Exposition
Des expositions vidéo et multimédia sont mises en place dans le cadre de collaborations avec des musées, des biennales et des centres d'art. Elles proposent un éclairage critique et prospectif sur ces domaines aux frontières mouvantes, où convergent à la fois un questionnement esthétique, social et politique de notre époque, et des enjeux liés à l’évolution des modes de production et de diffusion.
Bienal Internacional de Arte SIART
La Paz, Bolivie | 11-10 au 11-11 2016
L'Alliance Française, le Goethe Institut et la Fundación Cinenómada, avec le soutien du Fonds culturel franco-allemand et de l'Institut français, invitent à La Paz les directeurs des Rencontres Internatonales Paris/Berlin en tant qu'experts audiovisuel et multimédia pour suivre les artistes en résidences du projet Talentartes 2016, et présenter l'exposition des artistes choisis dans le cadre de la Biennale Internationales d'art SIART.
Dans le prolongement de cette collaboration, la Fundación Cinenómada et son directeur Juan Carlos Valdivia invitent les directeurs des Rencontres Internationales en tant que curateurs associés de la section cinéma de la Biennale.
Visiter le site web de la Biennale   
Télécharger le programme détaillé au format pdf   
Du 13-10 au 11-11 2016 - Exposition
Galeria Alianza Francesa
Cuerpos alterados
Cette exposition réuni le travail de trois jeunes artistes boliviennes, Serena Vargas, Nancy Cronen et Eloisa Larrea, choisies par Joaquin Sanchez, directeur artistique de la Biennale Internationale d'art SIART, et Jean-François Rettig, codirecteur des Rencontres Internationales Paris/Berlin, à l'issue de la résidence Talentartes réalisée en mai 2016 à La Paz. Talentartes est un projet soutenu et organisé par l'Alliance Française, le Goethe Institute et la Fundación Cinenómada, avec le soutien du Fonds culturel franco-allemand et de l'Institut français.

"Dans cette exposition, il est question de corps altérés, ceux d’individus meurtris, ceux fragmentés des fonctions sociales et de leurs avatars, ceux de notre désir inextinguible de liberté.
Serena Vargas interroge la possibilité d’une réparation et d’une réappropriation du corps individuel atteint par la violence. Il est question ici d’une relation transactionnelle, d’un échange de regard et de parole entre l’artiste et trois femmes. Le son et les images sont ceux de corps-réceptacles nous introduisant au suspens de l’intime. Il s’agit de redonner voix et corps à ce qui a été altéré.
Eloisa Larrea propose une introspection critique sur nos représentations sociales et la prédétermination des images qu’elles véhiculent. A l’immobilité de l’instant fragmentaire des images documentaire, répond la temporalité de la bande son, faite de fragments mixés, qui redonnent corps à l’ensemble, et désignent, en creux, la possibilité d’identités multiples et l’aspiration à un corps social où nos individualités s’affranchiraient des déterminations et de l’arbitraire.
Nancy Cronen a recours quant à elle à une stratégie de confrontation symbolique et au registre de la performance. Son interrogation des dispositifs d’aliénation dépasse la critique nécessaire des pratiques psychiatriques d’enfermement, et se déploie comme une allégorie de la folie du monde. Le dispositif met à nu l’arbitraire des valeurs morales, la violence inhérente des systèmes, en même temps que l’ambivalence de notre action, appelant de notre part une résolution radicale qui brise cet enchainement
."

Serena Vargas: Cuerpo de afecto | installation vidéo | vidéo, couleur, 8' | photo slide, 4' | sons mixés | Bolivie, 2016
Eloisa Larrea: Abigarrado | installation photo et son | photographies documentaires, 12 photos digitales contrecollées sur bois | sons mixées, 4 pièces sonores
Nancy Cronen: Sumergida | installation vidéo | projection et eau - vidéo performance, 40'44'', couleur | Bolivie, 2016
Du 14 au 21-10 2016 - Projections, workshops
Cinemateca Boliviana
Aluciné Boliviana
La Fundación Cinenómada et son directeur Juan Carlos Valdivia invitent les directeurs des Rencontres Internationales Paris/Berlin en tant que curateurs associés de la section cinéma de la Biennale internationale d'art de La Paz SIART, avec le soutien de l'Alliance française, du Goethe Institut, du Fonds culturel franco-allemand et de l'Institut français.
La semaine de projection s'est déroulée notamment en présence de : Thom Andersen, Laurence Bonvin, Claire Denis, Paz Encina, Thomas Heise, Joaquín del Paso, Michele Pennetta, Teddy Williams.
Télécharger le programme cinéma au format pdf   
Samedi 15 octobre, 21h - Projection
Cinemateca Boliviana
Séance carte blanche
Les Rencontres Internationales Paris/Berlin présentent samedi 15 octobre à la Cinémathèque Bolivienne une séance carte blanche dans le cadre de la section cinéma de la Biennale internationale d'art SIART.

"Pour cette séance, nous avons souhaiter partir d'une œuvre du poète Bernard Heidsieck, "Vaduz", composée en 1974: une œuvre plastique et sonore qui explore les notions d’altérité et de diversité de la langue. Une œuvre magistrale où est énoncée la liste des peuples et des ethnies existants dans le monde, par-delà les Etats et les nations, et où s’opère un renversement entre la centralité et la périphérie, où s’affirme une part inaliénable de notre liberté, celle d’habiter le monde et de l’énoncer dans sa diversité. Un manifeste à la fois poétique et politique, contre les grands mouvements hégémoniques de l’Histoire et l’aliénation des individus situés à la marge.
Les quatre films de cette séance parlent, chacun à leur façon, de ces individus situés aux marges de l’histoire et de nos sociétés contemporaines, et nous introduisent à cette question existentielle du lieu et du temps spécifiques dans lequel nous vivons. Chacun de ces films énonce une part de ce qui constitue notre dignité fondamentale.
"

Christian Barani: Prolégomène à la lumière | Documentaire exp., couleur, 7’, France / Kazakhstan, 2013
Tommaso Donati: Faim | Fiction exp., couleur, 16’04’’, Suisse / France, 2015
Pedro Costa: O Nosso Homem | Fiction exp., couleur, 23’, Portugal, 2011-2015
Apichatpong Weerasethakul: Vapour | Fiction exp., performance sonore de Michael Busch, noir et blanc, 21’, Thaïlande, 2015