Catalogue > At random

Hans Op De Beeck

Sea of Tranquillity

Vidéo | | couleur | 29:50 | Belgique | 2010

The medium-length film `Sea of Tranquillity` is a combination of live video recordings of actors and digitally-generated 3D environments in which the viewer makes a night-time visit to a mysterious, mythical cruise liner, the `Sea of Tranquillity`. This fictitious cruise liner has been designed by Hans Op de Beeck, following a short residence at Saint-Nazaire in France in 2008, during which the artist became intrigued by the remarkable Second World War story and postwar reconstruction of this harbour town, whose shipyards produce the worlds largest cruise liners. It seemed to the artist that the Queen Mary 2, then just completed, was, like the Burj Khalifa in Dubai (the highest building in the world), a suitable metaphor for our belief in spurious values and in such concepts as work, leisure time and luxury consumerism. We nowadays use such categories as the highest, the first and the biggest, but what do these terms say about the actual quality of things?

Hans Op de Beeck est un artiste belge, il vit et travaille à Bruxelles. Sa pratique se déploie sous une diversité de médiums : sculpture, installations, vidéo, photographie, film d?animation, dessin, peinture, écriture de nouvelle, avec une recherche constante du médium le plus approprié au contenu de chaque ?uvre. L?échelle pourra ainsi varier, de la taille d?une aquarelle à une installation tridimensionnelle de grande ampleur. L?artiste utilise également une diversité de formes esthétiques, couvrant aussi bien un langage visuel minimaliste et sobre, qu?un dessin surchargé, exagéré, dans le but de toujours articuler la forme au contenu de l??uvre, avec la plus grande exactitude. Du point de vue thématique, le travail se concentre sur notre relation laborieuse et problématique avec le temps, l?espace et les rapports humains. Op de Beeck montre l?inexistence du spectateur, mais des lieux identifiables, des moments ou des personnages qui semblent captés de la vie contemporaine, pour saisir dans ses images l?absurdité tragicomique de notre existence postmoderne. Les thèmes essentiels de son travail sont la disparition des distances, la désincarnation de l?individu et le caractère abstrait du temps, qui résultent de la globalisation et des changements de mode de vie que les médias, l?automatisme et les technologies ont suscités. Hans Op de Beeck nomme parfois son travail « propositions », elles sont de manière irréfutable fictionnelles, construites et mises en scène, laissant au spectateur le choix de prendre l??uvre au sérieux, comme une sorte de réalité parallèle, ou de la mettre immédiatement en perspective, comme une construction visuelle. Son ?uvre se nourrit des champs de réflexion sociale et culturelle. L?artiste questionne aussi les relations entre la réalité et la représentation, entre ce que nous voyons et ce que l?on veut croire, entre ce qui est et ce que nous créons pour nous-mêmes pour rendre plus simple notre rapport à notre propre insignifiance et notre manque d?identité. Le résultat visuel de cette enquête produit souvent des images somnolentes, insidieuses, tristes et étonnantes.