2010 he was awarded the ACNI Major artist award and in 2009 he was the recipient of a six-month Artist?s Residency Programme at the Irish Museum of Modern Art in Dublin. He has exhibited both nationally and internationally with work shown in the Mediations Biennale in Poznan Poland, UNOACTU in Dresden, the Ormeau Baths Gallery Belfast and the Beursschouwburg in Brussels amongst others.

Danièle huillet, jean-marie straub
Catalogue : 2005Lothringen | Fiction | 16mm | couleur | 21:0 | France | 1994
Danièle huillet , jean-marie straub
Lothringen
Fiction | 16mm | couleur | 21:0 | France | 1994

L`histoire d`une jeune fille de Metz.


Jean-Marie Straub naît le 8 janvier 1933 à Metz, où il dirigera un ciné-club de 200 à 700 membres de 1950-51 à 1954-55. A partir de la fin 1940, il est forcé comme tous les Lorrains, de ne plus parler et de n`écrire qu`en allemand. En 1951-52 il est étudiant à l`université de Strasbourg et en 1952-53 et 53-54 à l`université de Nancy. Avec le projet de tourner un film biographique de long-métrage (Chronik der Anna Magdalena Bach), il part en novembre 1954 pour Paris où il rencontre Danièle Huillet. Il écrit quelques articles pour Radio-Cinéma-Télévision, assiste et voit un peu le tournage de La Tour de Nesle de Gance, French Cancan et Eléna et les hommes de Renoir, Le coup du berger de Rivette, Un condamné à mort s`est échappé de Bresson et Une vie d`Astruc. En juin 1958 il quitte la France pour Amsterdam, et finalement pour l`Allemagne, où il entame la même année un voyage de deux ans sur les traces de Jean Sébastien Bach. Il est condamné par contumace à un an de prison par le tribunal militaire de Metz pour s`être refusé d`accomplir son service en Algérie. L`amnistie prescrivant l`extinction des répressions pénales qu`il encourts interviendra en 1971. Jusqu`à la fin de l`année 1969 il habite à Munich. Depuis il vit dans un des faubourgs de Rome. Danièle Huillet est née à Paris le 1 mai 1936. Elle grandit à la campagne, à La Queue-les-Yvelines. Vers 1948 elle retourne à Paris, poursuivre ses études au Lycée Jules Ferry. Elle se prépare pour l`IDHEC, mais refuse lors du concours d`entrée d`analyser le film Manèges de Yves Allégret, qu`elle qualifie comme indigne d`un examen.

Catalogue : 2005Von Heute bis auf Morgen | Fiction | 35mm | couleur | 62:0 | France | 1996
Danièle huillet , jean-marie straub
Von Heute bis auf Morgen
Fiction | 35mm | couleur | 62:0 | France | 1996

Il y a très peu de personnes pour se représenter la réalité de ce qui n'apparaît dans le langage courant que sous la forme de clichés. Il en va pour eux comme pour ce réserviste autrichien à propos duquel une anecdote du début de la guerre raconte ceci: Passé rapidement et dans l'enthousiasme du bureau au service militaire actif, il se retrouve avec son détachement près d'une forêt d'où des Russes nichés dans les arbres faisaient feu. Indigné, il les enguirlande: "He bien, qu'est-ce que c'est que ça? Qu'est-ce qui vous prend de tirer? Vous ne voyez pas qu'il y a des gens qui passent? Il pourrait arriver le pire ". Il s'était imaginé que la guerre se déroulait comme un sur un terrain d'exercice! Il était enthousiaste parce qu'il n'avait aucune idée de la réalité! Combien de choses néfastes seraient évitées dans la vie, en politique, dans l'art, dans toutes les affaires privées, si chacun pouvait se représenter leurs effets, si le politicien par exemple pouvait se représenter ceux qu'il recommande de tuer, si le chef mesurait l'effet d'un licenciement, l'employé les conséquences d'une négligence. http://www.viennale.at/de/archiv/frame_title.html


Jean-Marie Straub (né en 1933 à Metz) grandit avec la langue française mais est obligé d'apprendre l'allemand sous l'occupation nazie. Il étudie la littérature à Strasbourg et à Nancy, va en 1954 à Paris où il travaille comme assistant pour Jean Renoir, Abel Gance, Alexandre Astruc et Robert Bresson; Il y rencontre celle qui deviendra plus tard sa femme, Danièle Huillet (née en 1936 à Paris). Tous leurs films sont des réalisations communes. Pour échapper à l'incorporation de Straub, c'est-à-dire à une participation à la guerre d'Algérie, le couple part en Allemagne en 1958. C'est là que commence leur travail cinématographique propre, avec les adaptations d'Heinrich Böll Machorka-Muff (1962)et Nicht versöhnt (1965),qui se heurtent, à l'exception d'un petit nombre d'avis favorables comme celui de Jean-Luc Godard, à un rejet massif. Leur manière radicale de procéder est critiquée et qualifiée de "dilettante". Ce n'est qu'avec le film suivant, Chronik der Anna Magdalena Bach (1967)la biographie non conventionnelle d'une musicienne, que l'on commence à considérer sérieusement les créations strictement politiques et matérialistes de Straub/Huillet. Durant les 35 années suivantes, ils partagent leur temps entre l'Italie, la France et l'Allemagne. Ils travaillent de façon conséquente sur de la matière littéraire et musicale: un drame de Corneille peu connu (Othon); une lettre et deux opéras d'Arnold Schönberg (introduction à la musique d'accompagnement pour une scène de film, Moïse et Aron et Du jour au lendemain); des oeuves de Brecht(Geschichtsunterricht, en fr: cours d'histoire), Kafka (Klassenverhältnisse, en fr: rapports de classe)et Hölderlin (la mort d'Empédocle); des textes de Marguerite Duras (En rachâchant) et Elio Vittorini (Sicilia!) ? mais aussi de Gasquet, biographe de Cézanne, comme dans leur dernière oeuvre Une visite au Louvre. La première de ce film en Autriche (1er Octobre) constitue un prélude à la rétrospective. http://www.filmmuseum.at

Catalogue : 2006Cinétract | Doc. expérimental | dv | couleur | 10:0 | France | 2006
Danièle huillet , jean-marie straub
Cinétract
Doc. expérimental | dv | couleur | 10:0 | France | 2006

« Le 27 octobre 2005 à Clichy-sous-Bois, trois jeunes garçons affolés, poursuivis par la police, se réfugient dans le périmètre interdit d?un transformateur électrique. Deux vont mourir, brûlés vifs, Bouna et Zyed. Si vous en pleurez encore...


Catalogue : 2007La mort d'Empédocle | Fiction | 35mm | couleur | 132:0 | France | 1986
Danièle huillet , jean-marie straub
La mort d'Empédocle
Fiction | 35mm | couleur | 132:0 | France | 1986

En 1798, Hölderlin écrit sa première des trois versions d`Empédocle, sa seule pièce de théâtre, un " Trauerspiel ", entre tragédie et requiem. Il a traduit par la suite Antigone et ?dipe de Sophocle. C`est à partir de cette première version que Danièle Huillet a travaillé à une traduction qui est celle du film, et qui a paru aux éditions Ombres. Le découpage, en 147 plans, a été fait par Jean-Marie Straub.


Danièle Huillet est née à Paris le 1 mai 1936. Elle grandit à la campagne, à La Queue-les-Yvelines. Vers 1948 elle retourne à Paris, poursuivre ses études au Lycée Jules Ferry. Elle se prépare pour l`IDHEC, mais refuse lors du concours d`entrée d`analyser le film Manèges de Yves Allégret, qu`elle qualifie comme indigne d`un examen.

Danièle huillet
Catalogue : 2005Lothringen | Fiction | 16mm | couleur | 21:0 | France | 1994
Danièle huillet
Lothringen
Fiction | 16mm | couleur | 21:0 | France | 1994

L`histoire d`une jeune fille de Metz.


Jean-Marie Straub naît le 8 janvier 1933 à Metz, où il dirigera un ciné-club de 200 à 700 membres de 1950-51 à 1954-55. A partir de la fin 1940, il est forcé comme tous les Lorrains, de ne plus parler et de n`écrire qu`en allemand. En 1951-52 il est étudiant à l`université de Strasbourg et en 1952-53 et 53-54 à l`université de Nancy. Avec le projet de tourner un film biographique de long-métrage (Chronik der Anna Magdalena Bach), il part en novembre 1954 pour Paris où il rencontre Danièle Huillet. Il écrit quelques articles pour Radio-Cinéma-Télévision, assiste et voit un peu le tournage de La Tour de Nesle de Gance, French Cancan et Eléna et les hommes de Renoir, Le coup du berger de Rivette, Un condamné à mort s`est échappé de Bresson et Une vie d`Astruc. En juin 1958 il quitte la France pour Amsterdam, et finalement pour l`Allemagne, où il entame la même année un voyage de deux ans sur les traces de Jean Sébastien Bach. Il est condamné par contumace à un an de prison par le tribunal militaire de Metz pour s`être refusé d`accomplir son service en Algérie. L`amnistie prescrivant l`extinction des répressions pénales qu`il encourts interviendra en 1971. Jusqu`à la fin de l`année 1969 il habite à Munich. Depuis il vit dans un des faubourgs de Rome. Danièle Huillet est née à Paris le 1 mai 1936. Elle grandit à la campagne, à La Queue-les-Yvelines. Vers 1948 elle retourne à Paris, poursuivre ses études au Lycée Jules Ferry. Elle se prépare pour l`IDHEC, mais refuse lors du concours d`entrée d`analyser le film Manèges de Yves Allégret, qu`elle qualifie comme indigne d`un examen.

Catalogue : 2005Von Heute bis auf Morgen | Fiction | 35mm | couleur | 62:0 | France | 1996
Danièle huillet
Von Heute bis auf Morgen
Fiction | 35mm | couleur | 62:0 | France | 1996

Il y a très peu de personnes pour se représenter la réalité de ce qui n'apparaît dans le langage courant que sous la forme de clichés. Il en va pour eux comme pour ce réserviste autrichien à propos duquel une anecdote du début de la guerre raconte ceci: Passé rapidement et dans l'enthousiasme du bureau au service militaire actif, il se retrouve avec son détachement près d'une forêt d'où des Russes nichés dans les arbres faisaient feu. Indigné, il les enguirlande: "He bien, qu'est-ce que c'est que ça? Qu'est-ce qui vous prend de tirer? Vous ne voyez pas qu'il y a des gens qui passent? Il pourrait arriver le pire ". Il s'était imaginé que la guerre se déroulait comme un sur un terrain d'exercice! Il était enthousiaste parce qu'il n'avait aucune idée de la réalité! Combien de choses néfastes seraient évitées dans la vie, en politique, dans l'art, dans toutes les affaires privées, si chacun pouvait se représenter leurs effets, si le politicien par exemple pouvait se représenter ceux qu'il recommande de tuer, si le chef mesurait l'effet d'un licenciement, l'employé les conséquences d'une négligence. http://www.viennale.at/de/archiv/frame_title.html


Jean-Marie Straub (né en 1933 à Metz) grandit avec la langue française mais est obligé d'apprendre l'allemand sous l'occupation nazie. Il étudie la littérature à Strasbourg et à Nancy, va en 1954 à Paris où il travaille comme assistant pour Jean Renoir, Abel Gance, Alexandre Astruc et Robert Bresson; Il y rencontre celle qui deviendra plus tard sa femme, Danièle Huillet (née en 1936 à Paris). Tous leurs films sont des réalisations communes. Pour échapper à l'incorporation de Straub, c'est-à-dire à une participation à la guerre d'Algérie, le couple part en Allemagne en 1958. C'est là que commence leur travail cinématographique propre, avec les adaptations d'Heinrich Böll Machorka-Muff (1962)et Nicht versöhnt (1965),qui se heurtent, à l'exception d'un petit nombre d'avis favorables comme celui de Jean-Luc Godard, à un rejet massif. Leur manière radicale de procéder est critiquée et qualifiée de "dilettante". Ce n'est qu'avec le film suivant, Chronik der Anna Magdalena Bach (1967)la biographie non conventionnelle d'une musicienne, que l'on commence à considérer sérieusement les créations strictement politiques et matérialistes de Straub/Huillet. Durant les 35 années suivantes, ils partagent leur temps entre l'Italie, la France et l'Allemagne. Ils travaillent de façon conséquente sur de la matière littéraire et musicale: un drame de Corneille peu connu (Othon); une lettre et deux opéras d'Arnold Schönberg (introduction à la musique d'accompagnement pour une scène de film, Moïse et Aron et Du jour au lendemain); des oeuves de Brecht(Geschichtsunterricht, en fr: cours d'histoire), Kafka (Klassenverhältnisse, en fr: rapports de classe)et Hölderlin (la mort d'Empédocle); des textes de Marguerite Duras (En rachâchant) et Elio Vittorini (Sicilia!) ? mais aussi de Gasquet, biographe de Cézanne, comme dans leur dernière oeuvre Une visite au Louvre. La première de ce film en Autriche (1er Octobre) constitue un prélude à la rétrospective. http://www.filmmuseum.at

Catalogue : 2006Cinétract | Doc. expérimental | dv | couleur | 10:0 | France | 2006
Danièle huillet
Cinétract
Doc. expérimental | dv | couleur | 10:0 | France | 2006

« Le 27 octobre 2005 à Clichy-sous-Bois, trois jeunes garçons affolés, poursuivis par la police, se réfugient dans le périmètre interdit d?un transformateur électrique. Deux vont mourir, brûlés vifs, Bouna et Zyed. Si vous en pleurez encore...


Catalogue : 2007La mort d'Empédocle | Fiction | 35mm | couleur | 132:0 | France | 1986
Danièle huillet
La mort d'Empédocle
Fiction | 35mm | couleur | 132:0 | France | 1986

En 1798, Hölderlin écrit sa première des trois versions d`Empédocle, sa seule pièce de théâtre, un " Trauerspiel ", entre tragédie et requiem. Il a traduit par la suite Antigone et ?dipe de Sophocle. C`est à partir de cette première version que Danièle Huillet a travaillé à une traduction qui est celle du film, et qui a paru aux éditions Ombres. Le découpage, en 147 plans, a été fait par Jean-Marie Straub.


Danièle Huillet est née à Paris le 1 mai 1936. Elle grandit à la campagne, à La Queue-les-Yvelines. Vers 1948 elle retourne à Paris, poursuivre ses études au Lycée Jules Ferry. Elle se prépare pour l`IDHEC, mais refuse lors du concours d`entrée d`analyser le film Manèges de Yves Allégret, qu`elle qualifie comme indigne d`un examen.

Danièle huillet, danièle huillet
Catalogue : 2005Lothringen | Fiction | 16mm | couleur | 21:0 | France | 1994
Danièle huillet , danièle huillet
Lothringen
Fiction | 16mm | couleur | 21:0 | France | 1994

L`histoire d`une jeune fille de Metz.


Jean-Marie Straub naît le 8 janvier 1933 à Metz, où il dirigera un ciné-club de 200 à 700 membres de 1950-51 à 1954-55. A partir de la fin 1940, il est forcé comme tous les Lorrains, de ne plus parler et de n`écrire qu`en allemand. En 1951-52 il est étudiant à l`université de Strasbourg et en 1952-53 et 53-54 à l`université de Nancy. Avec le projet de tourner un film biographique de long-métrage (Chronik der Anna Magdalena Bach), il part en novembre 1954 pour Paris où il rencontre Danièle Huillet. Il écrit quelques articles pour Radio-Cinéma-Télévision, assiste et voit un peu le tournage de La Tour de Nesle de Gance, French Cancan et Eléna et les hommes de Renoir, Le coup du berger de Rivette, Un condamné à mort s`est échappé de Bresson et Une vie d`Astruc. En juin 1958 il quitte la France pour Amsterdam, et finalement pour l`Allemagne, où il entame la même année un voyage de deux ans sur les traces de Jean Sébastien Bach. Il est condamné par contumace à un an de prison par le tribunal militaire de Metz pour s`être refusé d`accomplir son service en Algérie. L`amnistie prescrivant l`extinction des répressions pénales qu`il encourts interviendra en 1971. Jusqu`à la fin de l`année 1969 il habite à Munich. Depuis il vit dans un des faubourgs de Rome. Danièle Huillet est née à Paris le 1 mai 1936. Elle grandit à la campagne, à La Queue-les-Yvelines. Vers 1948 elle retourne à Paris, poursuivre ses études au Lycée Jules Ferry. Elle se prépare pour l`IDHEC, mais refuse lors du concours d`entrée d`analyser le film Manèges de Yves Allégret, qu`elle qualifie comme indigne d`un examen.

Catalogue : 2005Von Heute bis auf Morgen | Fiction | 35mm | couleur | 62:0 | France | 1996
Danièle huillet , danièle huillet
Von Heute bis auf Morgen
Fiction | 35mm | couleur | 62:0 | France | 1996

Il y a très peu de personnes pour se représenter la réalité de ce qui n'apparaît dans le langage courant que sous la forme de clichés. Il en va pour eux comme pour ce réserviste autrichien à propos duquel une anecdote du début de la guerre raconte ceci: Passé rapidement et dans l'enthousiasme du bureau au service militaire actif, il se retrouve avec son détachement près d'une forêt d'où des Russes nichés dans les arbres faisaient feu. Indigné, il les enguirlande: "He bien, qu'est-ce que c'est que ça? Qu'est-ce qui vous prend de tirer? Vous ne voyez pas qu'il y a des gens qui passent? Il pourrait arriver le pire ". Il s'était imaginé que la guerre se déroulait comme un sur un terrain d'exercice! Il était enthousiaste parce qu'il n'avait aucune idée de la réalité! Combien de choses néfastes seraient évitées dans la vie, en politique, dans l'art, dans toutes les affaires privées, si chacun pouvait se représenter leurs effets, si le politicien par exemple pouvait se représenter ceux qu'il recommande de tuer, si le chef mesurait l'effet d'un licenciement, l'employé les conséquences d'une négligence. http://www.viennale.at/de/archiv/frame_title.html


Jean-Marie Straub (né en 1933 à Metz) grandit avec la langue française mais est obligé d'apprendre l'allemand sous l'occupation nazie. Il étudie la littérature à Strasbourg et à Nancy, va en 1954 à Paris où il travaille comme assistant pour Jean Renoir, Abel Gance, Alexandre Astruc et Robert Bresson; Il y rencontre celle qui deviendra plus tard sa femme, Danièle Huillet (née en 1936 à Paris). Tous leurs films sont des réalisations communes. Pour échapper à l'incorporation de Straub, c'est-à-dire à une participation à la guerre d'Algérie, le couple part en Allemagne en 1958. C'est là que commence leur travail cinématographique propre, avec les adaptations d'Heinrich Böll Machorka-Muff (1962)et Nicht versöhnt (1965),qui se heurtent, à l'exception d'un petit nombre d'avis favorables comme celui de Jean-Luc Godard, à un rejet massif. Leur manière radicale de procéder est critiquée et qualifiée de "dilettante". Ce n'est qu'avec le film suivant, Chronik der Anna Magdalena Bach (1967)la biographie non conventionnelle d'une musicienne, que l'on commence à considérer sérieusement les créations strictement politiques et matérialistes de Straub/Huillet. Durant les 35 années suivantes, ils partagent leur temps entre l'Italie, la France et l'Allemagne. Ils travaillent de façon conséquente sur de la matière littéraire et musicale: un drame de Corneille peu connu (Othon); une lettre et deux opéras d'Arnold Schönberg (introduction à la musique d'accompagnement pour une scène de film, Moïse et Aron et Du jour au lendemain); des oeuves de Brecht(Geschichtsunterricht, en fr: cours d'histoire), Kafka (Klassenverhältnisse, en fr: rapports de classe)et Hölderlin (la mort d'Empédocle); des textes de Marguerite Duras (En rachâchant) et Elio Vittorini (Sicilia!) ? mais aussi de Gasquet, biographe de Cézanne, comme dans leur dernière oeuvre Une visite au Louvre. La première de ce film en Autriche (1er Octobre) constitue un prélude à la rétrospective. http://www.filmmuseum.at

Catalogue : 2006Cinétract | Doc. expérimental | dv | couleur | 10:0 | France | 2006
Danièle huillet , danièle huillet
Cinétract
Doc. expérimental | dv | couleur | 10:0 | France | 2006

« Le 27 octobre 2005 à Clichy-sous-Bois, trois jeunes garçons affolés, poursuivis par la police, se réfugient dans le périmètre interdit d?un transformateur électrique. Deux vont mourir, brûlés vifs, Bouna et Zyed. Si vous en pleurez encore...


Catalogue : 2007La mort d'Empédocle | Fiction | 35mm | couleur | 132:0 | France | 1986
Danièle huillet , danièle huillet
La mort d'Empédocle
Fiction | 35mm | couleur | 132:0 | France | 1986

En 1798, Hölderlin écrit sa première des trois versions d`Empédocle, sa seule pièce de théâtre, un " Trauerspiel ", entre tragédie et requiem. Il a traduit par la suite Antigone et ?dipe de Sophocle. C`est à partir de cette première version que Danièle Huillet a travaillé à une traduction qui est celle du film, et qui a paru aux éditions Ombres. Le découpage, en 147 plans, a été fait par Jean-Marie Straub.


Danièle Huillet est née à Paris le 1 mai 1936. Elle grandit à la campagne, à La Queue-les-Yvelines. Vers 1948 elle retourne à Paris, poursuivre ses études au Lycée Jules Ferry. Elle se prépare pour l`IDHEC, mais refuse lors du concours d`entrée d`analyser le film Manèges de Yves Allégret, qu`elle qualifie comme indigne d`un examen.

Miina hujala
Catalogue : 2008Illallinen | Fiction | 16mm | couleur | 4:47 | Finlande | 2007
Miina hujala
Illallinen
Fiction | 16mm | couleur | 4:47 | Finlande | 2007

Dans ce film, un homme rencontre une femme pour dîner avec elle. Une atmosphère étrange entoure la scène. Une femme entre dans l?appartement d?un homme, l?homme prend son manteau et ils s?assoient tous deux aux bords d?une table à manger. Une atmosphère réservée est présente jusqu?à la fin, quand la femme révèle son vrai visage.


Miina Hujala est une vidéaste et artiste médias qui se concentre sur la réalisation d?images en mouvement, en explorant les diverses possibilités de ce médium. Elle étudie actuellement à l?Université des Arts et du Design de Helsinki (Finlande) où elle prépare un Master. Elle a réalisé plusieurs vidéos courts-métrages durant la période 2003-2007 et deux films dont notamment « Le dîner » (2007), sa dernière réalisation. Dans le cadre de sa profession, elle s?intéresse également à la théorie et la structure de l?image en mouvement, pas uniquement en tant que manière cinématographique et statique de rendre visibles les choses et les idées mais aussi comme processus intérieur caché que nous lisons et qui interprète la réalité.

Keung hung
Catalogue : 2005navigating images | installation multimédia | | | 0:0 | Hong Kong | Japon | 2005
Keung hung
navigating images
installation multimédia | | | 0:0 | Hong Kong | Japon | 2005

Navigating Images is an interactive project. It simulates dropping objects that fall on a moving body. The dropping object is represented by dots. There are three shapes for the dots : the rectangle with round corners, circle and triangle. The object dropping can be further subdivided into two modes : a ?real mode? and a ?grid mode?. The real mode simulates natural falling, without taking acceleration into account. The grid mode simulates a digital effect in which each dot falls in a predefined grid position. The movement of the body is detected by the difference between colour in the background image and the colour in the current image that is captured from a web cam or camera. The detection of the objects is affected by the colour system, such as hue, saturation and brightness of the image. Once an object (human body) is detected, a colour - fading effect can be applied to the detected object. The program also supports sound in real mode. When a loud sound is detected, the radius of the dots will be larger. Based on the above different functions, we have created a control panel for different and multiple combinations of situations. For this installation, we need a camera, a PC and a video projector. Real-time moving images of the audience will be captured by the camera. The date of the motion will be directly transferred to the PC and the specific images will be generated by computer programming that is composed of the computer language C++.

Since 1998, Hung Keung has been interested in the area of entertainment/narration in interactive space, a subject that is related to her on-going research activities in School of Design, Hong Kong Polytechnic University. Her new media research project CDROM and interactive projects ?human beings and moving images? (1998-2001), which mainly focused on discovering the limitations of human beings such as in seeing, walking, talking, listening, kissing, releasing energy, laughing, eating, growing, and so forth. She is also been trying to provide another new/alternative meaning and experience to the audience through interactivities and moving images. In this CDROM project, Hung Keung studies the possibilities of the new meanings/definitions between the relationship of human beings and digital movements in an interactive activities/environment. "Talking, Walking, Seeing" is part of her research in the theory of exploring how are the possibilities between human beings and moving images. Is there any new experience for use to understand any layers behind the original ?meaning?. What is our original meaning of "Talking", "Walking" and "Seeing" ? Will there be any new experience to interpret it in a way of using the multimedia and interactive concept?

Catalogue : 2005time liquid | Installation multimédia | 0 | | 0:0 | Hong Kong | Japon | 2005
Keung hung
time liquid
Installation multimédia | 0 | | 0:0 | Hong Kong | Japon | 2005

The project ?Time Liquid? consists of 3D software equipped with the latest Microsoft DirectX technology which was developed by HUNG Keung with his Innov+media Lab in 2004 to the present. Users (members of the audience and players) interact with the software by controlling a joystick. While the users are playing with the joystick, a video signal can be acquired through a broad range of input sources, including web-cams and movie files. A series of ?sliced images? chopped from the video input are controlled by a joystick. The controls of the digital moving images include different functions such as spin rotation, global rotation, forward marching and so forth. The joystick is created not only to control moving images, but also to control the 3D view-port. The operation of this joystick includes panning, zooming, and rotating. In addition to interactive playing ability, the software can store the contents of the screen into a movie file for later investigation. To date, three different versions of Time Liquid have been developed : a one-player version, two-players version, and four-players version.

Since 1998, Hung Keung has been interested in the area of entertainment/narration in interactive space, a subject that is related to her on-going research activities in School of Design, Hong Kong Polytechnic University. Her new media research project CDROM and interactive projects ?human beings and moving images? (1998-2001), which mainly focused on discovering the limitations of human beings such as in seeing, walking, talking, listening, kissing, releasing energy, laughing, eating, growing, and so forth. She is also been trying to provide another new/alternative meaning and experience to the audience through interactivities and moving images. In this CDROM project, Hung Keung studies the possibilities of the new meanings/definitions between the relationship of human beings and digital movements in an interactive activities/environment. "Talking, Walking, Seeing" is part of her research in the theory of exploring how are the possibilities between human beings and moving images. Is there any new experience for use to understand any layers behind the original ?meaning?. What is our original meaning of "Talking", "Walking" and "Seeing" ? Will there be any new experience to interpret it in a way of using the multimedia and interactive concept?

Catalogue : 2005Space liquid | Création numérique | 0 | | 0:0 | Hong Kong | Japon | 2005
Keung hung
Space liquid
Création numérique | 0 | | 0:0 | Hong Kong | Japon | 2005

Space Liquid, mon dernier projet de recherche dans lequel j?essaie de créer une interface numérique comme une plate-forme pour représenter et capturer des images en mouvements en temps réel, est dessinée en forme de rideau. Ce projet mime l?effet visuel de quelque chose derrière un rideau et créé un effet de bombage sur le rideau. L?effet est similaire à celui présenté dans les films d?horreur d?un visage de fantôme sur un rideau. Le programme utilise un appareillage d?entrée vidéo comme une caméra vidéo et une webcam pour capturer une séquence image en temps réel, calculant le contour des objets en mouvements dans l?image et les faisait apparaître sur l?environnement virtuel du rideau en 3D. L?environnement, l?espace en 3D peut être positionné en panorama, en zoom et rotation en plus de la possibilité d?action interactive.


Hung Keung est un artiste média, chercheur de 35 ans. Il habite à Hong Kong. Il est né en 1970 en Chine où il réside depuis 1973. Il habite avec sa mère et sa s?ur depuis 1982. L?artiste à fait un BA dans le département des Beaux Arts de l?Université de Hong Kong et en 199 a remporté le Most Promising Artsit Award de Hong Kong. Il a ensuite suivit un master en art, film et vidéo au Central Saint Martin?s College of Art and Design de Londres puis a travaillé en tant que producteur TV et consultant esthétique dans l même ville. Depuis 1998, il enseigne à la School of Design de Hong Kong Polytechnic University. Il a aussi fait en 1998 une ?uvre video en 16m ?I love my country?s sky? pour lequel il a reçut le prestigieux BBC British Short Film Festival ?Best Short Ambient Video Awad? et le ?Best of EMAF? au European Media Art Festival en Allemagne. Il fut aussi récompensé par un Gold Award et un Special Award video ainsi qu?un Distingusshed Award au Festival du court métrage indépendant de Hong Kong. En 2001, avec projet DCrom ?douloureux? , il a remporté le" Winner of the Prize of Excellence " au Hong Kong Art Biennial 2001, le " Second Prize " du Computer Graphics International 2001 , le " Special Mention Interactive CDROM Award " à E-PHOS - 3rd International of Film & New Media on Art en Grèce, et reçu une Honorable Mention (new media) au 7th International Festival of New Film in Croatia. En 2002, il reçu à sa grande surprise le prix d?honneur "President`s Awards for Outstanding Performance/Achievement", à la Hong Kong Polytechnic University. Ses travaux vidéos ont été exposés internationalement comme à Londres, en Norvège en Italie, Crotie, Hongrie, Espagne, Amsterdam, Hannover, Dresden, en Grèce, Australie, Tokyo, Taiwan, Singapour, en Thaïlande, en Inde, en Corée du Sud, au Canada, à Chicago, New York etc. Il fut ensuite chercheur invité au ( ZKM ) Zentrum FY?Nr Kunst und Medientechnlology ( Le centre des arts et des technologies média ), à Karlsruhe, Allemagne (2001 - 2002), reçu la bourse DAAD DEUTSCHER AKADEMISCHER AUSTAUSCHDIENSTZKM (2001)puis professeur invité au Department of Interactive Media in Designskolen Kolding, Denmark (2002) En 2004, il a fait la dernière vidéo numérique pour l?exposition du 10ème anniversaire MSF-HK10th , projection et exposition, invité par Médecins Sans Frontières. En 2005, il trouva "innov+media lab", principalement axé sur le design integer, la recherché, le developpement logiciel et l?application. En 2006, avec ACC Fellowship, il preparera une residence au Center for New Media, Berkley & NY, etc. Pour le moment, Hung est doctorant à Z-note du Planetary Collegium (CAiiA-STAR), à HGKZ, University of Applied Sciences and Art School of Art and Design, Institute Cultural Studies in Art, Media and Design en Suisse et la School of Computing, Communications and Electronics, University de Plymouth, Royaume Uni. Il aime aussi le thé vert et la randonnée et est tout spécialement intéressé par la recherche des nouveaux medias et la lecture.

Keung hung, hung keung
Robin hunzinger
Catalogue : 2006Closing your eyes | Documentaire | betaSP | couleur | 53:0 | France | Palestine | 2005
Robin hunzinger
Closing your eyes
Documentaire | betaSP | couleur | 53:0 | France | Palestine | 2005

"Closing your eyes" est un film documentaire sur trois villes palestiniennes en train de mourir, un film sur trois formes d?enfermement et d?étouffement : la révolte à Naplouse, la résignation à Hébron, la disparition à Qalqilyah. "Closing your eyes" recueille des témoignages d'une tristesse sans fond qui montrent l'errance solitaire imposée à ces hommes. Surtout ne plus rien entendre, mettre en veille toutes les sensations. Ne plus éprouver la douleur, la peur, la violence. Ne plus écouter les tirs et les cris incessants. "Closing your eyes" ou comment il est donné de voir et d' entendre dans les rues de trois villes, entre l?obscurité et la lumière, entre l?intérieur et l?extérieur, entre la vie et la mort, entre le visible et l?invisible. "Closing your eyes", parce que face à nous, derrière les murs, se distille une souffrance sourde, un calvaire sans fin d?hommes et de femmes que l?on prive de tout droit, comme s?il n?y avait plus un peuple, des êtres humains, mais un fléau qu?il faut contenir à tout prix.


Après des études d?Histoire et d?Histoire de l?Art à Strasbourg, Robin Hunzinger commence des études de Cinéma à Jussieu avec Jean Douchet, Jean Rouch et Bernard Cuau. Quand la guerre en Bosnie débuta, Hunziger fut encouragé afin de partir à Sarajevo, ce qu?il fut en février 1993. Il ne ramènera aucune image de la ville en Etat de siège mais reviendra avec un désir profond d?apprendre le métier de documentariste. C?est en 1996, toujours à Sarajevo, alors qu?il écrit son mémoire de DEA en Sciences de l?information sur le discours narratif du journal télévisé sur la guerre en Bosnie, qu?il rencontre le producteur Bruno Florentin avec qui il écrit un film sur la ville de Gorazde. « Gorazde, Psychogéographie d?une frontière » sera le premier film de Robin Hunzinger, soutenu par l?UNESCO et le"Documenty Fund de Soros Institut" de New-York. Il aborde certaines thématiques qu?on retrouvera dans tous ses films qui vont suivre : la guerre, la frontière, la mémoire, la nature, l?homme face à l?impensable. Parallèlement à son travail de documentariste, Robin Hunzinger est l?auteur de documentaires radiophoniques pour "France Culture" et "Arte-radio.com". Il est directeur de publication de la Revue des Ressources, un magazine sur l'échange entre le mot et l?image.

Oliver husain
Catalogue : 2006Shrivel | Fiction expérimentale | dv | couleur | 8:20 | Allemagne | Indonésie | 2005
Oliver husain
Shrivel
Fiction expérimentale | dv | couleur | 8:20 | Allemagne | Indonésie | 2005

Spectacle éclectique / ici à Karawaci / des arbres verts s´animent dans la brise / autour de Taman Paris / un endroit familial! / passez des jours sans incidents / dans le vieux Taman Ingles / ou écoutez l´appel du vieux Muezzin / en espagnol Taman // Oh comme j´aimerais / retourner à Karawaci! (Vues parnoramiques composées d´une aire résidentielle très stylée, près de Jakarta, et qui inclut des scènes iconiques d´une vie mondialisée)


Olivier Husain étudie les Beaux-Arts à l´Université Baroda, en Inde, de 1990 à 1991, puis le film de 92 à 95 à HfG Offenbach, Allemagne, avant de terminer ses études par de l´art média en 1998. Depuis lors il a réalisé de nombreux courts-métrages et vidéos qui ont été projetés internationalement lors de festivals et d´expositions, et qui lui ont permis de remporter plusieurs prix, dont le Meilleur Court-Métrage Allemand en 2003, En collaboration avec Michel Klöfkkorn, il fonde Husain Klöfkorn Musikvideos en 1996, produisant des clips pour des artistes internationaux, et animant des ateliers à Jakarta, Bangkok et Almaty. Avec Klaus Richter et Sergej Jensen, il forme Da Group en 1997. Da Group organise des spectacles, des installations et des performances; il a réalisé une émission radio mensuelle qui a duré jusqu´en 2004.

Hanna husberg
Catalogue : 2005Scapes | Vidéo expérimentale | dv | couleur | 5:0 | Suède | Finlande | 2005
Hanna husberg
Scapes
Vidéo expérimentale | dv | couleur | 5:0 | Suède | Finlande | 2005

Un homme, une femme dans un paysage hivernal. Les deux seuls, dans un extérieur vaste, l'un court entre deux arbres, l'autre tourne sur elle-même. Il n'y a pas d`explication à leurs gestes, mais dans leurs mouvements, dans leur présence et dans leur fatigue il y a quelque chose de simple, de vraie, qui nous touche.


Hanna Husberg est née en 1981 à Kangasala, Finlande. Elle a fait des études d?arts appliqués et les Beaux-Arts à Milan et à Paris (ESAA Duperré et ENSBA). Elle réalise des installations et des vidéos, et a participé à des expositions collectives en France et en Asie. Son travail explore la relation entre l?individu et le monde l'enveloppant