Histoire
Une idée directrice nous accompagne depuis l'origine du projet: créer de nouvelles circulations entre différentes pratiques artistiques liées à l’image en mouvement, et entre leurs publics.
Les Rencontres Internationales ont débuté en 1997 autour de cette idée à la fois simple et complexe dont les enjeux demeurent aujourd’hui essentiels : créer des circulations entre différentes pratiques artistiques liées à l’image en mouvement et entre leurs publics. Susciter du mouvement là où il n’y en pas, créer des associations entre ce qui semble distant. Et ainsi susciter de nouveaux échanges, soutenir de nouvelles formes. La manifestation a grandi depuis, mais cette idée demeure essentielle et continue d’être le vecteur du projet.

Chaque année, de nombreux artistes et réalisateurs participent à la manifestation, dont certains pour des cartes blanches, des séances spéciales, des workshops, et leur présence dans les Rencontres Internationales marque finalement l’histoire de la manifestation. Plus même, ils sont autant de jalons, l’expression d’affinités quant au rapport aux images et à une rigueur des démarches, et l’expression d’une fidélité à travers le temps. Jean Rouch, Jean-Marie Straub et Danièle Huillet, Jean-Luc Godard et Anne-Marie Miéville, Pedro Costa, Chantal Akerman, Alexandre Sokourov, Artavazd Pelechian, Harun Farocki, Werner Schroeter, mais aussi Antonio Muntadas, Steina Vasulka, Takahiko Iimura, Wolf Vostell et d’autres.

Différents lieux se sont associés à la manifestation au fil des années, et ont permis de soutenir sur le long terme les œuvres programmées et leurs auteurs. À Paris notamment la Cinémathèque française, le cinéma l’Entrepôt, le Jeu de Paume, le Centre Pompidou, le Palais de Tokyo et la Gaîté Lyrique. À Berlin, le cinéma Brotfabrik, la Cinémathèque allemande, l'ex Podewil, la Haus der Kulturen der Welt. Initialement entre Paris et Berlin, les Rencontres Internationales se sont ouvertes en 2007 à une troisième ville de présentation, Madrid. La manifestation s’y est déroulée notamment au Musée national Reina Sofia, au Circullo de Bellas Artes et à la Cinémathèque espagnole. Depuis 2013, la manifestation se concentre à nouveau sur ses deux villes d’origine, Paris et Berlin, permettant de développer des projets ponctuels.

Des collaborations sont ainsi développées au-delà de la durée limitée des Rencontres Internationales, pour des séances régulières, des expositions temporaires, des projections ponctuelles, des workshops, à l’invitation de musées, centres d’arts, biennales et écoles d’art en Europe et à l’international. Citons notamment les Beaux-arts de Paris, le Musée national d'art contemporain de Bucarest, le Beirut Art Centre, la Biennale d'art contemporain de Cartagena, la Triennale de Prague, le Palais national des arts de Buenos Aires. Ces collaborations s’inscrivent dans le prolongement des Rencontres Internationales, permettent d’atteindre de nouveaux publics et de soutenir les artistes à travers une action régulière.

Enfin, cette histoire est avant tout celle des artistes qui chaque année nous confient leur travail, et celle du public nombreux qui assiste à chaque nouvelle programmation. Nous espérons que vous participerez bientôt à nouveau ou pour la première fois à cette histoire !
.